Publié le 19 juin 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[INFOGRAPHIE] Carrefour, Biocoop, Casino… à qui profite le bio en France ?

Les produits bio connaissent un vrai boom en France avec 8,3 milliards d'euros de vente en 2017. Carrefour est le premier distributeur, avec 1,3 milliard de chiffre d'affaires, suivi de près par Biocoop, coopérative indépendante et pionnière de la bio. Casino, qui détient Monoprix et Naturalia, est cependant au coude-à-coude avec le pure player historique. 

En 2017, l'alimentation bio a représenté un marché de 8,3 milliards d'euros en France.
@pawel_p

Le bio change d’échelle. En 2017, la vente de produits issus de l’agriculture biologique a atteint les 8,3 milliards d’euros. Le secteur représente désormais 134 500 emplois et plus de 5 000 exploitations. Cette croissance fulgurante attire la grande distribution. Plusieurs groupes dont Carrefour, Leclerc ou encore Casino ont annoncé vouloir ouvrir des points de vente de proximité spécialisés dans le bio.

A qui profite bio infographie

Aujourd’hui, Carrefour est considéré comme le leader du bio. Un produit sur deux est vendu par le groupe aux 40,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Son PDG, Alexandre Bompart souhaite tripler ses ventes de bio passant de 1,3 à 5 milliards d'euros dans le secteur d'ici 2022. "J’ai une grande ambition pour Carrefour : devenir le leader mondial de la transition alimentaire en offrant à nos clients, tous les jours et partout, une alimentation de qualité, fiable à un prix raisonnable", a déclaré Alexandre Bompart.

Biocoop, coopérative indépendante deuxième distributeur 

Sur la deuxième marche du podium : Biocoop, leader des enseignes spécialisées. Cette coopérative indépendante mise sur des valeurs fortes qui attirent les plus militants. "Notre rôle est de maintenir une agriculture bio paysanne et de proximité basée sur le commerce équitable. Nous défendons une bio de cohérence, c’est notre valeur ajoutée", expliquait à Novethic Claude Gruffat, président de Biocoop, le 16 avril dernier. Ce réseau de magasins a atteint, en 2017, un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros.

Situer Casino dans le classement s'avère difficile. Le groupe détient des enseignes poids lourds du bio en France dont Monoprix qui pèse 400 millions d'euros dans le bio et Naturalia, l'enseigne spécialisée avec 240 millions de chiffres d'affaires. Le groupe compte aussi Franprix, Leader Price, Casino... Son chiffre d'affaires global avoisine les 14 milliards d'euros. Or, le groupe ne donne qu'une fourchette, assez large, de la part du bio dans ses recettes : entre 3 et 7 %. Selon nos calculs, la fourchette basse ferait de Casino le troisième distributeur de bio en France, la fourchette moyenne, 5 %, le placerait en leader du bio.

La grande distribution industrialise le bio

En quatrième position du classement, on trouve Leclerc. Le groupe a accumulé du retard par rapport à ses concurrents sur la bio avec 713 millions de chiffre d’affaires dans le secteur. Mais Michel Édouard-Leclerc, patron du groupe éponyme, veut mettre les bouchées doubles. Objectif : 200 magasins bio en France "dans l’esprit du bio, comme les pionniers du bio", insiste-t-il.

L’arrivée en masse de la grande distribution dans le secteur créé un bouleversement. Les enseignes historiques comme la Vie Claire - réseaux indépendants représentant 270 millions de chiffre d’affaires -, Biocoop ou même Léa Nature craignent une industrialisation du bio. "Le risque avec la grande distribution est de voir se développer une agriculture bio industrialisée et productiviste", prévient Claude Gruffat. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Loupe environnement bilan CCC transition ecologique energetique iStock

Climat : l'infographie qui dévoile pourquoi le monde n'est pas sur la voie de la transition

L'observatoire Climate Chance vient de publier son nouveau panorama de l'action climatique au niveau mondial. S'il y a quelques raisons de s'enthousiasmer avec l'envolée des ventes de voitures électriques ou le boom des énergies renouvelables, sur le fond, la transition n'est pas encore là. Les...

O2Feel velo

Transition écologique et emploi : l'infographie qui dévoile les gagnants et les perdants

Quel impact aura la décarbonation de la société sur l'emploi ? Un rapport intermédiaire du think tank le Shift Project décrypte les évolutions par secteur. Globalement, d'ici 2050, près de 300 000 emplois pourraient être créés. Derrière ce constat se cache une importante évolution des secteurs, avec...

Boris Johnson 1 5 COP26 EVAN VUCCI POOL AFP

COP26 : L'infographie qui dévoile les bons et mauvais élèves

Six ans après l’Accord de Paris, malgré des progrès notables, les engagements climatiques des États nous mènent toujours vers un réchauffement supérieur à l'objectif 1,5°C. La COP26, qui se tient à Glasgow, au Royaume-Uni, fixait la première échéance pour la relève de l'ambition, mais de nombreux...

Evolution du nombre de catastrophes naturelles depuis 1970

[Infographie] Les catastrophes naturelles ont été multipliées par cinq depuis 1970

Entre 1970 et 2019, environ 11 000 catastrophes d'origine climatiques, météorologiques et hydrologiques ont été recensées par l'Organisation Météorologique Mondiale . Leur fréquence a considérablement augmenté tout au long de la période, et les pertes économiques associées ont été multipliées par...