Publié le 07 janvier 2019

SOCIAL

Le revenu de base vient de souffler sa première bougie en France… et ça continue

Il y a un peu plus d’un an, trois Français étaient tirés au sort pour toucher 1 000 euros par mois … sans contrepartie, ni conditions de revenus. L’initiative, baptisée MonRevenudeBase et lancée par l’écologiste Julien Bayou, avait pour objectif de tester en conditions réelles un revenu de base financé par du crowdfunding pour la toute première fois en France. Depuis, cinq personnes ont pu en bénéficier et le prochain tirage au sort est prévu le 31 janvier.

En un an, cinq Français ont touché un revenu de base de 1 000 euros par mois financé grâce au crowdfunding.
@CC0

Tous à vos agendas ! Le prochain tirage au sort pour toucher un revenu de base de 1 000 euros par mois pendant un an est prévu le 31 janvier. L’association MonRevenudeBase (1), lancée par le militant écologiste Julien Bayou, a réussi à collecter 12 000 euros auprès de généreux donateurs privés pour la sixième fois consécutives.

L’initiative, la toute première du genre en France, a officiellement démarré en septembre 2017 et a très vite connu un succès inespéré. À peine une semaine après son lancement, la barre des 26 000 euros avait été franchie. Et lors du premier tirage au sort, début décembre, ce sont finalement trois revenus de base qui ont pu être financés grâce au crowdfunding. Tout le monde peut y prétendre sans aucune distinction d’âge, de sexe, de ressources ou même de nationalité.

Parmi les pionniers de cette aventure, il y a Brigitte, la cinquantaine, alors vendeuse en maroquinerie, et pour qui l’expérience s’achève. "Et voilà ! La fin d’une belle aventure qui se termine. Une année sans stress, ou l’on ne se pose pas de question quand les factures arrivent !", explique-t-elle. "J’ai épargné une partie du revenu de base et cet argent sera le bienvenu car j’ai perdu mon emploi il y a un peu plus d’un mois".

Une nécessité plus qu'un caprice

Cette situation traduit le principal enseignement que l’on peut tirer de cette première année de revenu de base : celui-ci répond bien plus souvent à une nécessité qu’à un caprice. Ainsi, pour les milliers de personnes inscrites au tirage au sort qui ont témoigné, le revenu de base leur permettrait de faire des choix de vie, faire face aux dépenses incompressibles, améliorer le quotidien, et vivre dignement. Rares sont ceux qui arrêteraient tout simplement de travailler.

"Il appartient à chacun d’imaginer ce qu’un revenu de base pourrait apporter dans sa vie. Au minimum, c’est un filet de sécurité permettant de ne pas glisser vers une trop grande précarité. Et une société où la précarité est maîtrisée et où ses administrés ont la possibilité de s’épanouir, n’est-elle pas le souhait de tout un chacun ? De l’utopie à la réalité, le prochain pas est le revenu de base", analyse Virginie, membre de l'association, en charge des relations avec les bénéficiaires. 

Nicole, une Antillaise de quarante ans, a été la dernière tirée au sort. "Je peinais à payer mes factures, à mettre de l’essence dans ma voiture pour me rendre au travail et mon fils et moi avions moins de 100 euros par mois pour assurer le quotidien… On ne vivait pas, on survivait. La situation a radicalement changé. Je dors mieux, je m’autorise certains soins médicaux jusqu’alors trop chers, et je me suis fait deux plaisirs inespérés : aller chez le coiffeur et aller au restaurant !", raconte-t-elle.

Une proposition de loi pour une expérimentation territoriale

"Jour après jour, grâce à ces pionniers, nous faisons la démonstration que le revenu de base n’est pas une utopie mais bien une piste de travail", explique Julien Bayou. Pour aller plus loin, le porte-parole d’Europe-Ecologie Les Verts soutient l’adoption d’une proposition de loi d’expérimentation territoriale (2) déposée en octobre dernier par 18 départements socialistes, sur le modèle de l'expérimentation "territoires zéro chômage".

Ils souhaitent pouvoir verser, pendant trois ans, un revenu de base fixé soit à 570 euros (fusion RSA/prime d’activité), soit à 740 euros par mois (fusion RSA/prime d’activité/APL), inconditionnel et automatique. Il s'adresserait à 60 000 Français dès 18 ans pour un coût budgétaire de 19 millions d’euros par an. À l'issue de cette période, une évaluation sera réalisée pour décider de poursuivre, généraliser ou abandonner l'instauration d'un revenu de base. Le texte doit être examiné fin janvier par l’Assemblée.

