Publié le 12 octobre 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

ExxonMobil promet un million de dollars pour défendre la taxe carbone

ExxonMobil s'est engagé à verser un million de dollars pour soutenir les efforts destinés à faire adopter aux États-Unis une taxe carbone. Une première pour un géant pétrolier, qui plus est accusé d'avoir financé pendant des années des études climatosceptiques.

CO2 prix carbone istock
La taxe carbone est désormais soutenue par ExxonMobil. Impensable il y a quelques années.
istock

Un million de dollars, sur deux ans, pour défendre une taxe carbone sur le sol américain. C’est ce que promet à l’association ‘American for Carbon Dividends’ le pétrolier ExxonMobil pour marquer son engagement dans la lutte contre le changement climatique. Une annonce qui peut surprendre de prime abord tant le géant pétrolier est connu pour avoir financé, pendant des années, le lobbying climatosceptique pour des sommes très largement supérieures (16 millions entre 1998 et 2005). Et alors même qu’il avait connaissance des conséquences du changement climatique depuis le début des années 80.

Ce qui était impensable il y a encore quelques années s'explique facilement aujourd'hui. Cette annonce est un premier pas face aux pressions de plus en plus fortes que subit le groupe, comme l’ensemble des pétroliers, de la part de ses parties prenantes - ONG et investisseurs – qui leur demandent de mieux prendre en compte les impacts du changement climatique dans leur stratégie.

L’an dernier, après avoir été poussé par ses actionnaires à se montrer plus transparent sur le sujet, ExxonMobil rejoignait, avec d’autres pétroliers comme Shell, BP ou Total, le Climate Leadership Council, une coalition d’ONG, de personnalités et de grandes entreprises en faveur de la taxe carbone. Les majors avaient été jusqu’à expliquer leur engagement dans un encart publicitaire publié dans la presse américaine.

40 dollars la tonne de CO2

L’association American for Carbon Dividends est co-dirigée par deux anciens sénateurs, le républicain Trent Lott et le démocrate John Breaux. Ces derniers veulent faire adopter par le Congrès américain une taxe carbone pour lutter contre le changement climatique. La "taxe dividende carbone" soutenue par ExxonMobil serait fixée à 40 dollars la tonne de CO2 et serait appelée à augmenter progressivement.

Concrètement, le prix du gallon d'essence (3,78 litres) à la pompe serait augmenté de 36 cents, ce qui rapporterait aux autorités initialement 200 milliards de dollars qui seraient par la suite redistribués aux ménages, soit en moyenne 2 000 dollars par famille de quatre personnes par an.

Deux minutes de revenus

Cette solution est destinée à remplacer les mesures préalablement mises en place par l'administration de Barack Obama, telles que le plafond d'émissions pour les centrales à charbon. Elle permettrait de réduire les émissions américaines en dépit du retrait des États-Unis par Donald Trump de l'Accord de Paris sur le climat. L'une des dispositions l'accompagnant vise aussi à protéger les groupes pollueurs de poursuites judiciaires...

Rappelons aussi qu’un million de dollars représente les revenus engrangés par ExxonMobil toutes les deux minutes en 2017, selon les calculs de l'agence Bloomberg. Et que, rien qu’en 2017, le groupe a consacré 11,4 millions de dollars à ses activités de lobbying.

Béatrice Héraud avec AFP


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

BP, Exxon, Shell et Total jugent la taxe carbone favorable à leur business

BP, ExxonMobil, Royal Dutch Shell et Total ont rejoint plusieurs groupes environnementaux pour soutenir une taxe carbone. Ce projet est porté par le Climate Leadership Council créé en mai dernier pour travailler sur une taxation des émissions de CO2 et une redistribution de ces sommes aux...

ExxonMobil va évaluer l’impact des réglementations climatiques sur son business… et c’est une véritable révolution

ExxonMobil va commencer à évaluer l'impact financier des politiques environnementales sur son activité, une victoire pour les défenseurs de l'environnement engagés dans un bras de fer depuis plusieurs mois avec le géant pétrolier.

Climat : Exxon évoquait un scénario 2 °C… dès 1994 !

Aux États-Unis, plusieurs procureurs ont ouvert une enquête pour savoir si Exxon a menti sur ses connaissances à propos du changement climatique. Une pièce lourde pour le pétrolier va être versée au dossier. Selon deux chercheurs d’Harvard, plus de 80 % des documents internes de...

[Décryptage] Exxon contraint à la transparence sur le climat… Et après ?

Le 30 mai, les actionnaires d’ExxonMobil ont frappé un grand coup en adoptant massivement une résolution imposant plus de transparence à la direction sur la stratégie 2°C de la société. Un signal rassurant alors que Donald Trump vient d’annoncer la sortie des États-Unis de l’Accord de...

Les actionnaires prêts à bousculer Exxon sur le climat

L'Assemblée générale des actionnaires d'ExxonMobil, qui se tient mercredi 31 mai aux États-Unis, sera l'occasion d'examiner une résolution qui exige une évaluation transparente de l'impact à long terme du changement climatique. Un vote d’autant plus crucial que le pétrolier est accusé...

Lobbying climatique : le double jeu du patronat européen

Un mémo de Business Europe, l’organisation patronale européenne dirigée par Pierre Gattaz, l’ancien patron du Medef, révèle les dessous du lobbying climatique exercé à Bruxelles. Si l’organisation affiche un soutien de façade aux ambitions portées par l’UE, elle demande clairement à ses...

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Lobbying

Le lobbying consiste à convaincre de la pertinence des thèses que l’on défend. Les grandes entreprises le pratiquent en général pour elle-même et pour leur secteur. Les ONG font de même en contre attaquant mais appellent cela le plaidoyer. Le lobbying est aujourd’hui devenu un enjeu de responsabilité.

CO2 prix carbone istock

ExxonMobil promet un million de dollars pour défendre la taxe carbone

ExxonMobil s'est engagé à verser un million de dollars pour soutenir les efforts destinés à faire adopter aux États-Unis une taxe carbone. Une première pour un géant pétrolier, qui plus est accusé d'avoir financé pendant des années des études climatosceptiques.

Lobbying climatique : le double jeu du patronat européen

Un mémo de Business Europe, l’organisation patronale européenne dirigée par Pierre Gattaz, l’ancien patron du Medef, révèle les dessous du lobbying climatique exercé à Bruxelles. Si l’organisation affiche un soutien de façade aux ambitions portées par l’UE, elle demande clairement à ses membres de...

Petrole baisse des cours iStock

Des documents confirment l'influence des lobbys dans la loi Hulot sur les hydrocarbures, selon Les Amis de la terre

Alors que le ministre de l'Écologie Nicolas Hulot vient de démissionner en invoquant le pouvoir excessif des lobbies, les Amis de la Terre France et l'Observatoire des multinationales révèlent des documents inédits sur le lobbying auprès du Conseil d'État. Ces documents ont conduit à vider de sa...

Mission impossible paramout pictures

[Décryptage] Ministre de l’Ecologie : mission impossible

Le départ du gouvernement de Nicolas Hulot est une nouvelle illustration de la difficulté pour les ministres de l'Ecologie d’exercer leur pouvoir. Tous les anciens ministres ou presque ont dénoncé l'importance des lobbys et des blocages internes au sein même du gouvernement les empêchant de mener à...