Publié le 30 décembre 2017

SOCIAL

[VIDEO] En Inde, des robots remplacent les serveurs

Pour la première fois en Inde, un restaurant emploie des robots en tant que serveur. Une innovation technologique certes, mais un coup dur porté à l'emploi. D'ici 2050, un sur deux devrait d'ailleurs être automatisé au niveau mondial. Reste que dans le secteur de la restauration, les robots sont pour l'instant moins productifs que les humains.

En Inde, un restaurant utilise des robots comme serveurs.
@JkNarendran

Et si c’était un aperçu de l’avenir de la restauration ? À Chennai, en Inde, un restaurant nouvellement baptisé "Robot", spécialisé dans la cuisine thaïlandaise et chinoise, a misé sur des robots serveurs pour attirer la clientèle. Le concept est simple : les clients passent commande via une tablette et les robots apportent leurs plats au niveau de leur table. Là, un serveur humain distribue les plats aux clients, le robot n’étant pour l’instant pas assez évolué pour procéder à cette étape.

En 2050, un emploi sur deux sera automatisé

Tous les robots sont équipés de capteurs qui leur permettent de s’arrêter en chemin pour ne bousculer personne. Selon les journaux locaux, il s’agit du premier restaurant de ce genre dans le pays. "Nous avons essayé différents modèles de restaurants à thème, et plus tard, nous avons finalement décidé de faire quelque chose de différent qui n'existe pas en Inde", a indiqué le cofondateur du restaurant, Karthik Kannan, à Reuters.

Au-delà de l’enthousiasme qu’a suscité l’ouverture de ce restaurant, l’utilisation de robots pour remplacer des serveurs humains pose question. On estime en effet que d’ici la seconde moitié du XXIe siècle, un emploi sur deux sera automatisé. Et que cinq millions d’emplois seront détruits d’ici 2020. Chez Amazon par exemple, déjà 45 000 robots sont en charge de la manutention.

Des robots-serveurs pas assez productifs

Reste que les robots ont encore du pain sur la planche pour remplacer les serveurs. En Chine, l’année dernière, plusieurs restaurants qui "employaient" des robots ont rétropédalé. Trois ont même fermé ou "licencié" leurs robots pour cause de faible productivité. "Ils ne peuvent pas prendre de commandes ni même servir de l’eau aux clients", "ils n’arrivent même pas à amener une soupe sans en renverser", témoignaient les employés au Worker’s Daily.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Afp ouighours

Le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada bannissent les importations liées au travail forcé des Ouïghours

Alors que les soldes débutent en France, le rôle des géants du textile dans l'exploitation des Ouïghours en Chine est de plus en plus questionné. Si l'Europe reste pour l'instant en retrait, trois pays, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada ont annoncé bloquer l'importation de coton et de...

Les tensions répétées chez Google poussent des salariés à créer un syndicat

Depuis trois ans, les relations sociales chez Google ne sont pas au beau fixe. Régulièrement des polémiques éclatent entre directions et salariés au sujet de contrats ou de choix stratégiques. Alors que les premiers appellent à préserver l’image de l’entreprise dans les médias, une partie des...

Teletravail pixabay

Le gouvernement assouplit la règle du 100 % télétravail face à la dégradation de la santé mentale des salariés

Alors que la santé mentale des salariés n'a jamais été aussi mauvaise depuis le début de la crise, le gouvernement lâche du lest sur le télétravail. La ministre Elisabeth Borne, qui obligeait tous les salariés dont les tâches peuvent s'effectuer à distance à télétravailler à 100 %, a autorisé un...

Teletravail Jean Castex LE O PIERRE HANS LUCAS HANS LUCAS VIA AFP

Le télétravail, un "héritage positif" du Covid-19 qui devrait perdurer après la crise

Les salariés n'ont jamais été aussi nombreux à télétravailler avec la crise sanitaire. Si le Covid-19 a donné un coup d'accélérateur, Jean Castex espère que cette pratique "survivra à la pandémie". Il a ainsi demandé aux organisations patronales et syndicales de négocier un accord sur le sujet....