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir le site MonRevenudeBase.

(2) Voir la PPL.


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Revenu de base : trois Français tirés au sort vont toucher 1 000 euros par mois pendant un an

En seulement un mois, l’association "Mon revenu de base" a réussi à collecter 36 000 euros grâce à une campagne de financement participatif. Au total, 1 100 donateurs vont financer pendant un an trois revenus de base versés à des Français tirés au sort ce mercredi 6 décembre. L’objectif...

1000 euros par mois pendant un an : le revenu de base, financé par du crowdfunding, arrive en France

[Mis à jour le 2 novembre] La campagne de financement participatif est officiellement lancée ce jeudi 2 novembre. Plus de 6 000 euros ont déjà été collectés grâce à quelque 175 donateurs. L'objectif est d'arriver à un premier palier de 12 000 euros afin de verser un premier revenu de base...

À quoi sert l’expérimentation sur le revenu de base lancée en France ?

1 000 euros tous les mois pendant un an. L’expérimentation sur le revenu de base qui vient d’être lancée en France rencontre déjà un certain succès. En moins d’une semaine, 50 000 personnes se sont inscrits au tirage au sort qui doit désigner l’heureux élu et plus de deux revenus de base...

Revenu de base : la France va passer de l’utopie à la réalité

Ils sont les fers de lance du revenu de base en France. Douze départements parmi lesquels la Gironde, la Seine-Saint-Denis ou encore la Meurthe-et-Moselle, planchent actuellement sur une étude qui doit définir les paramètres d'expérimentation. L'objectif est de tester différents revenus de...

19 départements veulent tester un "vrai" revenu de base dès 2019

Emmanuel Macron a annoncé la création d'un revenu universel d'activité dans le cadre de son plan de lutte contre la pauvreté. En reprenant le concept cher à Benoît Hamon, le Président de la République a créé la surprise et parfois la colère des défenseurs d'un tel dispositif. Parmi eux, 19...

La Gironde, département pilote pour l’expérimentation du revenu de base

La Gironde est en train de se positionner sur le revenu de base et souhaite lancer une expérimentation locale dès 2018. Après un travail de consultation mené en début d’année, l’hypothèse retenue serait de verser un revenu de 1 000 euros à tous les adultes et 300 euros à chaque enfant....

Le revenu de base peut-il changer le travail et libérer le salarié ?

Instaurer un revenu de base en France ? Le sujet pourrait bien être au cœur de la présidentielle 2017. Le Premier ministre Manuel Valls promet d’ailleurs un grand débat autour de cette notion. Car l’idée d’un revenu versé à tous de façon inconditionnelle, expérimentée dans plusieurs pays,...

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Grande demission istock

La Grande démission aux États-Unis, symbole d'un nouveau rapport au travail

Plus de 4,5 millions d'Américains ont quitté leur travail au mois de novembre, un record. Ce phénomène, baptisé The Great Resignation, qui s'exerce depuis la pandémie, est devenu viral sur les réseaux sociaux. Il exprime à la fois le ras-le-bol et la quête de sens de millions de travailleurs. Si en...

Teletravail pixabay

Télétravail obligatoire : les entreprises récalcitrantes seront sanctionnées

Le gouvernement serre la vis pour faire respecter les trois jours de télétravail minimum obligatoire. En plus d'une mise à jour du protocole sanitaire, la ministre du Travail Elisabeth Borne souhaite proposer un amendement au projet de loi sur le passe vaccinal. Une amende de 2000 euros par employé...

Teletravail pixabay 01

Face à Omicron, le retour au télétravail obligatoire

Trois jours de télétravail obligatoire minimum. C'est la mesure phare du Premier ministre Jean Castex pour freiner la propagation du variant Omicron. Une décision, applicable pendant trois semaines à partir du 3 janvier, qui pourrait se heurter à la réticence des entreprises puisque non inscrite...

Pass sanitaire stopcovid Riccardo Milani Hans Lucas Hans Lucas via AFP 01

Covid-19 : Le gouvernement planche sur l’obligation du pass sanitaire en entreprise

Le gouvernement veut serrer la vis sur la pandémie de Covid-19. Alors que la rapide propagation du variant Omicron met sous tension les hôpitaux, la ministre du Travail Élisabeth Borne a consulté les partenaires sociaux et le patronat sur la possibilité d'imposer un pass sanitaire en entreprise. Une...