Publié le 24 septembre 2020

POLITIQUE

[Édito] La gestion de la crise Covid-19, une leçon pour préparer toutes celles à venir

Restaurants, bars et salles de sport sont les premières victimes de la deuxième vague de Covid-19… La hausse des contaminations conduit le gouvernement à mettre des activités en sommeil avec une analyse "cout/bénéfice" contestée. Pour affronter le changement climatique et les autres crises, il va falloir prendre des mesures de plus en plus complexes. Elles ne seront efficaces que si leur analyse coût/bénéfice est faite avec les bons modèles.

Covid climat biodiversite petovarga
La crisa sanitaire du Covid-19 ne doit pas masquer des crises à venir sur le climat et la biodiversité.
@Petovarga

Mercredi 23 septembre, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a confirmé que les contaminations au Covid-19 repartaient à la hausse en France et que certains services d’urgence craignaient de se retrouver de nouveau saturés si la dynamique actuelle suivait son cours. En conséquence, il a annoncé de nouvelles mesures sanitaires dans les régions les plus touchées. Parmi les plus frappantes, on note la fermeture partielle des bars et restaurants et l’arrêt de l’activité des salles d’entraînement et des gymnases.

Face au risque sanitaire, le gouvernement a décidé de sacrifier ces deux pans de l’économie, tout en en préservant d’autres comme la culture, l’enseignement, les commerces, les transports… Les services du ministère de l’Économie jugent que cela aura un impact limité à court terme sur les prévisions de PIB pour la France (déjà anticipé à -10 % cette année) puisqu’ils ne pèsent que quelques pourcents dans le grand tout économique. Sauf que cela représente beaucoup de PME et d’emplois. Le premier adjoint de la Mairie de Paris, Emmanuel Grégoire parle d’un "risque économique immense".

Une grille de lecture plus systémique

Ces décisions sanitaires, sociales et économiques prouvent un peu plus que la reprise française, à l’instar de la reprise européenne, se fera en "K" avec des secteurs vaillants (tech, santé, finance, etc.) et des secteurs mourants. Le Covid-19 montre ici, en accéléré, qu’une crise peu ou pas anticipée impose des arbitrages qui s’avéreront positifs à condition d’utiliser les bonnes analyses d’impact.

Or tous les arbitrages faits au nom du Covid-19 ne sont faits qu’à l’aune d’un seul objectif : la santé. Les dommages collatéraux sont traités avec des dispositifs d’aides publiques qui masquent - tant qu’ils sont en vigueur - la violence du choc économique. À l’occasion du cinquième anniversaire des Objectifs de Développement Durable (ODD), il serait bon de s’inspirer de cette grille d’analyse qui offre une approche globale adressant la santé, le changement climatique, l’éducation, l’égalité hommes/femmes, la préservation des ressources en eau, etc.

Crise sanitaire et de la biodiversité

À long terme, des crises d’une toute autre ampleur nous guettent. La première est la crise climatique, la seconde est la crise de la biodiversité d’une magnitude encore supérieure. Sans anticipation de ces risques, l’économie ne tiendra pas le choc et de nombreux secteurs seront emportés. La puissance de la crise sanitaire est une "opportunité" de repenser le modèle, sinon le risque est grand que la relance ne soit qu’un mirage. Mais anticiper n’est pas facile. Dans le cas du Covid, cela aurait consisté à repenser entièrement l’organisation de nos modes de vies de plus en plus urbanisés.

Pour anticiper la crise climatique et du vivant, ce n’est pas que la ville, le travail, les transports qui sont à réinventer, mais l’ensemble de nos chaînes de production, de nos échanges commerciaux, du partage des richesses… Un travail colossal à affronter d’autant plus qu’il ne se mesurera pas à l’échelle d’un pays ou d’un quinquennat. En ouverture de la semaine climat à New York, Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU, assure qu’il n’existe qu’une solution : le multilatéralisme.

Ludovic Dupin et Anne-Catherine Husson-Traoré


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Hommage Samuel paty ChristopheArchambault AFP

Après l’assassinat de Samuel Paty, la haine sur les réseaux sociaux devient la cible prioritaire du gouvernement

Le lynchage de l’enseignant Samuel Paty sur les réseaux sociaux a conduit à son assassinat. Le Premier ministre veut créer un délit "de mise en danger par la publication de données personnelles" sur Internet. Une nouvelle loi qui remplacera la loi Avia sur la haine en ligne, censurée par le Conseil...

Manifestation bastille attentat Samuel Paty SamirMaouche HansLucas AFP

Séparatisme, École, Réseaux sociaux : Emmanuel Macron riposte après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine

La mort du professeur Samuel Paty, décapité pour avoir montré en classe des caricatures de Mahomet dans un cours sur la liberté d’expression, a vivement fait réagir l’Exécutif. Il annonce des réponses fortes, dès cette semaine, concernant le contrôle des associations soupçonnées de séparatisme ou de...

Nature Joe Biden election Nature

La revue scientifique Nature apporte son soutien à Joe Biden contre Donald Trump qui "méprise les faits et la vérité"

Pour la troisième fois consécutive, la grande revue scientifique Nature prend parti pour un candidat à l’élection présidentielle américaine. Mercredi 14 octobre, le journal a annoncé son soutien à Joe Biden dans la course à la Maison Blanche. Dans un édito, elle descend en flamme Donald Trump,...

Donald Trump sortie hopital 5 octobre Covid 19 SaulLoeb AFP

[Élection US] Le système de santé, laissé aux mains du privé, montre ses limites avec la crise du Covid-19

Trois jours d'hospitalisation et une thérapie expérimentale… Le Président américain Donald Trump a reçu un traitement de choc pour faire face au coronavirus, estimé à quelque 100 000 dollars par le New York Times. Dans un pays où le système de santé est laissé aux mains du privé, le Covid-19 pèse...