Publié le 18 novembre 2009

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Les organisations financières de lobbying climatique

Donner un prix au carbone, même faible, a permis à de nombreux acteurs financiers dans le monde de comprendre que les émissions de gaz à effet de serre vont avoir des effets économiques considérables sur les entreprises dans lesquelles ils investissent.

129779_GF.jpg

Depuis une demi-douzaine d'années, des acteurs financiers s'efforcent de joindre leurs forces dans des organisations dont l'objectif commun est de sensibiliser compagnies et gouvernements à la nécessité de mettre en place des politiques climat efficaces. L'approche du sommet de Copenhague dope ces initiatives internationales à forte visibilité médiatique dont voici une description synthétique.

Les textes

La déclaration des investisseurs sur le changement climatique. Lancée le 16 septembre 2009, elle rassemble 118 investisseurs pesant ensemble 13 000 milliards de dollars. Ce texte à l'initiative de trois grandes coalitions d'investisseurs institutionnels (IIGCC pour l'Europe, Investor Network on Climate Risk pour les Etats Unis et l'IGCC pour l'Australie) et de l'Initiative Finance du Programme des Nations Unies (UNEP FI) a fait la une du Financial Times. Adressé aux gouvernements qui vont se réunir à Copenhague, il a pour ambition de leur rappeler le besoin urgent d'un « accord global sur le changement climatique » avec des objectifs de réduction chiffrés et ambitieux et une politique d'incitation au passage vers une économie faiblement « carbonée ». C'est, pour ses signataires, une condition indispensable à l'intégration par les investisseurs du paramètre climat dans leurs divers modes de gestion.
En savoir plus : http://www.unepfi.org/fileadmin/documents/need_agreement.pdf

Le Communiqué de Copenhague : Remis à Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations-Unies, le 22 septembre, ce texte a été signé par 600 entreprises basées dans 60 pays. Il a pour but de rappeler aux participants les grandes lignes de l'accord qu'attend le monde des affaires : un plafonnement mondial des émissions de gaz à effet de serre, des engagements immédiats et forts des pays développés et des plans d'actions pour les pays en développement. Il s'inscrit dans la continuité d'appels précédents, publiés avant chaque sommet climatique, par une communauté d'investisseurs, jusque là à dominante anglaise et européenne.
En savoir plus : http://www.copenhagencommunique.com/

Les Coalitions

Carbon Disclosure Project (CDP)
: Lancée en 2000, cette association a pour objectif d'encourager les entreprises à donner une information exhaustive et de qualité sur leurs émissions de gaz à effet de serre. Elle est soutenue par 475 investisseurs institutionnels qui disposent ensemble de 55 000 milliards de dollars. Elle publie un rapport annuel sur l'information fournie par les 500 plus grandes compagnies mondiales (FTSE 500) et a la particularité de décliner son action dans 66 pays via des partenariats. L'objectif est d'inciter progressivement les entreprises cotées locales à améliorer la qualité de leur reporting sur les émissions de gaz à effet de serre. En France, AXA et Crédit Agricole sont les deux principaux parrains de cette organisation.
En savoir plus : https://www.cdproject.net

International Investors Group on Climate Change (IIGCC) :
Cette association, dont les membres sont majoritairement des investisseurs anglais, a pour vocation de rassembler des fonds de pension et d'autres investisseurs de long terme pour mieux comprendre les enjeux du changement climatique. Elle compte une soixantaine de membres et deux adhérents français, les sociétés de gestion, BNP IP et Crédit Agricole AM.
L'IIGCC a développé, en partenariat avec deux autres groupes du même type, (Investor Network on Climate Risk pour les Etats Unis et l'IGCC pour l'Australie), des lignes directrices sectorielles de reporting sur les enjeux climatiques. Les premières destinées aux producteurs d'énergie sont sorties en 2007, celles pour le secteur automobile ont été publiées en 2008 et celles sur le secteur pétrolier et gazier sont en cours d'élaboration.
En savoir plus : http://www.iigcc.org

Climate Wise
Cette coalition rassemble une quarantaine de compagnies d'assurance et s'appuie sur le programme pour le développement durable de l'Université de Cambridge. Elle aussi s'inscrit dans l'optique d'une meilleure gestion des risques et opportunités ouverts par le changement climatique ciblée sur les problématiques du secteur de l'assurance.
Parmi ces adhérents on trouve la quasi-totalité des grandes compagnies anglaises mais compte aussi des groupes comme Axa et Allianz. Climate Wise dispose du soutien de l'association professionnelle des assureurs britanniques (ABI)
En savoir plus : http://www.climatewise.org.uk/

Climate Group /Principes climat
Cette organisation rassemble plus de 60 leaders économiques privés et publics internationaux, majoritairement américains, dont le point commun est d'avoir une politique pro active sur le climat et capacité à en convaincre d'autres acteurs de la nécessité d'agir sur le sujet.
Fin 2008, les banques qui en sont membres ont lancé les « Principes climat ». Il s'agit des premières lignes directrices à destination du secteur financier pour lui permettre d'intégrer les meilleures pratiques en termes de gestion de risques et d'opportunités sur le changement climatique.

Crédit Agricole, HSBC, et les réassureurs Swiss Re et Munich Re sont parmi les signataires fondateurs.
En savoir plus : http://www.theclimategroup.org
Les principes climat ont un équivalent américain : les principes carbone auxquels ont adhéré Bank Of America ou JP Morgan
Site : http://carbonprinciples.org/

A.C. Husson-Traore
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Lobbying

Le lobbying consiste à convaincre de la pertinence des thèses que l’on défend. Les grandes entreprises le pratiquent en général pour elle-même et pour leur secteur. Les ONG font de même en contre attaquant mais appellent cela le plaidoyer. Le lobbying est aujourd’hui devenu un enjeu de responsabilité.

À Bruxelles, les organisations patronales continuent leur lobbying contre le climat... et ne reflètent plus la position des entreprises

Sur huit organisations industrielles européennes analysées, sept pratiquent un lobbying pour réduire les ambitions climatiques de l’Union européenne, selon le dernier rapport d’Influence Map. Seule l’association des fournisseurs d’électricité fait figure d'exception tandis que celles sur...

Shell, BHP Billiton... ces entreprises quittent leurs fédérations, trop conservatrices sur le climat

Trop c’est trop ! Après BHP Billiton l’an dernier, c’est au tour de Shell de claquer la porte de certaines organisations patronales ou professionnelles. En cause, les positions de ces dernières sur le climat, jugées pas assez ambitieuses. Ces coups d’éclat sont notamment destinés à envoyer un...

ExxonMobil promet un million de dollars pour défendre la taxe carbone

ExxonMobil s'est engagé à verser un million de dollars pour soutenir les efforts destinés à faire adopter aux États-Unis une taxe carbone. Une première pour un géant pétrolier, qui plus est accusé d'avoir financé pendant des années des études climatosceptiques.

Lobbying climatique : le double jeu du patronat européen

Un mémo de Business Europe, l’organisation patronale européenne dirigée par Pierre Gattaz, l’ancien patron du Medef, révèle les dessous du lobbying climatique exercé à Bruxelles. Si l’organisation affiche un soutien de façade aux ambitions portées par l’UE, elle demande clairement à ses membres de...