Publié le 28 janvier 2019

POLITIQUE

Grand débat : de la fiscalité, du social... mais pas d’écologie au programme de Balance ton post

L'émission "Balance ton post" spéciale grand débat national, coanimée par Cyril Hanouna et la secrétaire d'État à l'égalité Marlène Schiappa, a rencontré un grand succès d'audience. Après quatre heures d'antenne, sept propositions ont reçu l'aval des téléspectateurs, de la TVA à taux zéro pour les produits de première nécessité au rétablissement de l'ISF. L'écologie, elle, a été complètement écartée alors que plus de 150 000 manifestants pour le climat ont défilé ce week-end en France et en Belgique. 

La spéciale Grand débat national de Balance ton post sur C8 a rassemblé jusqu'à 1,1 million de téléspectateurs.
Capture d'écran Balance ton post C8

C’est un duo assez inhabituel qui a animé vendredi 25 janvier l’émission "Balance ton post" sur C8. Cyril Hanouna, l’animateur star de la chaîne, coprésentait avec Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, un talk-show dédié au grand débat national. Il a rassemblé jusqu'à 1,1 million de téléspectateurs selon Médiamétrie. Trois grands thèmes avaient été prédéfinis : l’économie, la société et la démocratie.

Pendant près de quatre heures, des dizaines de citoyens (agriculteurs, infirmiers, entrepreneurs…) ont raconté leur quotidien et présenté leurs propositions. Armée d’un feutre et d’un tableau, la ministre a noté méthodiquement chaque proposition. Après le vote des téléspectateurs et des internautes, sept* d’entre elles ont été retenues.

Rétablissement de l'ISF, TVA à taux zéro

C’est la proposition de Laëtitia Dewalle, porte-parole des Gilets jaunes du Val-d’Oise, qui a remporté le plus d’adhésions. Elle a suggéré une TVA à taux zéro sur les produits de première nécessité. Cette catégorie, qui représente certains produits alimentaires ou abonnements au gaz et à l’électricité, bénéficie aujourd’hui d’une TVA à taux réduit de 5,5 % contre les 20 % classiques. Elle s’inscrit pleinement dans les revendications des Gilets jaunes qui militent pour un meilleur pouvoir d’achat.

Parallèlement le rétablissement de l’Impôt sur la fortune (ISF) a de nouveau été sollicité, malgré le refus d’Emmanuel Macron de débattre de ce sujet. C’est un restaurateur, gagnant plus de 500 000 euros par an, qui a remis le sujet sur la table. Le public a également voté pour que le crédit d’impôt pour la compétitivité (CICE) soit réservé aux TPE et PME.

Les écologistes invisibles du grand débat

Côté social, face à la gronde du personnel des hôpitaux, qui dénonce depuis des années l’absence de moyens, le public de Balance ton post a voté pour une augmentation de 4 % du budget des hôpitaux contre 2 % aujourd’hui.

"On a réussi à faire quelque chose de formidable en termes de démocratie", s’est félicité Marlène Schiappa à l’issue du débat, soulignant les mesures concrètes qui ont émergé de l’émission. Reste que plusieurs domaines, dont l’écologie, ont complètement été écartés du débat. Un symbole d’autant plus fort que le lendemain de l’émission, et pendant tout le week-end, plus de 150 000 manifestants ont défilé pour le climat en France et en Belgique.

Une forte capacité de mobilisation qui ne leur permet pourtant pas d’être visibles médiatiquement. Si Yannick Jadot, tête de liste EELV aux élections européennes, avait affirmé, à la veille de son lancement, la participation des écologistes au grand débat national, leur revendication ne semble pas majoritaire.

Selon un sondage OpinionWay pour LCI-Le Figaro-RTL publié mardi 22 janvier, pour 56 % des Français interrogés, le thème prioritaire est "la fiscalité et les dépenses publiques", suivi, pour 16 % des Français, "la démocratie et la citoyenneté". La transition écologique arrive en dernière position du classement.

Marina Fabre @fabre_marina

*Suppression de la TVA sur les produits de première nécessité ; peine plancher pour l'évasion fiscale ; réexamen des niches fiscales ; révision des "cycles horaires" de la police ; CICE réservé aux TPE et PME ; retour de l'ISF ; augmentation de 2 à 4 % du budget des hôpitaux.


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Kristalina Georgieva WikimediaCommons

Direction du FMI : L’Europe propose la nomination de Kristalina Georgieva, une spécialiste de l’environnement

Les États membres de l’Union européenne ont choisi de proposer Kristalina Georgieva, actuellement numéro 2 de la Banque Mondiale, pour succéder à Christine Lagarde à la tête du Fonds Monétaire International. Cette économiste bulgare a consacré une grande partie de sa carrière au financement de...

Borne Rugy Poirson Wargon @Fderugy

[Edito] L'impossible message écologique gouvernemental

La succession de François de Rugy aura été rapide. Elisabeth Borne assumera la portefeuille de ministre de la Transition écologique et solidaire mais, contrairement à son prédécesseur, elle n'aura pas le titre de ministre d'État. Ce recul dans l'ordre protocolaire du gouvernement fait tâche, au...

Gilets jaunes De rugy AlexisCornu HansLucas

[Edito] François de Rugy, l’erreur de casting qui a enflammé l’attente de la société sur l’urgence écologique

Le choix de François de Rugy pour remplacer Nicolas Hulot devait apaiser les tensions à l’intérieur du gouvernement entre les plus et les moins engagés sur l’écologie. Mais loin de ce résultat, le passage de dix mois de l’homme au ministère n’a fait qu’attiser un feu qui s’est répandu dans la...

Démission de François de Rugy : un passage éclair et peu convaincant au ministère de la Transition écologique

Il est resté dix mois à la tête d'un ministère plombé par les manifestations des Gilets jaunes, l'Affaire du siècle et la mobilisation des jeunes pour le climat. François de Rugy démissionne après un passage éclair qui n'a pas su convaincre. Le choix de son remplacement sera difficile pour Emmanuel...