Publié le 05 mars 2020

SOCIAL

Coronavirus : le ministère de l'Économie décide d'encadrer les prix des gels hydroalcooliques

Avec la crise du Coronavirus Covid-19, plusieurs magasins ont augmenté les prix des gels hydroalcooliques et des masques. Bruno Le Maire, qui juge cette pratique inacceptable, a émis un décret d'encadrement des prix pour les gels, considérés comme un produit sanitaire de première nécessité. La mesure devrait s'appliquer dès vendredi 6 mars. 

Gel hydroalcoolique Coronavirus TradollLimyingCharoen
Depuis le début de la crise de Coronavirus,le prix des masques aurait doublé, voire triplé en France.
@TradollLimyingCharoen

[Mis à jour le 5 mars 2020] C'est une décision rare. Face à une envolée des prix des gels hydroalcoolique en France suite aux craintes sur l'épidémie de Coronavirus, Bercy a annoncé un encadrement des prix à 2 euros pour 50 millilitres et 3 euros pour 100 millilitres. Un décret "a été transmis au conseil d'État et au Conseil national de la consommation" pour être "signé ce soir et publié demain (le vendredi 6 mars, ndr)", a annoncé Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, sur France Info.

Deux jours auparavant, le monistre de l'économie Bruno Le Maire dénonçait la dérive des prix. "Il est inacceptable et révoltant que des gens fassent de la spéculation sur le coronavirus", martelait-il. À l’occasion d’une réunion avec les acteurs économiques, le ministre de l’Économie disait avoir reçu des informations affirmant qu’on assiste à des doublements, voir un triplement des prix gels hydroalcooliques et des masques de protection. 

La Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) a été chargée d'une enquête sur ces fortes augmentations des prix, alors que les Français se sont rués sur ces produits ces dernières semaines. La tension sur les masques risque toutefois de demeurer alors que le Président de la République a annoncé sur Twitter une réquisition de ces protections. "Nous réquisitionnons tous les stocks et la production de masques de protection. Nous les distribuerons aux professionnels de santé et aux Français atteints par le Coronavirus", a écrit Emmanuel Macron sur le réseau social.

 

Le ministre Bruno Le Maire a également mis en garde contre un mouvement "d’achats de précautions dans la grande distribution". C’est-à-dire le fait que des rayons de grands magasins (pates, conserves, eau…) soient vidés par les consommateurs en raison de la crainte de l’épidémie. Le Ministre a rappelé "qu’il n’y a aucun risque de pénurie en France… sauf si justement les consommateurs se ruent sur ces produits".

Enfin, il a évoqué la situation difficile de certains secteurs économique, en particulier le tourisme, la restauration, l’évènementiel, l’aérien, les vins et spiritueux, le luxe et les services à la personne. Face à ces difficultés, il assure la solidarité nationale en annonçant un étalement des charges fiscales et sociales, une facilitation du recours au chômage partiel ou encore une aide de la BPI pour que les PME accèdent aux prêts bancaires.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Noel revisite

Sapin de Noël revisité, repas sans foie gras, cadeaux d’occasion… les traditions de Noël s’adaptent à l’urgence climatique

Noël à l'heure de l'urgence écologique. Si le sapin de Noël continue à faire partie du décorum de cette fête traditionnelle, certains souhaitent limiter son empreinte écologique comme à Bordeaux. Ailleurs, des élus repensent les menus et suppriment le foie gras. Quant aux présents, ils ne sont plus...

Hypermarche consommation iStock Freer Law

Le désamour des Français pour les hypermarchés se confirme

Les paquebots s'étendant sur des milliers de mètres carrés commencent à couler. Les plus gros hypermarchés, symbole de la consommation de masse, ne répondent plus aux attentes des consommateurs. Chaque distributeur adopte une stratégie différente pour sortir indemne de ce naufrage annoncé. Alors que...

Poulehouse PASCAL LACHENAUDAFP

Poulehouse, la marque d’œufs qui sauve les poules de l’abattoir, est en péril

L'aventure de Poulehouse pourrait bientôt se terminer. La startup, à la pointe du bien-être animal, est en redressement judiciaire après avoir perdu un partenariat de taille. La démarche inédite de l'entreprise, consistant à produire des œufs bio sans envoyer les poules pondeuses à l'abattoir à...

Les industriels de la charcuterie remportent une nouvelle victoire contre Yuka, désormais en danger

Yuka, l'application qui décrypte les composants des produits alimentaires vient d'être condamnée, pour la troisième fois depuis mai, pour "dénigrement" après avoir classé en "risque élevé" des charcuteries contenant des nitrites. Elle dénonce les "procédures baillons" de la fédération des...