Publié le 28 janvier 2019

POLITIQUE

Grand débat : de la fiscalité, du social... mais pas d’écologie au programme de Balance ton post

L'émission "Balance ton post" spéciale grand débat national, coanimée par Cyril Hanouna et la secrétaire d'État à l'égalité Marlène Schiappa, a rencontré un grand succès d'audience. Après quatre heures d'antenne, sept propositions ont reçu l'aval des téléspectateurs, de la TVA à taux zéro pour les produits de première nécessité au rétablissement de l'ISF. L'écologie, elle, a été complètement écartée alors que plus de 150 000 manifestants pour le climat ont défilé ce week-end en France et en Belgique. 

La spéciale Grand débat national de Balance ton post sur C8 a rassemblé jusqu'à 1,1 million de téléspectateurs.
Capture d'écran Balance ton post C8

C’est un duo assez inhabituel qui a animé vendredi 25 janvier l’émission "Balance ton post" sur C8. Cyril Hanouna, l’animateur star de la chaîne, coprésentait avec Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, un talk-show dédié au grand débat national. Il a rassemblé jusqu'à 1,1 million de téléspectateurs selon Médiamétrie. Trois grands thèmes avaient été prédéfinis : l’économie, la société et la démocratie.

Pendant près de quatre heures, des dizaines de citoyens (agriculteurs, infirmiers, entrepreneurs…) ont raconté leur quotidien et présenté leurs propositions. Armée d’un feutre et d’un tableau, la ministre a noté méthodiquement chaque proposition. Après le vote des téléspectateurs et des internautes, sept* d’entre elles ont été retenues.

Rétablissement de l'ISF, TVA à taux zéro

C’est la proposition de Laëtitia Dewalle, porte-parole des Gilets jaunes du Val-d’Oise, qui a remporté le plus d’adhésions. Elle a suggéré une TVA à taux zéro sur les produits de première nécessité. Cette catégorie, qui représente certains produits alimentaires ou abonnements au gaz et à l’électricité, bénéficie aujourd’hui d’une TVA à taux réduit de 5,5 % contre les 20 % classiques. Elle s’inscrit pleinement dans les revendications des Gilets jaunes qui militent pour un meilleur pouvoir d’achat.

Parallèlement le rétablissement de l’Impôt sur la fortune (ISF) a de nouveau été sollicité, malgré le refus d’Emmanuel Macron de débattre de ce sujet. C’est un restaurateur, gagnant plus de 500 000 euros par an, qui a remis le sujet sur la table. Le public a également voté pour que le crédit d’impôt pour la compétitivité (CICE) soit réservé aux TPE et PME.

Les écologistes invisibles du grand débat

Côté social, face à la gronde du personnel des hôpitaux, qui dénonce depuis des années l’absence de moyens, le public de Balance ton post a voté pour une augmentation de 4 % du budget des hôpitaux contre 2 % aujourd’hui.

"On a réussi à faire quelque chose de formidable en termes de démocratie", s’est félicité Marlène Schiappa à l’issue du débat, soulignant les mesures concrètes qui ont émergé de l’émission. Reste que plusieurs domaines, dont l’écologie, ont complètement été écartés du débat. Un symbole d’autant plus fort que le lendemain de l’émission, et pendant tout le week-end, plus de 150 000 manifestants ont défilé pour le climat en France et en Belgique.

Une forte capacité de mobilisation qui ne leur permet pourtant pas d’être visibles médiatiquement. Si Yannick Jadot, tête de liste EELV aux élections européennes, avait affirmé, à la veille de son lancement, la participation des écologistes au grand débat national, leur revendication ne semble pas majoritaire.

Selon un sondage OpinionWay pour LCI-Le Figaro-RTL publié mardi 22 janvier, pour 56 % des Français interrogés, le thème prioritaire est "la fiscalité et les dépenses publiques", suivi, pour 16 % des Français, "la démocratie et la citoyenneté". La transition écologique arrive en dernière position du classement.

Marina Fabre @fabre_marina

*Suppression de la TVA sur les produits de première nécessité ; peine plancher pour l'évasion fiscale ; réexamen des niches fiscales ; révision des "cycles horaires" de la police ; CICE réservé aux TPE et PME ; retour de l'ISF ; augmentation de 2 à 4 % du budget des hôpitaux.


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Pays heureux

Finlande et Nouvelle-Zélande : la réussite de ces pays ringardise le PIB

Alors que de plus en plus de pays réfléchissent à faire évoluer leurs indicateurs de croissance, la Finlande et la Nouvelle-Zélande sont déjà passées à l’acte. Elles évaluent leurs performances non plus seulement à l’aune de la croissance mais aussi du bien-être. Ce n’est donc pas un hasard si ces...

3 COO

3% de déficit : une règle d'or fixée un peu par hasard

La Commission européenne lance une consultation publique sur une hypothétique réforme du Pacte de stabilité et de croissance qui encadre les politiques budgétaires des États membres. Ce pacte a notamment érigé en règle d’or la limite d’un déficit public à 3% du PIB. Mais comment et sur quels...

Mesures fiscales cco

La théorie du ruissellement défendue par Emmanuel Macron ne passe pas l’épreuve des faits

Les réformes fiscales de 2018, dont la fin de l'impôt sur la fortune, devaient transformer les baisses de taxes des ménages les plus riches en investissements dans l’économie réelle. Mais un rapport de France Stratégie vient à l'encontre de cette théorie. Dans les faits, les réformes n’ont pas eu...

Sandrine Rousseau Yannick Jadot Antonin Burat Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Le drapeau écologiste sera porté par Yannick Jadot qui élargit son horizon de campagne

Et si la campagne présidentielle avait vraiment commencé avec la Primaire écologiste qui, contre vents et marées médiatiques, a tenté de dessiner un nouvel agenda politique ? Yannick Jadot a battu d’une très courte tête Sandrine Rousseau lors du second tour de la primaire du parti. Un score serré...