Publié le 27 février 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[INFOGRAPHIE] Agriculture bio, ferme urbaine, permaculture, agroécologie... C'est quoi la différence ?

En plein Salon de l'Agriculture, nous constatons que l'agriculture d'aujourd'hui n'est plus une mais plurielle. Entre les deux extrêmes que constituent l'agriculture conventionnelle d'une part et l'agriculture biologique d'autre part, une multitude de pratiques se développent avec à chaque fois un point commun : une prise en compte de plus en plus importante de l'enjeu environnemental. 

Le gouvernement va débloquer 100 millions d'euros pour aider les agriculteurs à s'équiper en méthaniseurs.

Il va bientôt être dépassé de parler d'agriculture conventionnelle. Fortement mécanisée, cette agriculture implique l'usage d’intrants chimiques à haute dose pour atteindre des rendements maximums. Mais ce concept est de plus en plus mis à mal. En première ligne, on trouve les consommateurs qui se soucient de plus en plus de ce qu'il y a dans leur assiette. Ensuite, il y a les gouvernements successifs qui défendent l'idée d'une agriculture plus responsable. Enfin, il faut compter avec le le monde agricole qui a de plus en plus conscience de son impact environnemental. 

Ainsi, à côté du mouvement bio qui ne cesse de prendre de l'ampleur ces dernières années, représentant désormais plus de 8 % des exploitations françaises, d'autres pratiques voient le jour et se démocratisent. C'est le cas de la permaculture qui a été mise au jour notamment avec la publication d'une étude de l'Inra (1) révélant que ce modèle pouvait s'avérer viable économiquement.

De nombreux espoirs reposent également sur l'agriculture urbaine alors que demain, les trois quarts de la population vivra en ville. La FAO estime ainsi que ces jardins potagers urbains pourraient fournir 5 à 10 % de la production mondiale de légumes.

L'agroécologie est la vision, choisie depuis 2012 le ministère de l'Agriculture, pour définir l'agriculture de demain regroupant l'agriculture durable ou raisonnée qui n'ont plus vraiment d'écho aujourd'hui. L'objectif est de réduire la part des produits phytosanitaires et des antibiotiques dans les cultures et les élevages, soutenir l'apiculture et l'agroforesterie, les conversions au bio. Ce concept vise également à développer l'installation de méthaniseurs à la ferme pour produire de l'énergie à partir de fumier et de déchets organiques, dans une logique d'économie circulaire.

Lundi 26 février, le gouvernement a dévoilé en ce sens un plan pour développer la méthanisation qui prévoit notamment une enveloppe de 100 millions d'euros pour financer des prêts aux agriculteurs qui souhaiteraient s'équiper.  

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir l'étude de l'Inra sur la permaculture 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[INFOGRAPHIE] Les trois principaux producteurs de viande polluent autant que Shell, BP et Exxon

C’est l’un des secteurs les plus polluants mais aussi les plus discrets sur le sujet. Les industriels de la viande et des produits laitiers émettent pourtant plus de gaz à effet de serre que les transports et selon une récente étude, les trois premiers producteurs au monde polluent autant...

[INFOGRAPHIE] États généraux de l'alimentation : combien touchent les producteurs ?

Emmanuel Macron se déplace ce mercredi 11 octobre à Rungis dans le cadre des États généraux de l’alimentation. Le président doit en clôturer la première partie, consacrée à la répartition de la valeur entre agriculteurs et distributeurs. L'occasion de faire le point sur ce que touchent...

L’agriculture bio est plus rentable que le conventionnel, selon l'INSEE

Pas de doute, l’agriculture bio est moins productive que le conventionnel mais elle a de meilleures performances économiques, estime l’INSEE dans une nouvelle étude. Grâce à des ventes en circuit court, l'absence notable d'intrants chimiques et des prix de vente plus élevés, les...

La grande distribution double ses marges sur les fruits et légumes bio

Comment expliquer l'écart de prix entre les fruits et légumes bio et leur équivalent issu de l'agriculture conventionnelle ? Certes les coûts de production sont plus élevés mais surtout, la grande distribution applique des marges brutes "exorbitantes", révèle une nouvelle étude de l'UFC...

L'agriculture bio française n'arrive pas à répondre à la demande des consommateurs

L'agriculture bio française n'arriverait pas à répondre à la demande des consommateurs français, selon une nouvelle étude publiée le 13 décembre, ce qui aurait pour conséquence une hausse des importations. Alors que l'étude plaide pour une augmentation des surfaces agricoles bio et un...

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Waste @Antranias / Pixabay

[Infographie] Climat : les solutions plébiscitées par les Français ne sont pas toujours les meilleures

Changer une ampoule, éviter les longs vols, avoir un enfant de moins... Il existe un écart saisissant entre l'efficacité des actions individuelles pour lutter contre le réchauffement climatique et la perception que l'on en a. C'est la conclusion d'une étude réalisée par Ipsos qui montre ainsi que...

@IStock/Brasil2 déforestation élevage Brésil

L'Europe est le deuxième importateur de produits issus de la déforestation tropicale dans le monde

Consommer en Europe... Mais détruire les forêts à l'autre bout du monde. Dans une étude, publiée le 14 avril, le WWF a identifié les plus grands importateurs de produits liés à la déforestation. L'Union européenne se place en deuxième position derrière la Chine. En cause : l'importation de soja,...

Poulet faux aliments istock Svetlana Cherruty

[Infographie] Thon maquillé, faux miel… L'opacité règne sur notre alimentation

C'est un véritable business de la fraude alimentaire. Dans une enquête, la présidente de l'ONG Foodwatch, Ingrid Kragl, révèle les dessous de notre alimentation. Thon piqué aux additifs, miel arrosé de glucose, produits bio non bio, foie gras gonflé à l'eau... le phénomène, d'ampleur, touche tous...

Virus pandemie covid 19 pixabay

[Infographie] Sans changement profond de nos activités, les pandémies seront plus fréquentes, meurtrières et coûteuses

Les pandémies vont se multiplier, tuer davantage de personnes que le Covid-19 et coûter cher. C'est l'alerte lancée par une vingtaine d'experts internationaux de renom pour qui la seule solution consiste à changer nos modes de production et de consommation, préserver la biodiversité et lutter contre...