Publié le 30 décembre 2017

SOCIAL

[VIDEO] En Inde, des robots remplacent les serveurs

Pour la première fois en Inde, un restaurant emploie des robots en tant que serveur. Une innovation technologique certes, mais un coup dur porté à l'emploi. D'ici 2050, un sur deux devrait d'ailleurs être automatisé au niveau mondial. Reste que dans le secteur de la restauration, les robots sont pour l'instant moins productifs que les humains.

En Inde, un restaurant utilise des robots comme serveurs.
@JkNarendran

Et si c’était un aperçu de l’avenir de la restauration ? À Chennai, en Inde, un restaurant nouvellement baptisé "Robot", spécialisé dans la cuisine thaïlandaise et chinoise, a misé sur des robots serveurs pour attirer la clientèle. Le concept est simple : les clients passent commande via une tablette et les robots apportent leurs plats au niveau de leur table. Là, un serveur humain distribue les plats aux clients, le robot n’étant pour l’instant pas assez évolué pour procéder à cette étape.

En 2050, un emploi sur deux sera automatisé

Tous les robots sont équipés de capteurs qui leur permettent de s’arrêter en chemin pour ne bousculer personne. Selon les journaux locaux, il s’agit du premier restaurant de ce genre dans le pays. "Nous avons essayé différents modèles de restaurants à thème, et plus tard, nous avons finalement décidé de faire quelque chose de différent qui n'existe pas en Inde", a indiqué le cofondateur du restaurant, Karthik Kannan, à Reuters.

Au-delà de l’enthousiasme qu’a suscité l’ouverture de ce restaurant, l’utilisation de robots pour remplacer des serveurs humains pose question. On estime en effet que d’ici la seconde moitié du XXIe siècle, un emploi sur deux sera automatisé. Et que cinq millions d’emplois seront détruits d’ici 2020. Chez Amazon par exemple, déjà 45 000 robots sont en charge de la manutention.

Des robots-serveurs pas assez productifs

Reste que les robots ont encore du pain sur la planche pour remplacer les serveurs. En Chine, l’année dernière, plusieurs restaurants qui "employaient" des robots ont rétropédalé. Trois ont même fermé ou "licencié" leurs robots pour cause de faible productivité. "Ils ne peuvent pas prendre de commandes ni même servir de l’eau aux clients", "ils n’arrivent même pas à amener une soupe sans en renverser", témoignaient les employés au Worker’s Daily.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Mattel droits des ouvriers violences sexuelles chine actionaid

Mattel, le créateur de la poupée Barbie, accusé de violences sexistes et sexuelles en Chine

Certains jouets pourraient bien être rayés des longues listes envoyées au Père Noël. Deux ONG, Action Aid Peuples Solidaires et China Labor Watch, dénoncent dans un nouveau rapport les conditions de travail du géant du jouet Mattel, créateur de la poupée Barbie, dans ses usines chinoises. Pour la...

Edouard philippe re forme des retraites

Édouard Philippe promet un système de retraite "solidaire" et "responsable" : cinq points à retenir de ses annonces

Un âge d'équilibre à 64 ans, des femmes mieux protégées, une pension minimale de 1000 euros pour une carrière au SMIC... En pleine crise sociale, Édouard Philippe a défendu un système de retraite universel "solidaire", "durable" et "responsable". Sans vouloir entrer dans un "rapport de force", le...

Emma collegue du futur fellowes

Dos courbé, yeux rouges, chevilles et poignets gonflés, teint blafard, voilà à quoi pourrait ressembler le salarié de demain

Pour alerter sur nos habitudes de travail au bureau, des chercheurs ont conçu un mannequin censé représenter le salarié en 2040 si rien ne change. Le résultat fait froid dans le dos : varices, eczéma, dos courbé, teint pâle, yeux rouges, absence de cils… De quoi nous pousser à bouger !

Affiche sorry we missed you

Ubérisation du travail : Ken Loach filme la descente en enfer d’un chauffeur-livreur

L’ubérisation du travail est plus que jamais au cœur de l’actualité, allant même jusqu’à intéresser le cinéma et l’un de ses plus prolifiques réalisateurs. Le dernier film de Ken Loach, "Sorry we missed you", sorti le 23 octobre, vient relancer le débat sur les conditions de travail de ces milliers...