Publié le 15 juillet 2020

POLITIQUE

[Édito] Jean Castex, grand planificateur du développement industriel et écologique

Lors de son discours de politique générale devant les députés, Jean Castex, qui a obtenu une large confiance à l'Assemblée Nationale, a décliné le programme paradoxal proposé la veille par le Président de la République. Restaurer les grandes heures de la France par le retour aux territoires et à une industrie locale qui lui permettrait de retrouver la croissance en misant sur un modèle bas carbone reposant sur des écogestes. 

Jean castex discours de politique generale
Pour le Premier Ministre, "l’écologie n’est pas l’apanage d’une génération, d’une classe sociale des quartiers de certaines villes"
MARTIN BUREAU / AFP

Jean Castex pour son premier discours de politique générale a en quelque sorte proposé aux Français un remake de Retour vers le futur. Au registre des grandes heures gaullistes le retour du commissariat au plan et de la participation et l'ode aux territoires français dans lesquels il faut aller débusquer des "réservoirs inconnus de croissance". Le Premier Ministre appelle ainsi à "restaurer notre appareil productif passé sous pavillon étranger" en appelant à retisser le maillage territorial des "petites villes de demain" pour accélérer la transition écologique !

Pour le Premier Ministre, "l’écologie n’est pas l’apanage d’une génération, d’une classe sociale des quartiers de certaines villes". Les 20 milliards d’euros dédiés à l’écologie dans le plan de relance qui sera annoncé en septembre, devraient être dédiés à la rénovation thermique de bâtiments en particulier dans des quartiers qu'il faut émanciper (terme pour le moins maladroit). Il faut "mieux recycler, moins gaspiller" et économiser l'eau et l'énergie pour construire le pacte productif qu'il appelle de ses vœux.

Quelques annonces à connotation de développement durable

Les petits commerces font aussi partie de ce tableau nostalgique d'une France où le numérique n'est mentionné que pour le déploiement du haut débit et les technologies vertes. "Pour lutter contre l'artificialisation des sols et promouvoir les circuits courts et les petits commerces, nous mettrons en place un moratoire pour l'installation de nouveaux projets de centres commerciaux dans les zones périphériques", a-t-il ajouté. Cela s'étend il aux nouveaux entrepôts des géants du commerce en ligne comme Amazon ? Mystère.

Le futur que souhaite Jean Castex est celui d'une France rassemblée où les citoyens seront mieux consultés et où la "tranquillité publique" pourrait régner partout. À un programme très sécuritaire décliné dans la seconde partie de son discours, il a pour cela ajouté quelques annonces à connotation de développement durable. Le CESE hérite d'un nouveau nom et devient le Conseil de la participation citoyenne. Les territoires vont bénéficier de contrat de développement écologique assortis de planification et d'indicateurs de mesure de déploiement industriel. Pour Jean Castex il n'y a pas d'injonction paradoxale dans son objectif de faire de la France une grande nation industrielle par l'écologie. 

Anne-Catherine Husson-Traore, @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Ministre transition ecologique christophe bechu Geoffroy VAN DER HASSELT AFP

Remaniement : Christophe Béchu prend les rênes d’un ministère de la Transition écologique rétrogradé

Christophe Béchu, ex-LR, remplace Amélie de Montchalin à la tête du ministère de la Transition écologique. Maire d’Angers il tranche avec le profil technocrate de sa prédécesseure. Reste à savoir quel sera son cap alors que la feuille de route n’est pas définie, rendant encore plus brumeux ce...

Legislatives Amelie de Montchalin Alain JOCARD AFP

Législatives : La canicule a dopé l’abstention, pas la place du climat dans une soirée électorale disruptive

La transition écologique version Emmanuel Macron est-elle terminée avant d’avoir commencé ? La défaite électorale de celle qui en avait la charge, Amélie de Montchalin, remet en cause un échafaudage considérablement fragilisé par le recul global du parti du Président de la République. La déclaration...

Legislative premier tour ludovic marin afp

Législatives 2022 : Victoire de l’abstention, défaite du climat

C’est un record sous la Vème République. L’abstention a dépassé les 52 %, une chute de participation qui s’inscrit dans une tendance de fond. La non-campagne législative n’aura pas soulevé les foules alors que les députés sont en première ligne dans la lutte contre le changement climatique. Si les...

Gouvernement macron

Un casting gouvernemental multi-cibles : transition écologique, diversité et souveraineté

Difficile de décrypter le message d’un gouvernement où le principal fait nouveau est le changement radical sur l’éducation confiée à l’historien Pap Ndiaye. Pour le reste c’est un trio de femmes précédemment ministres (Élisabeth Borne, Amélie de Montchalin et Agnès Pannier-Runacher) qui doivent...