Publié le 23 mai 2020

POLITIQUE

[A l’origine] En 1832, face à l’épidémie de choléra, les soignants refusent leur médaille

Alors qu'en 1832, la France est dévastée par une épidémie de choléra, la Monarchie de juillet propose de remettre une médaille aux soignants. Une décoration qui ne passe pas alors que les primes manquent à l'appel, raconte l'historienne des Révolutions Mathilde Larrère dans Arrêt sur images. Une affaire qui fait écho à la polémique actuelle. Le gouvernement est en effet raillé pour avoir proposé une médaille aux soignants qui ont lutté contre le Covid-19. 

Gazette medicale de paris 1833
La Gazette médicale de 1833 se fait écho de ce "feuilleton" autour de la remise des médailles.
Copie d'écran de la Gazette médicale de Paris / 1833

La médaille ne suffit pas. C’est en somme ce que certains soignants ont répondu à la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye lorsqu’elle a annoncé que le personnel soignant recevrait prochainement une "médaille de l’engagement face aux épidémies". "L’hôpital se fout de la charité" ont raillé certains alors que le personnel réclame des mesures plus profondes comme une hausse de leurs salaires et un plan massif pour soutenir l’hôpital public. Face à la polémique, même Emmanuel Macron s'agace. Interpellé par un syndicaliste à la sortie de la Salpêtrière sur le sujet, le Président a répondu sèchement : "Si vous ne la voulez pas, ne la prenez pas !".

"Un grand mouvement de refus de médailles"

Une affaire qui fait écho à la "fronde médaillère" de 1832 comme l'appelle Mathilde Larrère, historienne des Révolutions, dans le média Arrêt sur images. Alors que la France est frappée de plein fouet par une épidémie de choléra, le gouvernement de Louis-Philippe propose de donner une médaille aux médecins qui ont lutté contre l’épidémie. Mais "un grand mouvement de refus de médailles" est alors observé, note l'historienne. En cause notamment les "maladresses" de la Monarchie de juillet qui se multiplient envers les soignants. 

Alors que le principal hôpital de l’époque, l’Hôtel Dieu, promet une prime de 100 Francs, une somme équivalente à trois fois le salaire d’un ouvrier, ainsi qu’une indemnité de nourriture et de logement, l’administration licencie quelques jours plus tard deux tiers des étudiants sans leur donner la prime. "En revanche on va leur donner la médaille du choléra", explique Mathilde Larrère. "Mais cela ne marche que si les gens veulent la médaille, s’ils ne la veulent pas, le dialogue est rompu et ça peut se retourner contre le gouvernement", explique-t-elle.

D’autant que la médaille est en bronze et non en or, ajoutant de la déception. L’histoire devient alors un "feuilleton" comme le titre la Gazette médicale de 1833 qui raille la Commission chargée d’établir la liste des médailles, le surnommant "l’aéropage cholérique" et fustige l’absence notable de médecins républicains qui ne figure pas sur la liste. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Legislatives Amelie de Montchalin Alain JOCARD AFP

Législatives : La canicule a dopé l’abstention, pas la place du climat dans une soirée électorale disruptive

La transition écologique version Emmanuel Macron est-elle terminée avant d’avoir commencé ? La défaite électorale de celle qui en avait la charge, Amélie de Montchalin, remet en cause un échafaudage considérablement fragilisé par le recul global du parti du Président de la République. La déclaration...

Legislative premier tour ludovic marin afp

Législatives 2022 : Victoire de l’abstention, défaite du climat

C’est un record sous la Vème République. L’abstention a dépassé les 52 %, une chute de participation qui s’inscrit dans une tendance de fond. La non-campagne législative n’aura pas soulevé les foules alors que les députés sont en première ligne dans la lutte contre le changement climatique. Si les...

Gouvernement macron

Un casting gouvernemental multi-cibles : transition écologique, diversité et souveraineté

Difficile de décrypter le message d’un gouvernement où le principal fait nouveau est le changement radical sur l’éducation confiée à l’historien Pap Ndiaye. Pour le reste c’est un trio de femmes précédemment ministres (Élisabeth Borne, Amélie de Montchalin et Agnès Pannier-Runacher) qui doivent...

Elisabeth borne premiere ministre LUDOVIC MARIN POOL AFP

Élisabeth Borne, Première ministre, sera-t-elle la femme d’un second souffle ?

30 ans après Édith Cresson, c’est Élisabeth Borne qui a enfin brisé le plafond de verre de Matignon. Après trois semaines d’attente, Emmanuel Macron a décidé de remplacer Jean Castex, représentant des terroirs, par Élisabeth Borne, une femme dont il a éprouvé la loyauté puisqu’elle a été...