Publié le 18 décembre 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Infographie] En 2018, les taxes et marchés carbone ont généré 26 milliards d'euros

Face à la colère des Gilets jaunes, le gouvernement a annoncé un gel de la taxe carbone pour 2019. Pourtant, la France est loin d'être le seul pays à faire peser un prix sur le carbone. 46 pays et 26 provinces à travers le monde ont en effet mis en place une taxe ou un système de marché carbone. Au total, ces différents mécanismes ont généré 26 milliards d’euros de revenus en 2018, dont près de la moitié sont affectés à des projets bas-carbone.

Carbon illustration iStock
Avec des taxes ou un marché, en 2018, 46 Etats et 26 provinces ont mis un prix sur le carbone
istock

C'est la hausse de trop qui a créé l'étincelle de la colère des Gilets jaunes. La taxe carbone qui aurait dû passer de 44,6 euros la tonne de CO2 à 55 euros au 1er janvier prochain, sera finalement gelée en 2019. Pour autant, la France est loin d'être le seul pays à appliquer ce principe de taxe carbone, avec une hausse progressive de son prix, anticipée jusqu'en 2030.

C'est en 2014 que la France crée cette composante carbone, dans un contexte de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. Initialement établie à 7 € la tonne de CO2, elle a peu à peu été relevée pour atteindre 44,6 € en 2018. elle devrait grimper à 86,2 € en 2022 puis 100 € en 2030.  

Cette taxe touche aussi bien les ménages que les entreprises. Elle s’applique sur l’énergie (hors électricité), l’essence, le gazole, le fioul domestique, le gaz naturel et le charbon. Les secteurs des transport aérien, maritime et routier de marchandises, du ciment et du verre, ou encore de l’agriculture en sont exonérés. Les industries les plus polluantes sont soumises au marché carbone européen où la tonne de CO2 s'échange actuellement autour de 20 euros seulement. Un écart qui a notamment contribué à alimenter le mouvement des Gilets jaunes, dénonçant l’injustice de ce double système.  

Infographie prix carbone france et monde

Au rythme actuel, le prix du carbone ne compensera les coûts réels qu’en 2095

D’autres pays comme la Suède ont réussi à mettre en place une taxe carbone, avec une forte augmentation de sa tarification (120 euros la tonne), grâce notamment à des baisses d'impôt contrebalançant l'impact pour les ménages. Pour autant, le pays fait quelque peu figure d'exception. Si 46 pays et 26 provinces donnent un prix au carbone, son niveau est encore trop faible pour être aligné avec les objectifs de l’Accord de Paris, d’après un rapport de l’OCDE, publié en septembre (1).

Le déficit de tarification du carbone (qui compare le prix réel du carbone et les coûts réels du changement climatique, estimés à 30 euros par tonne de CO2) était de 76,5 % en 2018, en baisse mais encore trop élevé. Si bien qu'au rythme actuel, le prix du carbone ne compensera les coûts réels qu’en 2095.  

Infog ecart tarification carbone

L'OCDE mesure l'écart entre le prix du carbone appliqué dans chaque pays et secteur et les coûts réels du changement climatique, estimés à 30 euros par tonne de CO2. @Novethic

"Le gouffre qui sépare aujourd’hui le prix du carbone et le coût réel des émissions pour notre planète est inacceptable", a déclaré Angel Gurría, secrétaire général de l’OCDE. "Donner un prix correct au carbone est une manière concrète et efficace, par rapport à son coût, de ralentir le changement climatique. Nous laissons échapper une occasion de mettre les économies sur la voie d’une croissance bas carbone et nous perdons un temps précieux chaque jour qui passe."   

Transférer 30 % de la taxe carbone aux plus pauvres

Pour l’OCDE, le meilleur moyen de mettre en place une taxe carbone est de "transférer 30 % des recettes de la taxe à 30% des habitants les plus pauvres, en cash de préférence, pour compenser les inégalités sociales créées par la mesure", explique Kurt Van Dender, chef de la division des politiques fiscales de l'OCDE à Libération. En 2016, ce principe de compensation avait été appliqué en France : 3 milliards d’euros ayant été mis à disposition des entreprises sous la forme de crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et 1 milliard d’euros aux ménages sous la forme de taux réduits de TVA sur les travaux de rénovation énergétique.  

