Publié le 15 mars 2020

SOCIAL

[Bonne nouvelle] Accor va bannir les plastiques à usage unique de tous ses hôtels d’ici fin 2022

Touillettes, gobelets, accessoires de toilettes, bouteilles, emballages, on trouve du plastique partout dans un hôtel. C’est pourquoi le groupe Accor a décidé de bannir tous ceux qui sont à usage unique d’ici la fin 2022. Cela concerne 5 000 établissements dans 110 pays. Une démarche qui commence à se développer.

Accor hotels plastiques a usage unique fin accor
Chaque année, ce sont plus de 200 millions d’articles en plastique à usage unique qui sont utilisés dans les hôtels Accor.
@Accor Hôtels

Chaque année, ce sont plus de 200 millions d’articles en plastique à usage unique qui sont utilisés dans les chambres, restaurants et espaces de loisirs des hôtels Accor. C’est pourquoi le groupe, présent dans 110 pays, veut les voir disparaître d’ici fin 2022 dans ses 5 000 établissements. Un sacré défi.

"Nous tenons vraiment à proposer à nos clients une expérience du développement durable. Nous avons commencé par faire un inventaire de tous les articles en plastique présents dans nos chambres, salles de réunion et au buffet du petit-déjeuner, pour trouver des alternatives écologiques. Ayant reçu des retours très positifs de la part de nos clients, nous voulons communiquer davantage avec eux sur ce sujet", explique Asmahane Benamara, responsable des projets développement durable au sein du Novotel Paris Les Halles.

Une clé en bois de noisetier

Accor a déjà supprimé les pailles, cotons-tiges et touillettes en plastique. Il va s’attaquer aux accessoires de toilette et aux gobelets en plastique pour les faire disparaître d’ici la fin de l’année. "Des matériaux alternatifs adaptés seront proposés pour chaque article, en tenant compte de l’analyse de leur cycle de vie afin de garantir aux clients que la nouvelle solution présente bien une meilleure performance environnementale", précise le groupe hôtelier.

À Paris, l’hôtel Best Western Opéra Liège se revendique comme le premier hôtel zéro plastique de France. Il faut dire qu’il ne jure plus que par les savons solides, les brosses à dents en bambou, les sacs-poubelles en amidon de maïs et les capsules de café en papier. Les cartes magnétiques ont même été fabriquées en noisetier. À Nantes, c'est l'hôtel Amiral qui a été récompensé pour avoir réduit son empreinte environnementale après un changement de robinetterie et l'utilisation de matériaux durables.

Il a reçu la note A dans le cadre de l'affichage environnementale lancé par le gouvernement en 2017 dans l’hôtellerie. Plus de 150 établissements se sont portés volontaires pour évaluer et communiquer à leurs clients l’empreinte environnementale de la nuit passée à l’hôtel. Si cette conversion a un coût, le ministère de la Transition écologique a calculé que les hôtels engagés dans des démarches d’éco-conception ont effectué des économies de l’ordre de 0,5 à 2 euros par nuitée. En outre, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à vouloir concilier écologie et tourisme.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Gaspillage alimentaire invendus

200 grands groupes agroalimentaires s’engagent à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2030

Ce sont des géants de l'agroalimentaire et ils viennent de rejoindre l'initiative "Champions 12.3" qui vise à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2030. Parmi eux Kellogg, McCain ou encore Unilever. Chaque groupe engagé doit pousser 20 de ses fournisseurs à s'investir dans cette...

Publicite climat 2 pixabay BH

Bruno Le Maire contre une interdiction systématique de la publicité pour les produits polluants comme les SUV

Le ministre de l'Economie, Bruno le Maire, s'est dit opposé mardi à une interdiction de la publicité sur les produits polluants, comme le demandaient la Convention citoyenne pour le climat et plusieurs propositions de loi, dont une récente du groupe Ecologie-Démocratie-Solidarité. Le ministre prône...

Publicite chaise vide CCO iStock FroggyFrogg

"L’autorégulation de la publicité est un échec", dénonce France Nature Environnement qui choisit la politique de la chaise vide

Après 12 ans de participation à l’organe de concertation de l’autorité de régulation professionnelle de la publicité, France Nature Environnement (FNE) claque la porte. Pour l’association, qui était la seule représentative de la défense de l’environnement dans cet organisme, celui-ci défend les...

Mode textile pixabay

Malgré les promesses du monde de la mode, les collections responsables restent marginales

Avec la prise de conscience écologique des consommateurs, les grandes enseignes de la fast fashion ont pris des engagements durables pour s'adapter à la clientèle. Mais, concrètement, cela se voit peu dans leurs collections. Chez Zara et HM, les collections responsables représentent environ 10 % de...