Publié le 03 juillet 2020

SOCIAL

Une carte de fidélité écolo, pour favoriser une consommation durable et locale

Alors que le confinement a plombé la consommation des Français, la reprise de cette dernière s'avère primordiale pour l'économie du pays. L'occasion est unique de pouvoir la réorienter vers des produits locaux et verts, assure la Fabrique écologique qui appelle à la mise en place d'une carte de fidélité spécifique. Du côté de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution, l'idée d'un écochèque fait son chemin.

Consommation locale istock julief514
La Fabrique écologique milite pour la mise en place d’une "carte de fidélité" qui ouvrirait à son détenteur un rabais à chaque achat vert.
Istock / julief514

Quasiment tous les secteurs ont eu droit à leur plan de relance. L’aéronautique, l’automobile, le tourisme,… mais la consommation, plus diffuse, elle, n’a pas bénéficié d’un tel intérêt de la part du gouvernement. Or, pour la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution, il y a urgence. "On ne peut pas attendre la rentrée pour relancer la consommation", prévient son délégué général, Jacques Creyssel, dans Le Monde. L’idée serait d’accompagner la relance de la consommation par des bons d’achat ou un système d’écochèque. 

"Ils permettraient d’acheter des produits bio, de l’électroménager à faible consommation d’énergie… Cela permettrait d’inciter les Français à désépargner les plus de 50 milliards d’euros d’économies faites pendant le confinement et d’aider les ménages aux revenus les plus bas", plaide-t-il. Une relance sociale et verte vers laquelle pousse également La Fabrique écologique.

Sans consommation responsable, le boom des émissions de CO2

Dans un nouveau rapport, le groupe de réflexion affirme qu’"orienter durablement la consommation dans le bon sens est un sujet stratégique. (...) Pendant le confinement, les ménages ont épargné. Ils risquent de consommer dans l'année, mais s'ils consomment autre chose que des produits propres, on risque de voir repartir les émissions de gaz à effet de serre", souligne Géraud Guibert, président du groupe.

La fondation milite pour la mise en place d’une "carte de fidélité" qui ouvrirait à son détenteur un rabais à chaque achat vert (alimentation bio, appareils réparables, éco-conçus ou moins consommateurs d'énergie...). La carte aurait un volet solidaire, l'État l'abondant en partie pour les ménages les plus modestes.  L'idée est d'avoir "un système cohérent" destiné à durer, "pas seulement une mesure conjoncturelle comme le chèque déconfinement ou l'éco-chèque" proposés respectivement par le délégué général de LREM Stanislas Guérini et par le Medef. Elle réunirait producteurs et chaînes de distribution qui y trouveraient "un intérêt à signaler" leur engagement en la matière.

Les collectivités s'engagent

Les collectivités, elles, n’ont pas attendu le gouvernement pour mettre en place des dispositifs afin de relancer la consommation et l’orienter vers le local. Dans l’Allier par exemple, Moulins Communauté a lancé un chèque local baptisé "Solidarité Resto". Payé 12 euros par le consommateur, il est en réalité d’une valeur de 15 euros et doit être dépensé chez les restaurateurs locaux. Les trois euros supplémentaires et incitatifs sont abondés par Moulins Communauté. Dans l’Essonne, en Seine-et-Marne et dans d’autres départements, des cartes de fidélité cumulant des avantages ont été mises en place dans les boutiques locales. 

Reste que les collectivités ne pourront pas seules relancer la consommation. La Fabrique écologique propose également d’instaurer "un prix minimum des produits pétroliers", via "un supplément ajusté régulièrement" de la taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers, essentiel en période de prix bas comme actuellement. Les recettes supplémentaires seraient affectées au financement de la transition énergétique pour les plus modestes. 

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Gaspillage alimentaire invendus

200 grands groupes agroalimentaires s’engagent à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2030

Ce sont des géants de l'agroalimentaire et ils viennent de rejoindre l'initiative "Champions 12.3" qui vise à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2030. Parmi eux Kellogg, McCain ou encore Unilever. Chaque groupe engagé doit pousser 20 de ses fournisseurs à s'investir dans cette...

Publicite climat 2 pixabay BH

Bruno Le Maire contre une interdiction systématique de la publicité pour les produits polluants comme les SUV

Le ministre de l'Economie, Bruno le Maire, s'est dit opposé mardi à une interdiction de la publicité sur les produits polluants, comme le demandaient la Convention citoyenne pour le climat et plusieurs propositions de loi, dont une récente du groupe Ecologie-Démocratie-Solidarité. Le ministre prône...

Publicite chaise vide CCO iStock FroggyFrogg

"L’autorégulation de la publicité est un échec", dénonce France Nature Environnement qui choisit la politique de la chaise vide

Après 12 ans de participation à l’organe de concertation de l’autorité de régulation professionnelle de la publicité, France Nature Environnement (FNE) claque la porte. Pour l’association, qui était la seule représentative de la défense de l’environnement dans cet organisme, celui-ci défend les...

Mode textile pixabay

Malgré les promesses du monde de la mode, les collections responsables restent marginales

Avec la prise de conscience écologique des consommateurs, les grandes enseignes de la fast fashion ont pris des engagements durables pour s'adapter à la clientèle. Mais, concrètement, cela se voit peu dans leurs collections. Chez Zara et HM, les collections responsables représentent environ 10 % de...