Publié le 26 mai 2020

NUMÉRIQUE

Coronavirus : l'application StopCovid disponible dès ce week-end

Dès ce week-end, les Français vont pouvoir installer l’application StopCovid sur leur téléphone portable. Elle doit permettre à une personne qui tombe malade de le signaler et prévenir ainsi toutes les personnes qu’elle a pu croiser auparavant. Un projet qui a dû surmonter des obstacles législatifs et technologiques.

Appli Stop covid
Présentation de l'interface de l'application StopCovid, développée par le gouvernement.
@DR

Ne reste plus qu’à tenir un vote à l’Assemblée nationale puis au Sénat pour que l’application SopCovid voulue par le gouvernement soit mise en service. Selon Cédric O, secrétaire d’État au Numérique, "sous réserve du vote au Parlement, l’application pourrait être disponible dans les magasins d’application d’Apple et d’Android ce week-end". C’est donc avec quelques jours en avance que l’application sera disponible.

Initialement, c’est la date du mardi 2 juin qui avait été visée. Elle correspond au début de la deuxième phase de déconfinement dont les détails seront annoncés par Édouard Philippe le 28 mai. StopCovid a pour but de permettre à chaque utilisateur qui apprend sa contamination de prévenir ceux qu’il a croisés dans les deux semaines précédentes, pour qu’ils puissent prendre leurs précautions.

Sans Apple et Google

Ce projet de traçage des citoyens volontaires a été critiqué sur les bancs de l’Assemblée nationale craignant pour la protection des données personnelles. Mais finalement mardi 26 mai, la Cnil (Commission nationale informatique et liberté) a donné son feu vert, jugeant que le projet gouvernemental respecte les règles de protection de la vie privée et que toutes ses recommandations ont bien été prises en compte. Elle a par contre demandé d'évaluer l'utilité du dispositif au cours de la période d'utilisation et non à la fin. "La durée de mise en oeuvre du dispositif devra être conditionnée aux résultats de cette évaluation régulière", demande-t-elle.

La France a dû faire également face à des difficultés technologiques. Elle a choisi de se passer des solutions clés en main, proposée par Apple et Google, dont d’autres États se sont emparés. "C’est la mission de l’État que de protéger les Français : c’est donc à lui seul de définir la politique sanitaire, de décider de l’algorithme qui définit un cas contact ou encore de l’architecture technologique qui protégera le mieux les données et les libertés publiques", a fait valoir dans le JDD Cédric O, le secrétaire d’État au Numérique.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

NUMÉRIQUE

Données personnelles

Avec Internet et les réseaux sociaux, tous les utilisateurs sèment des gigantesques quantités de données. Données qui sont utilisées à des fins publicitaires et parfois dans un but malveillant. Le RGPD, entré en vigueur le 25 mai 2018, est censé protéger les Européens.

Metaverse gafam Fanny PARISE Me lanie Bultez

Fanny Parise : "Le métaverse de Facebook est un risque pour nos démocraties"

Le métaverse, ce terme venu tout droit de la science-fiction, désignant un monde virtuel via un casque de réalité augmentée, prend forme. Facebook vient d'annoncer la création de 10 000 emplois en Europe pour lancer cet Internet de demain. Pour l'anthropologue Fanny Parise, spécialiste de...

Dejan Dundjerski istock vaccination covid

Doctolib, Maiia, Keldoc… Les plateformes numériques françaises se lancent dans la course pour la vaccination

Alors que le gouvernement vise un million de personnes vaccinées d'ici la fin du mois, il a fait le choix de s'appuyer sur des plateformes numériques françaises spécialistes comme Doctolib, Maiia ou encore Keldoc pour booster sa campagne. Ces dernières vont gérer la prise de rendez-vous des citoyens...

Telephone messagerie Pixabay

Pour protéger leur vie privée, les utilisateurs de WhatsApp migrent en masse vers l’application sécurisée Signal

Signal est victime de son succès. L'application de messagerie instantanée sécurisée a vu affluer un nombre exceptionnel de nouveaux utilisateurs au point de créer des problèmes techniques. Une affluence provoquée par l'annonce des nouvelles règles d'utilisation de WhatsApp. À partir du 8 février,...

Donald Trump White House

Démocratie, Pouvoir, loi Avia…. Cinq questions ouvertes après la fermeture du compte Twitter de Donald Trump

Twitter a décidé de suspendre le compte personnel de Donald Trump et a même censuré des messages du compte officiel de la Présidence américaine. Un coup tonnerre dans l’expression publique ! Si beaucoup justifient la décision après les violences au Capitole attribuées aux harangues du Président...