Publié le 13 mars 2020

POLITIQUE

Coronavirus : les mesures économiques "coûteront des dizaines de milliards" à la France

Alors que des millions d'élèves vivaient vendredi leur dernier jour d'école avant des vacances forcées, le gouvernement a prévenu que les mesures de soutien pour faire face à la crise économique due au coronavirus coûteraient "des dizaines de milliards d'euros". Ce sont les mesures de chômage partiel qui coûteront le plus cher.

Agnes panier runachet Bruno le Maire Coronavirus relocalisation Bercy
Bruno Le Maire assure que les mesures de soutien à l'économie dureront le temps qu'il faut , quel qu'en soit le coût.
@Bercy

L’allocution télévisée du Président de la République du 12 mars a été regardée par 22 millions de Français. Emmanuel Macron veut sonner la "mobilisation générale" sanitaire et économique. Il a annoncé de nombreuses mesures comme la fermeture des institutions scolaires et un recours simplifié au chômage partiel pour sauver les entreprises. Actuellement, plus de 5 000 d’entre elles ont demandé à bénéficier de cette mesure pour un total de 80 000 salariés et un coût de 242 millions d'euros, selon le gouvernement.

Mais on est encore loin de la somme finale. Au total, les mesures annoncées par le gouvernement français pour faire face à la crise économique provoquée par le coronavirus "coûteront des dizaines de milliards d'euros", a prévenu pour sa part le ministre des Finances, Bruno Le Maire, promettant de faire "tout ce qui est nécessaire et même plus".

Mauvaise décision de Donald Trump

"Ce sera probablement le dispositif le plus coûteux pour l'État, mais aussi le plus efficace", car il permet aux entreprises de ne pas licencier et de disposer de l'ensemble de ses capacités de production dès que la reprise économique se fera sentir, a-t-il expliqué. Il a ajouté que les entreprises pourraient reporter les charges et les impôts dus au 15 mars : "Tant que la crise durera, il y aura report", a-t-il souligné.

Interrogé sur les mesures annoncées par le président Donald Trump de fermer les frontières américaines aux voyageurs provenant d'Europe pour lutter contre le coronavirus, le ministre français a "regretté" cette décision qui n'était "pas coordonnée avec les alliés et qui provoque une panique sur les marchés".

"C'est une aberration sanitaire et c'est dommage parce qu'une aberration sanitaire provoque des aberrations politiques et provoque du chaos économique", a-t-il affirmé, précisant qu'il exprimerait sa position à son homologue américain Steven Mnuchin lors d'un entretien téléphonique. "Le message que reçoivent parfaitement tous les acteurs économiques c'est qu'il n'y a plus de coordination entre l'Europe et les États-Unis quand il s'agit de décisions stratégiques", a-t-il déploré. "Et c'est regrettable pour nous tous".

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Urgenda N B

[À l'origine] Dans les années 90, la naissance des premiers procès climatiques

Le tribunal administratif de Paris a reconnu, pour la première fois début février, l'État français coupable d'inaction climatique dans le cadre de l'Affaire du siècle, portée par quatre associations. Une reconnaissance qualifiée d'historique. Depuis la fin des années 1990, les procès menés par les...

Vaccin russe et chinois OlivierBunic AFP

[Édito] La France, pionnière sur le séquençage du virus, dernière sur le développement du vaccin

La France manque de doses et certains patients peinent à prendre rendez-vous. La campagne vaccinale tricolore cahote, mais avec désormais presque deux millions de vaccinés, le pays a enfin rattrapé le peloton mondial. Reste que toutes ces doses injectées sont américaines, allemandes et britanniques....

Manifestations Liban FATHI AL MASRI AFP

Pays-Bas, Tunisie, Liban… Les manifestations anti-confinement éclatent sur fond de colère sociale

Les manifestations se multiplient, tournant parfois en émeutes, contre les "tours de vis" sanitaires pris par les gouvernements. Une partie de la population, souvent défavorisée et particulièrement impactée par les confinements et couvre-feux, veut pouvoir subvenir à ses besoins en toute liberté....

800px Joe Biden 48651175327 1

Retour des États-Unis dans l’Accord de Paris : un symbole en attente de preuves

Le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris était l’un des moments les plus attendus à l’échelle internationale suite à l’élection de Joe Biden. Le processus de réintégration, sans condition, est surtout symbolique et doit être accompagné d’actions concrètes pour convaincre, alors que le pays a...