Publié le 15 juin 2018

NUMÉRIQUE

Le boom du Bitcoin serait le fruit d’une manipulation selon une étude

Le flambée du bitcoin fin 2017, et de plusieurs autres cryptomonnaies, pourrait provenir d'une manipulation des cours, affirment les auteurs d'une étude parue mercredi 13 juin, confirmant les inquiétudes de certains acteurs du marché.

Le cours du Bitcoin a atteint presque 20 000 dollars avant de s'effondrer.
@DR

L'instrument de la fraude serait le tether, une cryptomonnaie développé par Bitfinex, l'une des principales plateformes d'échange. Sa particularité est d'avoir un cours amarré au dollar, ses fondateurs s'engageant à n'émettre un tether qu'en échange d'un dollar, qui pourra être récupéré à tout moment.

Il y aurait donc autant de tether en circulation que de dollars dans les coffres de la société émettrice. L'intérêt de cette cryptomonnaie est de pouvoir faciliter et accélérer les échanges en utilisant une monnaie virtuelle plutôt qu'une monnaie classique.

Mais selon une étude publiée par John Griffin, professeur de finance à Professeur of Texas, et Amin Shams, un étudiant diplômé, le tether pourrait surtout être responsable de la hausse des cours d'autres cryptomonnaies, dont la plus célèbre, le bitcoin, a atteint une valeur de 19 500 dollars en décembre, avant de retomber autour des 6 500 dollars actuellement.

Pénurie artificielle

Les auteurs ont ainsi constaté que des achats massifs en tethers ont suivi des périodes de baisse de la principale monnaie virtuelle et qu'ils "se sont traduits par des augmentations considérables du prix du bitcoin". L'étude, réalisée entre mars 2017 et mars 2018, se focalise sur les heures où des transactions importantes ont été réalisées à la fois en tether et en d'autres cryptomonnaies.

L'étude évoque l'hypothèse que Bitfinex aurait émis plus de tethers que demandé, ce que suspectaient certains commentateurs depuis plusieurs mois. "L'émission de tethers pourrait significativement faire grimper les prix des cryptomonnaies en générant une demande artificielle pour celles-ci", a-t-elle souligné.

Contactée par l'AFP, la société a répondu par la voix de son dirigeant, J.L. van der Velde, que "ni Bitfinex, ni Tether, n'est ou n'a été impliqué dans une quelconque manipulation du marché" et que "l'émission de tethers ne peut être utilisée pour renforcer le cours du bitcoin ou d'un autre cryptoactif".

Ce n'est pas la première fois que la plateforme attire les soupçons. Fin janvier, l'agence Bloomberg avait dévoilé qu'elle avait été assignée par la Commodity Futures Trading Commission, l'autorité américaine de régulation des marchés à terme et des produits dérivés.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

NUMÉRIQUE

Cryptomonnaie

L’émergence de monnaies virtuelles, en particulier le bitcoin, interroge sur la dérégulation de certains pans de la finance qui pourrait conduire à de véritables crises. Banques et bourses peinent elles-mêmes à se positionner sur ces devises.

Libra facebook iStock CHENG FENG CHIANG

G7 Finance : Libra, la cryptomonnaie de Facebook inquiète les États

Les ministres des Finances du G7, réunis à Chantilly ces deux prochains jours, vont se pencher sur la cryptomonnaie que veut lancer Facebook l’année prochaine. Les ministres et autorités de régulation veulent plus de détails sur le projet de cryptomonnaie. Ils craignent l’ampleur qu’il pourrait...

Avec Libra, Facebook veut lancer sa propre cryptomonnaie

Le réseau social américain devrait annoncer mardi 18 juin le lancement de Libra, sa cryptomonnaie. Basée sur une blockchain, la monnaie virtuelle de Facebook pourrait s’échanger au travers des différentes applications de messagerie du groupe. Plusieurs entreprises, comme Illiad, Visa, ou Uber...

Le Bitcoin, cryptomonnaie née de la crise financière, fête ses 10 ans

Le 31 octobre 2008, en pleine crise financière, naît le bitcoin, la première cryptomonnaie. Sa portée est d’emblée politique : l’idée étant de contourner le système financier traditionnel. Dix ans plus tard, la principale cryptomonnaie nourrit un écosystème complexe et ses émanations commencent à...

Le PSG et la Juventus lancent leur cryptomonnaie pour créer des "supporters actionnaires"

Le PSG a lancé le 10 septembre dernier sa propre cryptomonnaie. Une première pour un club de football. Il a été rejoint par la Juventus. L'idée est simple : chaque supporteur peut acheter des jetons et peut ainsi participer à des votes sur les décisions du club. Une manière d'impliquer les fans dans...