Publié le 21 mars 2019

SOCIAL

L’Italie lance son revenu citoyen, sorte de revenu de base limité

Depuis le 6 mars, les Italiens vivant sous le seuil de pauvreté, fixé à 780 euros dans la péninsule, peuvent déposer un dossier pour bénéficier du revenu citoyen, principale promesse de campagne du Mouvement 5 étoiles (M5S). Mais au fil des mois, la mesure a été revue à la baisse et est désormais très strictement encadrée. 

@CC0
Le revenu citoyen sera de 780 euros pour une personne seule et jusqu'à 1 300 euros pour une famille.

C’était sa principale promesse de campagne, celle sur laquelle le Mouvement 5 étoiles (M5S) s’est fait élire et espère être réélu aux prochaines élections européennes : la mise en place d’un revenu citoyen pour abolir la pauvreté en Italie et relancer l’économie. Loin des incantations et après avoir bataillé dur avec ses alliés de la Ligue opposés à cette mesure "d’assistanat" selon leurs propres termes, le M55 lance officiellement sa mesure phare. Près de trois millions de personnes pourraient en bénéficier.

Du 6 au 31 mars, les candidats vont pouvoir aller déposer leur dossier. De nombreux critères seront alors étudier, ce qui marque toute la différence avec un vrai revenu de base. Seuls les Italiens installés depuis au moins deux ans sur le territoire pourront y prétendre. Ce seuil passe à dix ans pour les étrangers. Il ne faut pas gagner plus de 780 euros par mois, et au-dessous, le revenu sera modulé. Il ne faut pas non plus avoir de résidence secondaire, ni de grosse cylindré. Surtout, le bénéficiaire devra chercher du travail et ne pourra pas refuser plus de trois offres d’emplois, la dernière pouvant être dans toute l’Italie.

Forme d'allocation chômage

Pour rappel, un revenu de base est un revenu inconditionnel, alloué à chacun, sans aucun contrôle des revenus ou travail en contrepartie. "Ce qu’ils nomment revenu citoyen n’est en fait qu’une forme d’allocation chômage", estime dans une chronique Sabrina Del Pico, du réseau italien pour le revenu de base. À ce jour, aucun pays d’Europe n’a adopté de revenu universel.

La Finlande est le seul pays du continent à avoir lancé une expérimentation. Pendant deux ans, 2 000 Finlandais, âgés de 25 à 65 ans et tirés au sort, ont perçu 560 euros par mois, même s'ils touchaient par ailleurs un salaire. Il en est ressorti que le revenu de base accroît le bien-être des allocataires, sans toutefois augmenter leur taux d’activité.

En France, la proposition de loi socialiste sur le revenu de base a été rejetée par l’Assemblée nationale. C’est l’inconditionnalité de la mesure qui a été mise en avant par La République en Marche pour voter une motion de rejet de l'expérimentation du revenu de base, empêchant tout débat sur le fond. En parallèle, l'initiative MonRevenuDeBase lancée par l'écologiste Julien Bayou a tiré au sort un sixième bénéficiaire fin janvier. Celui-ci va toucher 1 000 euros pendant un an, sans contrepartie, grâce à une campagne de crowdfunding.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Le revenu de base vient de souffler sa première bougie en France… et ça continue

Il y a un peu plus d’un an, trois Français étaient tirés au sort pour toucher 1 000 euros par mois … sans contrepartie, ni conditions de revenus. L’initiative, baptisée MonRevenudeBase et lancée par l’écologiste Julien Bayou, avait pour objectif de tester en conditions réelles un revenu de...

19 départements veulent tester un "vrai" revenu de base dès 2019

Emmanuel Macron a annoncé la création d'un revenu universel d'activité dans le cadre de son plan de lutte contre la pauvreté. En reprenant le concept cher à Benoît Hamon, le Président de la République a créé la surprise et parfois la colère des défenseurs d'un tel dispositif. Parmi eux, 19...

Revenu de base : la France va passer de l’utopie à la réalité

Ils sont les fers de lance du revenu de base en France. Douze départements parmi lesquels la Gironde, la Seine-Saint-Denis ou encore la Meurthe-et-Moselle, planchent actuellement sur une étude qui doit définir les paramètres d'expérimentation. L'objectif est de tester différents revenus de...

Le revenu de base peut-il changer le travail et libérer le salarié ?

Instaurer un revenu de base en France ? Le sujet pourrait bien être au cœur de la présidentielle 2017. Le Premier ministre Manuel Valls promet d’ailleurs un grand débat autour de cette notion. Car l’idée d’un revenu versé à tous de façon inconditionnelle, expérimentée dans plusieurs pays,...

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Grande demission istock

La Grande démission aux États-Unis, symbole d'un nouveau rapport au travail

Plus de 4,5 millions d'Américains ont quitté leur travail au mois de novembre, un record. Ce phénomène, baptisé The Great Resignation, qui s'exerce depuis la pandémie, est devenu viral sur les réseaux sociaux. Il exprime à la fois le ras-le-bol et la quête de sens de millions de travailleurs. Si en...

Teletravail pixabay

Télétravail obligatoire : les entreprises récalcitrantes seront sanctionnées

Le gouvernement serre la vis pour faire respecter les trois jours de télétravail minimum obligatoire. En plus d'une mise à jour du protocole sanitaire, la ministre du Travail Elisabeth Borne souhaite proposer un amendement au projet de loi sur le passe vaccinal. Une amende de 2000 euros par employé...

Teletravail pixabay 01

Face à Omicron, le retour au télétravail obligatoire

Trois jours de télétravail obligatoire minimum. C'est la mesure phare du Premier ministre Jean Castex pour freiner la propagation du variant Omicron. Une décision, applicable pendant trois semaines à partir du 3 janvier, qui pourrait se heurter à la réticence des entreprises puisque non inscrite...

Pass sanitaire stopcovid Riccardo Milani Hans Lucas Hans Lucas via AFP 01

Covid-19 : Le gouvernement planche sur l’obligation du pass sanitaire en entreprise

Le gouvernement veut serrer la vis sur la pandémie de Covid-19. Alors que la rapide propagation du variant Omicron met sous tension les hôpitaux, la ministre du Travail Élisabeth Borne a consulté les partenaires sociaux et le patronat sur la possibilité d'imposer un pass sanitaire en entreprise. Une...