Publié le 03 mai 2019

POLITIQUE

Élections européennes : quand les candidats parlent d'environnement aux entreprises du Medef

Sept candidats aux élections européennes ont passé un grand oral au siège du Medef pour expliquer leur vision de l’Europe et répondre aux questions des dirigeants d’entreprise. L’économie et les tensions commerciales se sont retrouvées au cœur des débats, mais le climat n’a pas été totalement oublié de la rencontre.

Medef 25avril élections européennes
Les candidats aux élections européennes se sont succédé à la tribune du Medef pour présenter leur programme.
@Arnaud Dumas

La fiscalité, la place de l’euro, les tensions avec les États-Unis et la Chine… Autant de sujets qui ont occupé une large partie des débats. Mais la rencontre organisée par le Medef sur les élections européennes a également fait la part belle au climat. L’organisation patronale a invité sept des candidats aux élections européennes à passer un grand oral devant ses adhérents. Chacun avait le droit d’aborder ses thèmes de prédilection, puis répondait aux questions des dirigeants d’entreprise présents dans la salle. Le tout était cadencé au rythme de deux minutes par réponse, deux minutes étant le temps de parole donné aux députés européens lors de leurs interventions au Parlement.

Tous les candidats n’ont pas abordé le sujet de l’environnement, François-Xavier Bellamy (Les Républicains) et Jean-Christophe Lagarde (UDI) se sont plutôt concentrés sur l’économie. Sans surprise, c’est le candidat d’Europe Écologie – Les Verts qui s’est étendu le plus en détail sur la question du climat, fustigeant au passage Business Europe (le Medef européen) qui freine chaque nouvelle réglementation en faveur de l’environnement. Yannick Jadot, élu européen depuis 2009 et tête de liste EELV, préconise de créer un plan d’investissement pour le climat, à la manière du Plan Juncker, qui avait été doté de 21 milliards d’euros. Cette fois, l’élu écologiste voit plus grand, il propose d’allouer 100 milliards d’euros à la transition écologique.

100 milliards d'euros pour le climat

Questionné sur la provenance de ces fonds, Yannick Jadot a pointé en direction de la Banque centrale européenne (BCE). Il propose de piocher dans une partie du budget de la BCE dédié au rachat de dettes sur les marchés secondaires pour l’orienter vers la finance verte. Mais cela ne suffit pas. "C’est tout le budget européen qui doit être conditionné à la lutte contre le dérèglement climatique", insiste-t-il.

Pour les autres candidats, la transition écologique ne constitue pas le cœur du programme, mais reste un facteur important. La liste La République en Marche a ainsi nommé en deuxième position Pascal Canfin, ex-directeur général du WWF. Nathalie Loiseau, la tête de liste, prévoit d’ailleurs de créer un nouveau groupe au Parlement européen rassemblant des centristes, mais aussi des écologistes. "Nous avons une vision de la transition écologique qui va plus loin (que celle des centristes, ndr), le groupe sera donc plus large", assure Nathalie Loiseau, espérant rassembler une centaine de députés.

Pour le candidat du Rassemblement National, Hervé Levin, le contrôle plus strict des frontières doit permettre de ne pas "surcharger les écosystèmes". Côté France Insoumise, Manuel Bompard, le numéro deux de la liste, préconise quant à lui d’atteindre "100% d’énergies renouvelables en 2050" et de sortir progressivement du nucléaire. "Pour cela, il faut investir dans les énergies renouvelables, dans l’efficacité énergétique et dans une politique de sobriété énergétique", estime-t-il. Le rôle de l’État et de l’investissement public doit permettre d’entraîner l’économie sur cette voie. Pour cela, il ambitionne de revoir les Traités européens pour assouplir les règles permettant l’intervention de l’État.

Arnaud Dumas @ADumas5

 

 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

L’Europe peut-elle devenir le phare de la finance durable mondiale?

Toutes les stars de la finance durable mondiale ou presque étaient à Bruxelles le 21 mars, en personne ou en vidéo, pour la seconde conférence de haut niveau organisé par la Commission Européenne sur ce thème. Objectif affiché : créer un réseau global permettant de mobiliser la planète...

[Europe] Natura 2000, restriction des polluants, interdiction du plastique : ce que l’Union fait pour l’environnement

Réseau Natura 2000, interdiction de certains néonicotinoïdes, directive Reach sur les produits chimiques, ambitieux objectifs en matière de recyclage des déchets... L'Union européenne a permis de mieux protéger les espaces naturels et s'est doté d'objectifs ambitieux pour réduire son...

Les entreprises notent les agences de notation extra-financière… et leur donnent à peine la moyenne

2,78/5. C’est la note globale que donnent les entreprises du SBF120 aux agences de notation extra-financière. Soit une mention "passable". Au-delà de cette évaluation, pas toujours très tendre, commanditée par l’Afep, le Medef, le Cliff (association de relations investisseurs) et le C3D...

Loi Pacte : "Le rôle des entreprises s’est élargi, mais l’inscrire dans le code civil n’est pas adapté", selon Geoffroy Roux de Bézieux

Le nouveau patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, était l’invité en novembre d’une rencontre avec les journalistes de l’information sociale et de l'économie. Il est revenu sur la loi Pacte, votée en première lecture à l’Assemblée nationale.

Le Medef se dote d’une raison d’être et appelle à une "croissance responsable"

Quelques mois après avoir changé de tête avec Geoffroy Roux de Bezieux, l’organisation patronale acte un changement de cap, notamment en matière de responsabilité sociétale. Le Medef se dote ainsi d’une raison d’être. Et ce, avant même que la loi Pacte, qui arrive en première lecture au...

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Medef 25avril élections européennes

Élections européennes : quand les candidats parlent d'environnement aux entreprises du Medef

Sept candidats aux élections européennes ont passé un grand oral au siège du Medef pour expliquer leur vision de l’Europe et répondre aux questions des dirigeants d’entreprise. L’économie et les tensions commerciales se sont retrouvées au cœur des débats, mais le climat n’a pas été totalement oublié...

Ducation filles ecole pixabay

"Inquiétant recul" de l'aide au développement en 2018, selon l’OCDE

L'aide au développement a connu une baisse de 2,7 % l'an dernier par rapport à 2017, pour s'établir à 149,3 milliards de dollars. Le recul est particulièrement fort vers les États qui en ont le plus besoin, a alerté l'OCDE. La France fait parti des rares pays à avoir augmenter leur contribution.

Emmanuel macron DR

Climat, intelligence artificielle, compétitivité… Les fondations sur lesquelles Emmanuel Macron veut rebâtir l’Europe

Alors que les élections européennes à venir seront marquées par un fort euroscepticisme, le Président Emmanuel Macron diffuse une tribune pour mobiliser les citoyens du continent. Il appelle à créer une Union qui protégera mieux l’environnement, les intérêts économiques et la capacité d’innovation...

G7 summit 2018 wikicommons

Inégalités, biodiversité, numérique : les priorités de la présidence française du G7

C’est la France qui accueille et préside cette année le G7. Le groupe des sept pays les puissants économiquement, de la planète, se réuniront ainsi à Biarritz, du 24 au 26 août. Cinq thèmes prioritaires seront abordés : inégalités de la mondialisation, inégalité hommes-femmes, biodiversité,...