Publié le 18 août 2020

SOCIAL

Covid-19 : les nouvelles règles sanitaires au travail crispent le patronat qui craint de freiner la reprise

Face à la reprise de l’épidémie, le ministère du travail impose de nouvelles règles sanitaires en entreprise. Parmi celles-ci : le port du masque obligatoire dans les salles de réunion et les couloirs mais aussi le retour du télétravail. Les partenaires sociaux sont globalement favorables au renforcement de la protection sanitaire, mais le patronat se montre plus réticent face à des protocoles jugés trop rigides.

Entreprises covid tera vectors
Les nouvelles mesures sanitaires prises en entreprise pour endiguer le regain de l'épidémie inquiètent le patronat qui craint un freinage de la reprise économique
@tera vector

Après la trêve estivale, la reprise du travail va se placer sous le signe de nouvelles obligations sanitaires liées au regain de l’épidémie de Covid-19. Malgré les vacances, les entreprises sont devenues des lieux privilégiés de contamination. Selon Santé Publique France, elles représentent près d’un quart des clusters depuis le déconfinement et 30 % de ceux en cours d’investigation. Et la tendance semble s’accélérer : elles comptaient pour la moitié des 30 nouveaux foyers de contamination identifiés le 12 août dernier.

Des mesures trop rigides

Pour endiguer la propagation du virus, le gouvernement va donc renforcer les règles sanitaires à partir du 1er septembre. Un exercice d’équilibriste en un temps serré où il s’agit de jongler entre la maîtrise de l’épidémie et la reprise économique. Parmi les mesures présentées aux partenaires sociaux, le port obligatoire du masque partout dans l'entreprise, en dehors des bureaux individuels, que ce soit dans les salles de réunion où il n’y a pas d’aération naturelle, les espaces de circulation comme les couloirs mais aussi les open spaces. Quant au télétravail, qui devait commencer à refluer avec la rentrée, il devrait faire son retour en force dans les zones de circulation active du virus comme la région parisienne et Provence-Alpes-Côtes d’Azur et reste recommandé partout ailleurs. Et le gouvernement a mis les partenaires sociaux sous pression pour négocier un accord en la matière. 

Ceux-ci restent cependant divisés sur la généralisation de ces nouvelles mesures contraignantes. Les syndicats se montrent plutôt favorables même s’ils s’annoncent vigilants sur le recours au télétravail. Le patronat se montre lui plus réticent sur des mesures qu'il considère rigides, "par peur de freiner le retour au travail et la reprise" en "inquiétant les salariés", souligne le journal Les Echos. Il tique également sur le surcoût de cette protection, qui sera imputé à l'employeur, et la responsabilité qui découlerait de ces nouvelles obligations. 

Le Medef comme la Confédération des petites et moyennes entreprises (CGPME) militaient donc pour des "mesures pragmatiques" négociées par les partenaires sociaux, au cas par cas, en fonction des régions, des activités et de la taille des organisations, jugeant qu’une généralisation du port du masque est excessive et inadaptée à la diversité des entreprises et des activités. Les protocoles sanitaires sont de fait le plus souvent négociés branche par branche. Les guides de bonnes pratiques déjà en vigueur dans chacune d’elles sont d’ailleurs en cours de réactualisation.

Des mesures qui prennent en compte la contamination par aérosols

Avec ces nouvelles règles, le gouvernement valide cependant les derniers avis du corps médical. Le 14 août, un collectif d’une vingtaine de docteurs plaidait pour rendre le port du masque obligatoire dans tous les lieux clos, bureaux compris. "Une question de cohérence" par rapport aux nouvelles données acquises sur la diffusion du virus expliquait le collectif dans Libération : "Les protocoles actuels de sécurité qui concernent les lieux de travail, lesquels constituent les premiers foyers de contamination en France (…) ne prennent pas sérieusement en compte un facteur très important de propagation du Covid-19, à savoir la transmission via aérosol." Un constat partagé par le Haut conseil français de la santé publique qui recommande dans un avis publié le même jour le port "systématique" du masque dans "tous les lieux clos publics et privés collectifs".

Reste désormais à mettre en musique ces différentes mesures censées établir un protocole sanitaire pérenne pour les entreprises. "Nous allons maintenant travailler avec les partenaires sociaux sur les modalités pratiques de mises en œuvre et de possibles adaptations de cette nouvelle norme", a déclaré Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État auprès de la ministre du Travail.

Béatrice Héraud, @beatriceheraud

 

 


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

ChatGPT chatbot intelligence artificielle florine morestin novethic

ChatGPT : derrière l'engouement, des travailleurs kenyans exploités

ChatGPT n’en finit plus de faire parler de lui. Si les prouesses de ce nouvel agent conversationnel utilisant l’intelligence artificielle concentrent l’essentiel de l’attention du public, les coulisses de sa conception sont moins reluisantes. Loin des bureaux californiens où est implantée OpenAI, la...

SNCF decembre 2022 greve STEPHANE DE SAKUTINAFP

La grève des contrôleurs de train illustre la nouvelle typologie des mouvements sociaux

Les contrôleurs de la SNCF se sont mobilisés sur une page Facebook, à la manière des Gilets jaunes. S’ils ont profité du cadre juridique du préavis de grève déposé par les organisations syndicales, leur mouvement a pourtant débordé les représentants du personnel. Ces collectifs qui se mobilisent sur...

Manifestation vie chere royaume uni NIKLAS HALLE N AFP

En 2022, le retour de l’inflation réveille des mouvements sociaux partout en Europe

Certains décident de refuser de payer leur facture énergétique, d’autres demandent des augmentations de salaires… Le retour de l’inflation en Europe en 2022, après des années de stabilité, pèse lourdement sur les plus vulnérables. Les citoyens européens sont descendus dans la rue depuis l’été pour...

Greve Royaume Uni soutient Royal Mail Londres 9dec2022 Daniel Leal AFP

Royaume-Uni : de nouveaux mouvements sociaux contre la vie chère

Le ton se durcit au Royaume-Uni. Plusieurs organisations syndicales ont appelé à la grève d’ici la fin du mois de décembre, à commencer par les cheminots depuis le 12. Ils seront rejoints par les postiers, les infirmières, les ambulanciers, ou encore les douaniers. Ils protestent contre la forte...