Publié le 09 janvier 2021

POLITIQUE

Twitter contre Donald Trump : la bataille gagnée par le réseau social après la suspension du compte du Président

À quelques jours de la fin de son mandat, Donald Trump a été réduit au silence sur son canal de communication préféré : Twitter. La plateforme a décidé de suspendre définitivement le compte personnel du Président américain afin d’éviter de "nouvelles incitations à la violence", justifie-t-elle. Ce dernier dénonce un "musellement de la liberté d’expression".

Compte twitter Trump
Le 8 janvier, le compte Twitter de Donald Trump a été suspendu par le réseau.
@Twitter

La guerre entre Donald Trump et le réseau social Twitter, affiché anti-Trump, faisait rage depuis plusieurs mois. Et visiblement, c’est l’oiseau bleu qui a donné le dernier coup de bec. À 12 jours de la fin du mandat du chef d’État et deux jours après l’occupation du Capitole par des partisans du Président, la plateforme a décidé de suspendre définitivement le compte de l’homme d’affaires, suivi par 88 millions de personnes.

"Après un examen attentif des tweets récents du compte @realDonaldTrump et le contexte qui les entoure, nous avons suspendu définitivement le compte en raison du risque de nouvelles incitations à la violence", a écrit Twitter. Cette décision couvait depuis plusieurs mois, en particulier depuis l’élection du 4 novembre. Twitter ajoutait presque systématiquement des messages mettant en garde contre de fausses informations sous les publications de Donald Trump. Le Rubicon a été franchi quand la vidéo ambiguë, postée par le Président pour appeler au calme le soir de l’occupation du Capitole, avait été supprimée dans l’instant.

Le 20 janvier sans Trump

"Twitter est allé encore plus loin dans son musellement de la liberté d'expression, et ce soir, les employés de Twitter ont coordonné avec les démocrates et la gauche radicale le retrait de mon compte de leur plateforme, pour me faire taire moi - et VOUS, les 75.000.000 grands patriotes qui ont voté pour moi", a écrit le Président sortant sur le compte officiel de la Présidence américaine (@POTUS). Mais ce message a lui aussi été quasiment immédiatement supprimé par la plateforme.

Le dernier message public non censuré du Président sur Twitter aurait été très symbolique. Il s’agissait de son annonce qu’il ne participerait à la cérémonie de passation de pouvoir avec Joe Biden le 20 janvier prochain. Son absence "est une bonne chose", lui a répondu le futur Président, lors d'un échange avec les journalistes. Il ajoute toutefois que le vice-président Mike Pence, favorable à une transition dans le calme, serait le bienvenu à cet événement.

Régulation du débat

Si beaucoup se félicitent de la décision de Twitter et alors que de mêmes initiatives sont attendues du Côté de Google et Apple, certains s’interrogent sur le poids de ces réseaux sur la vie démocratique. Ainsi en France, Cédric O, Secrétaire d’État en charge du numérique, écrit que le bannissement est justifiable mais "pose des questions fondamentales" sur la "régulation du débat public".

"La régulation du débat public par les principaux réseaux sociaux au regard de leurs seuls CGU (conditions générales d'utilisation), alors qu'ils sont devenus de véritables espaces publics et rassemblent des milliards de citoyens, cela semble pour le moins un peu court d'un point de vue démocratique", poursuit le ministre.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Pays heureux

Finlande et Nouvelle-Zélande : la réussite de ces pays ringardise le PIB

Alors que de plus en plus de pays réfléchissent à faire évoluer leurs indicateurs de croissance, la Finlande et la Nouvelle-Zélande sont déjà passées à l’acte. Elles évaluent leurs performances non plus seulement à l’aune de la croissance mais aussi du bien-être. Ce n’est donc pas un hasard si ces...

3 COO

3% de déficit : une règle d'or fixée un peu par hasard

La Commission européenne lance une consultation publique sur une hypothétique réforme du Pacte de stabilité et de croissance qui encadre les politiques budgétaires des États membres. Ce pacte a notamment érigé en règle d’or la limite d’un déficit public à 3% du PIB. Mais comment et sur quels...

Mesures fiscales cco

La théorie du ruissellement défendue par Emmanuel Macron ne passe pas l’épreuve des faits

Les réformes fiscales de 2018, dont la fin de l'impôt sur la fortune, devaient transformer les baisses de taxes des ménages les plus riches en investissements dans l’économie réelle. Mais un rapport de France Stratégie vient à l'encontre de cette théorie. Dans les faits, les réformes n’ont pas eu...

Sandrine Rousseau Yannick Jadot Antonin Burat Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Le drapeau écologiste sera porté par Yannick Jadot qui élargit son horizon de campagne

Et si la campagne présidentielle avait vraiment commencé avec la Primaire écologiste qui, contre vents et marées médiatiques, a tenté de dessiner un nouvel agenda politique ? Yannick Jadot a battu d’une très courte tête Sandrine Rousseau lors du second tour de la primaire du parti. Un score serré...