Publié le 11 décembre 2017

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[INFOGRAPHIE] One Planet Summit : les besoins de la finance climat

À combien se chiffrent les catastrophes naturelles pour les assureurs ? Quelle perte de valeur pour les producteurs d’énergies fossiles si le monde s'aligne sur un objectif de réchauffement limité à 2°C ? Quelle est l’ampleur du désinvestissement et celui de l’investissement vert ? Les réponses, indispensables pour comprendre le One Planet Summit, en infographie ! 


istock

Au rythme de son développement actuel, notre économie nous conduit à un réchauffement de 3 à 6°C à la fin du siècle. Les grosses entreprises cotées n’y sont pas pour rien : si l’on regarde les principaux indices boursiers, ceux-ci sont extrêmement carbonés.

Le CAC40, l’un des indices les plus carbonés au monde, conduit par exemple à un réchauffement de 5,5°C. Plus ces indices mettront en valeur des entreprises très émettrices de gaz à effet de serre et plus les acteurs financiers continueront d’alimenter une économie non soutenable.

Ce constat est partagé par un nombre croissant d’acteurs parmi lesquels les fonds de pension, les banques, les gestionnaires d’actifs et les assureurs. Ces derniers commencent déjà à payer le prix fort. L’année 2017 s’annonce comme une année record en termes de coût des catastrophes naturelles. Les ouragans de l’automne et le tremblement de terre au Mexique sont déjà chiffrés à 95 milliards de dollars par Swiss Re.

700 milliards de dollars investis dans la transition

Pour inverser la tendance, les investisseurs ne restent pas les bras croisés. Les grands assureurs ont déjà commencé à tirer un trait sur les investissements dans les entreprises trop carbonées. 20 milliards auraient ainsi été désinvestis du charbon par 15 grands assureurs mondiaux depuis 2015 selon l’ONG UnfriendCoal .

Et l’investissement vert a le vent en poupe. Les Green Bonds émis par les entreprises, États ou collectivités ont visiblement trouvé leur public. Les différentes estimations tablent sur près de 130 milliards d’émissions d’obligations vertes sur l’année 2017.

Mais il en faudra plus et aller plus vite pour réussir la transition. Les besoins se chiffrent en milliers de milliards de dollars. Or, les investissements verts comptabilisés par la CNUCC (Convention cadre des Nations Unies pour la lutte contre les changements climatiques) ne représentent que 700 milliards de dollars…

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Loupe environnement bilan CCC transition ecologique energetique iStock

Climat : l'infographie qui dévoile pourquoi le monde n'est pas sur la voie de la transition

L'observatoire Climate Chance vient de publier son nouveau panorama de l'action climatique au niveau mondial. S'il y a quelques raisons de s'enthousiasmer avec l'envolée des ventes de voitures électriques ou le boom des énergies renouvelables, sur le fond, la transition n'est pas encore là. Les...

O2Feel velo

Transition écologique et emploi : l'infographie qui dévoile les gagnants et les perdants

Quel impact aura la décarbonation de la société sur l'emploi ? Un rapport intermédiaire du think tank le Shift Project décrypte les évolutions par secteur. Globalement, d'ici 2050, près de 300 000 emplois pourraient être créés. Derrière ce constat se cache une importante évolution des secteurs, avec...

Boris Johnson 1 5 COP26 EVAN VUCCI POOL AFP

COP26 : L'infographie qui dévoile les bons et mauvais élèves

Six ans après l’Accord de Paris, malgré des progrès notables, les engagements climatiques des États nous mènent toujours vers un réchauffement supérieur à l'objectif 1,5°C. La COP26, qui se tient à Glasgow, au Royaume-Uni, fixait la première échéance pour la relève de l'ambition, mais de nombreux...

Evolution du nombre de catastrophes naturelles depuis 1970

[Infographie] Les catastrophes naturelles ont été multipliées par cinq depuis 1970

Entre 1970 et 2019, environ 11 000 catastrophes d'origine climatiques, météorologiques et hydrologiques ont été recensées par l'Organisation Météorologique Mondiale . Leur fréquence a considérablement augmenté tout au long de la période, et les pertes économiques associées ont été multipliées par...