Publié le 12 janvier 2020

SOCIAL

[Bonne nouvelle] Les restaurants pourront désormais être certifiés bio

Malgré la forte demande des consommateurs, le bio représente aujourd'hui à peine 3 % des achats des restaurants. Pour multiplier l'offre, l'Agence bio a annoncé la création d'une certification qui permettra à chaque restaurateur de labelliser son établissement dès lors qu'il achète au moins 50 % de ces produits en bio. 

Certification bio restaurant
Le but est de "valoriser les restaurants qui sont déjà en bio" et "d’attirer les nouveaux".
CC0

Comment attirer les restaurants vers le bio ? Aujourd’hui, ces produits ne représentent que 2,6 % des achats dans la restauration commerciale. Un taux faible alors que la demande des consommateurs ne cesse de croître. Pour développer l’offre, l’Agence bio a annoncé développer une certification pour les restaurateurs.

Depuis le 1er janvier, un restaurant qui achète au moins la moitié de ces produits en agriculture biologique pourra l’annoncer grâce au label AB. Le Comité national de l’Agriculture biologique (Cnab) a décidé de mettre en place trois niveaux de certifications. La catégorie 1 couvrira les restaurants dont 50 % à 75 % des approvisionnements, en valeur d'achat, se font en bio, la catégorie 2 visera les établissements où ils représentent 75 % à 95 %, et la catégorie 3 pour "au moins 95 %".

Attirer de nouveaux restaurants en bio

"La difficulté était de trouver l’entrée", a expliqué lors d’une conférence de presse Olivier Nasles, président du Cnab. "Nous nous sommes demandé s’il fallait partir avec une ambition très forte sans niveau de catégorie ou s’il fallait inciter les restaurants à rentrer dans le système en n’étant pas ayatolesque dans un premier temps. On a donc fait le choix d’une entrée progressive avec trois catégories", a-t-il ajouté.

Auparavant, les restaurateurs pouvaient certifier leur menu mais pas leurs établissements en entier. Surtout, ils n’avaient pas l’obligation de passer par l’Agence bio. Aujourd’hui, chaque établissement désira être certifié devra se notifier auprès de l'institution publique et sera contrôlé par des organismes qui valideront le respect du cahier des charges.

Le but est de "valoriser les restaurants qui sont déjà en bio" et "d’attirer les nouveaux", explique Olivier Nasles. Aujourd’hui, le principal frein au développement du bio dans les restaurants est le surcoût engendré et la difficulté d’identifier des fournisseurs, a souligné l’Agence bio. 

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Empreinte carbone carbonfact

Découvrez Carbonfact, le futur Wikipédia de l’empreinte carbone de nos produits

La nouvelle plateforme Carbonfact, créée début juillet, veut donner la possibilité aux consommateurs de connaître l'empreinte carbone des produits qu'ils achètent, tout comme ils connaissent leur prix. Transparence et comparabilité sont les maîtres clés de Carbonfact qui ambitionne ainsi de devenir...

Alimentation metaux lourds Louis Hansel on Unsplash

Mercure, cuivre, arsenic… Les Français sont tous exposés aux métaux lourds

Les métaux lourds sont présents dans l'organisme de la quasi-totalité de la population française, enfant compris. Mercure, cuivre, nickel, chrome… Ces métaux sont très néfastes pour la santé. L'une des principales sources d'exposition identifiée par une nouvelle enquête de Santé publique France est...

Cestquilepatron

"C'est qui le patron" : avec l'explosion des ventes, le modèle de la marque des consommateurs est devenue une référence

C'est qui le patron a franchi la barre des 100 millions de briques de lait vendues chez Carrefour. Le seuil est symbolique mais il indique combien la marque, qui rémunère au juste prix les producteurs, est devenue incontournable en seulement quatre ans. Prise en exemple par Emmanuel Macron pour...

Dark kitchen restauration uberisation iStock Dariia Havriusieva

L'essor fulgurant des "dark kitchens" menace la restauration classique

C'est le Jour J. Alors que les restaurants, fermés depuis des mois, vont pouvoir rouvrir leur terrasse, l'ascension des "dark kitchens" pourrait porter un nouveau coup à la restauration traditionnelle. Ces restaurants virtuels, sans salle, ni service, composés d'une cuisine entièrement tournée vers...