Publié le 24 septembre 2020

POLITIQUE

[Édito] La gestion de la crise Covid-19, une leçon pour préparer toutes celles à venir

Restaurants, bars et salles de sport sont les premières victimes de la deuxième vague de Covid-19… La hausse des contaminations conduit le gouvernement à mettre des activités en sommeil avec une analyse "cout/bénéfice" contestée. Pour affronter le changement climatique et les autres crises, il va falloir prendre des mesures de plus en plus complexes. Elles ne seront efficaces que si leur analyse coût/bénéfice est faite avec les bons modèles.

Covid climat biodiversite petovarga
La crisa sanitaire du Covid-19 ne doit pas masquer des crises à venir sur le climat et la biodiversité.
@Petovarga

Mercredi 23 septembre, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a confirmé que les contaminations au Covid-19 repartaient à la hausse en France et que certains services d’urgence craignaient de se retrouver de nouveau saturés si la dynamique actuelle suivait son cours. En conséquence, il a annoncé de nouvelles mesures sanitaires dans les régions les plus touchées. Parmi les plus frappantes, on note la fermeture partielle des bars et restaurants et l’arrêt de l’activité des salles d’entraînement et des gymnases.

Face au risque sanitaire, le gouvernement a décidé de sacrifier ces deux pans de l’économie, tout en en préservant d’autres comme la culture, l’enseignement, les commerces, les transports… Les services du ministère de l’Économie jugent que cela aura un impact limité à court terme sur les prévisions de PIB pour la France (déjà anticipé à -10 % cette année) puisqu’ils ne pèsent que quelques pourcents dans le grand tout économique. Sauf que cela représente beaucoup de PME et d’emplois. Le premier adjoint de la Mairie de Paris, Emmanuel Grégoire parle d’un "risque économique immense".

Une grille de lecture plus systémique

Ces décisions sanitaires, sociales et économiques prouvent un peu plus que la reprise française, à l’instar de la reprise européenne, se fera en "K" avec des secteurs vaillants (tech, santé, finance, etc.) et des secteurs mourants. Le Covid-19 montre ici, en accéléré, qu’une crise peu ou pas anticipée impose des arbitrages qui s’avéreront positifs à condition d’utiliser les bonnes analyses d’impact.

Or tous les arbitrages faits au nom du Covid-19 ne sont faits qu’à l’aune d’un seul objectif : la santé. Les dommages collatéraux sont traités avec des dispositifs d’aides publiques qui masquent - tant qu’ils sont en vigueur - la violence du choc économique. À l’occasion du cinquième anniversaire des Objectifs de Développement Durable (ODD), il serait bon de s’inspirer de cette grille d’analyse qui offre une approche globale adressant la santé, le changement climatique, l’éducation, l’égalité hommes/femmes, la préservation des ressources en eau, etc.

Crise sanitaire et de la biodiversité

À long terme, des crises d’une toute autre ampleur nous guettent. La première est la crise climatique, la seconde est la crise de la biodiversité d’une magnitude encore supérieure. Sans anticipation de ces risques, l’économie ne tiendra pas le choc et de nombreux secteurs seront emportés. La puissance de la crise sanitaire est une "opportunité" de repenser le modèle, sinon le risque est grand que la relance ne soit qu’un mirage. Mais anticiper n’est pas facile. Dans le cas du Covid, cela aurait consisté à repenser entièrement l’organisation de nos modes de vies de plus en plus urbanisés.

Pour anticiper la crise climatique et du vivant, ce n’est pas que la ville, le travail, les transports qui sont à réinventer, mais l’ensemble de nos chaînes de production, de nos échanges commerciaux, du partage des richesses… Un travail colossal à affronter d’autant plus qu’il ne se mesurera pas à l’échelle d’un pays ou d’un quinquennat. En ouverture de la semaine climat à New York, Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU, assure qu’il n’existe qu’une solution : le multilatéralisme.

Ludovic Dupin et Anne-Catherine Husson-Traoré


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

A N O D D U N E

L’Assemblée nationale affiche les Objectifs de développement durable sur les grilles du Palais Bourbon

C’est un symbole fort. Les Objectifs de développement durable (ODD) s’exposent sur les grilles du Palais Bourbon. Un moyen de faire connaître au grand public les 17 priorités de développement soutenable qui ont été actés par l’ONU pour 2030. Mais aussi un symbole de l’engagement du Parlement sur une...

Compte twitter Trump

Twitter contre Donald Trump : la bataille gagnée par le réseau social après la suspension du compte du Président

À quelques jours de la fin de son mandat, Donald Trump a été réduit au silence sur son canal de communication préféré : Twitter. La plateforme a décidé de suspendre définitivement le compte personnel du Président américain afin d’éviter de "nouvelles incitations à la violence", justifie-t-elle. Ce...

Jean Castex Ludovic MARIN POOL AFP

Jean Castex annonce une accélération de la campagne vaccinale et vise une sortie crise à l’été

Un million de Français vaccinés d’ici la fin du mois de janvier. Tel est le nouvel objectif fixé par le Premier ministre Jean Castex. Après un début de campagne vaccinale critiqué pour sa lenteur, le nombre de citoyens éligibles à la vaccination va s’élargir au-delà des seuls Ehpad et soignants de...

Capitole washington Trump Biden SaulLoeb AFP

Des manifestants pro-Trump ont envahi le Capitole à Washington pour empêcher la validation de la victoire de Joe Biden

Incroyables images auxquelles la planète a assisté le 6 janvier. Des centaines de manifestants ont occupé plusieurs heures le cœur de la démocratie américaine : le Capitole. Ils voulaient interrompre la proclamation solennelle de la victoire de Joe Biden. Démocrates comme Républicains ont fustigé...