Mais en 2018, l’écart entre les recettes et les mesures compensatoires sur les produits énergétiques s’est creusé, notamment à cause de la convergence des prix entre gazole et essence. Face à cette hausse de 3,7 milliards d’euros des recettes de la taxe carbone, le gouvernement n’a mis que 181 millions d’euros sur la table (100 millions de plus pour la prime à la conversion des véhicules, et 81 millions de plus pour la généralisation du chèque énergie). Il manque donc 3,5 milliards d’euros pour compenser la hausse de la pression fiscale sur les produits énergétiques. 

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'étude de l'OCDE


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Gilets jaunes : seulement un cinquième des taxes sur le carburant va à la transition énergétique

Entre la hausse des températures et celle du prix des carburants, le combat n’est pas si simple à arbitrer par les Français, autant soucieux de voir la planète se dégrader que de voir leur pouvoir d’achat reculer. Ils expriment leur colère dans la manifestation des "Gilets Jaunes" ce 17...

"Fin du monde, fin du mois, même combat", crient ensemble des gilets jaunes et des marcheurs pour le climat

Des milliers de personnes ont  participé samedi à des marches pour le climat dans plusieurs villes de France, dont une partie portant des gilets jaunes, avec des slogans appelant à lutter dans un même élan contre l'urgence climatique et l'urgence sociale.

Carburant : Le gouvernement cède, les gilets jaunes ont eu la peau de la taxe carbone

Le Premier ministre va annoncer un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants, a appris l'AFP mardi de sources gouvernementales, un geste réclamé de toutes parts pour tenter de sortir de la crise des "gilets jaunes" mais déjà qualifié d'insuffisant.

Gilets Jaunes : Exit le moratoire, le gouvernement annonce l’abandon de la hausse de la taxe carbone

Alors qu’un nouveau rassemblement des gilets jaunes est attendu samedi 8 décembre, le gouvernement a  décidé de renoncer définitivement à la hausse de la taxe carbone qui influe sur le prix des carburants pour l’année 2019. Dans un premier temps, c’est un moratoire de six mois qui avait...

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Coeur nucleaire Hague HenzoTribouillard AFP

[Infographie] Nucléaire : que deviennent les cœurs usés de nos réacteurs ?

En plein débat national sur la gestion des matières et déchets radioactifs, Novethic retrace en une infographie le parcours des barres combustibles usées, une fois que celles-ci ont servi à produire de l'électricité. Des centrales nucléaires, jusqu'aux lieux de stockage ou d'entreposage, découvrez...

L agroe cologie pourrait nourrir tous les Europe ens en 2050 a condition de manger moins et mieux

[Infographie] En 2050, l'agroécologie pourrait nourrir tous les Européens à condition de manger moins et mieux

Oui, l'agroécologie pourrait nourrir tous les Européens d'ici 2050, affirme dans une étude l'Iddri. Suppression des pesticides de synthèse, moins de production animale, plus de légumineuses... La production baisserait en moyenne de 35 %, mais aurait des bienfaits indéniables sur la biodiversité,...

Changement d heure flickr musee de l horlogerie

[Infographie] Passage à l'heure d'été : un effet limité pour la planète

[Mise à jour le 26 mars] Dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mars, il va falloir repousser vos montres d'une heure. Une habitude qui dure depuis plus de 40 ans mais qui va bientôt relever du passé. Le Parlement européen s'est prononcé pour la suppression du changement d'heure dès 2021. Charge à...

L e galite entre les femmes et les hommes est aussi une opportunite e conomique CC0

[Infographie] L'égalité femmes-hommes est aussi une opportunité économique

5 800 milliards de dollars. C'est ce qu'une plus grande égalité entre les femmes et les hommes au travail pourrait rapporter à l'économie, augmentant le PIB mondial de 3,9 %. Si l'égalité ne doit pas être soumise à une performance économique, plusieurs études montrent en tout cas que les inégalités...