Publié le 12 août 2019

POLITIQUE

Direction du FMI : L’Europe propose la nomination de Kristalina Georgieva, une spécialiste de l’environnement

Les États membres de l’Union européenne ont choisi de proposer Kristalina Georgieva, actuellement numéro 2 de la Banque Mondiale, pour succéder à Christine Lagarde à la tête du Fonds Monétaire International. Cette économiste bulgare a consacré une grande partie de sa carrière au financement de projets liés à l’environnement.

Kristalina Georgieva WikimediaCommons
Kristalina Georgieva s'est mise en retrait de sa fonction de directrice générale de la Banque Mondiale le temps de sa nomination au FMI.
@WikimediaCommons

Une spécialiste des questions environnementales pourrait prendre la tête du Fonds Monétaire International. Les États membres de l’Union européenne (sans le Royaume-Uni pour cause de Brexit) se sont accordés sur la personne à proposer au poste de directeur général du FMI. Il s’agit de la Bulgare Kristalina Georgieva, actuellement numéro 2 de la Banque Mondiale.

Dans le grand jeu des chaises musicales pour la direction des grandes instances internationales, Kristalina Georgieva viendrait remplacer Christine Lagarde, elle-même proposée au poste de présidente de la Banque Centrale Européenne (BCE), dont l’actuel président, Mario Draghi, est sur le départ.

Kristalina Georgieva, entrée à la Banque Mondiale en 1993 en tant qu’économiste de l’environnement, se caractérise par sa connaissance des questions climatiques. Au sein de la banque de développement internationale, elle a ainsi participé à la stratégie de financement durable dans des secteurs comme les infrastructures, l’environnement ou le développement social. Elle a pris la direction générale de la Banque Mondiale début 2017, après un détour par la Commission européenne entre 2010 et 2016, où elle a assumé le poste de commissaire en charge de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises.

Engagée pour l’adaptation au changement climatique

Sensible aux questions climatiques, l’économiste bulgare a aussi participé au lancement, en octobre 2018, de la Commission mondiale pour l’adaptation au sein des Nations-Unies. Elle co-préside, avec le fondateur de Microsoft Bill Gates, cette commission qui vise à développer les moyens pour s’adapter au changement climatique, via de nouvelles technologies et des investissements.

Peu connue en France, Kristalina Georgieva avait déjà été pressentie dans la course à la présidence de la Commission européenne, sans être retenue. Les États membres vont désormais proposer son nom au conseil d’administration du FMI, qui devrait rendre sa décision début octobre. Traditionnellement, le candidat européen est retenu pour le FMI, tandis que les Américains se réservent la présidence de la Banque Mondiale.

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Future Présidente de la Banque centrale européenne, les convictions de Christine Lagarde en cinq citations

La future patronne de la banque centrale européenne Christine Lagarde, ancienne ministre de l’économie et patronne du FMI, n’a pas hésité à prendre des positions tranchées sur la responsabilité de la finance, les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres, l’urgence du changement...

Pour la Banque mondiale, pas de lutte pour le climat sans prix du carbone

La lutte contre le changement climatique passe nécessairement par une tarification des gaz à effet de serre émis, et donc du carbone, a plaidé mercredi la directrice générale de la Banque mondiale en marge d'une réunion du G7 sur l'environnement.

La Banque mondiale stoppe le financement de la production de gaz et de pétrole

[Mis à jour à 18:55 le 12 décembre] A l’occasion du One Planet Summit, la Banque mondiale a annoncé une série de mesures pour accompagner la lutte contre le changement climatique. La plus emblématique est celle de l’arrêt du financement de la production de gaz et de pétrole.

COP24 : la Banque mondiale promet 200 milliards de dollars entre 2021 et 2025 pour l’adaptation au changement climatique

La Banque mondiale a annoncé, lundi 3 décembre, la mobilisation d'environ 200 milliards de dollars de financements de 2021 à 2025 pour aider les pays en développement face au changement climatique, soit un "doublement" par rapport à la période précédente.

La Banque Mondiale veut concilier extraction minière et action climatique

La Banque Mondiale a lancé un fonds doté de 50 millions de dollars destiné à investir dans des sites miniers situés dans les pays en développement. Il vise à accompagner la transition énergétique en finançant l’extraction de minerais et métaux nécessaires aux énergies vertes. Il prévoit...

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Kristalina Georgieva WikimediaCommons

Direction du FMI : L’Europe propose la nomination de Kristalina Georgieva, une spécialiste de l’environnement

Les États membres de l’Union européenne ont choisi de proposer Kristalina Georgieva, actuellement numéro 2 de la Banque Mondiale, pour succéder à Christine Lagarde à la tête du Fonds Monétaire International. Cette économiste bulgare a consacré une grande partie de sa carrière au financement de...

Borne Rugy Poirson Wargon @Fderugy

[Edito] L'impossible message écologique gouvernemental

La succession de François de Rugy aura été rapide. Elisabeth Borne assumera la portefeuille de ministre de la Transition écologique et solidaire mais, contrairement à son prédécesseur, elle n'aura pas le titre de ministre d'État. Ce recul dans l'ordre protocolaire du gouvernement fait tâche, au...

Gilets jaunes De rugy AlexisCornu HansLucas

[Edito] François de Rugy, l’erreur de casting qui a enflammé l’attente de la société sur l’urgence écologique

Le choix de François de Rugy pour remplacer Nicolas Hulot devait apaiser les tensions à l’intérieur du gouvernement entre les plus et les moins engagés sur l’écologie. Mais loin de ce résultat, le passage de dix mois de l’homme au ministère n’a fait qu’attiser un feu qui s’est répandu dans la...

Démission de François de Rugy : un passage éclair et peu convaincant au ministère de la Transition écologique

Il est resté dix mois à la tête d'un ministère plombé par les manifestations des Gilets jaunes, l'Affaire du siècle et la mobilisation des jeunes pour le climat. François de Rugy démissionne après un passage éclair qui n'a pas su convaincre. Le choix de son remplacement sera difficile pour Emmanuel...