Publié le 19 février 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

[Décryptage] "Nous ne sommes pas des dommages collatéraux", disent les citoyens aux lobbies des armes, du pétrole, des OGM…

La dernière tuerie de masse aux États-Unis a mobilisé les étudiants contre le lobby de la NRA en faveur des armes à feu auprès des hommes politiques. Ce type de combat se multiplie. Que ce soit sur le changement climatique, les OGM, la pollution… Il illustre aussi le combat d’une nouvelle génération qui veut trancher avec les choix de ses aînés. 

Sur ABC, des étudiants, dont Cameron Kasky, mènent une fronde contre la NRA, le lobby des armes.
@ABC

Aux États-Unis, les lycéens prennent la parole contre la NRA, le lobby des armes à feu. Ils dénoncent ouvertement son financement de la vie politique américaine. "Ce n'est pas contre les Républicains ou contre les Démocrates", a assuré sur la chaîne ABC Cameron Kasky, un élève de Première du lycée ciblé par la dernière tuerie en Floride. "Chaque homme politique des deux bords qui reçoit de l'argent de la NRA est responsable de ce type d'évènement", a-t-il affirmé. Il ajoute : "Nous ne sommes pas des dommages collatéraux".

Il dénonce ainsi un système dans lequel les politiques semblent les marionnettes des lobbies qui ont financé leur élection. Ces lycéens rescapés d'une xième tuerie de masse sont le visage d'un mouvement de contestation qui prend de l'ampleur contre des lobbies surpuissants. Ces derniers sont très proches de tous les lieux de pouvoir, capables d’investir tous azimuts pour soutenir leur développement économique sans prendre en considération "ses externalités négatives" comme on dit en RSE (Responsabilité sociétale des entreprises).

Ce mouvement anti-NRA n’est qu’un parmi tant d’autres qui émergent outre-Atlantique et ailleurs dans le monde. On peut mentionner les charges contre des compagnies pétrolières comme Exxon sur le changement climatique, contre Monsanto au sujet des OGM et des pesticides, sans oublier celles à l’encontre des constructeurs automobiles sur le "dieselgate"…

Les Millenials contre leurs parents

La nouveauté est la capacité d'organisation de la résistance. Aux États-Unis, les lycéens anti-NRA tiennent l’antenne depuis quelques jours et leurs propos sont relayés dans le monde entier. Le mouvement Go Fossil Free pour obliger les universités à désinvestir les énergies fossiles mobilise tout autant les étudiants. Quant à Monsanto, son procès fictif a été largement médiatisé.

Le point commun de ces mouvements : être animé par des "digital native" qui savent utiliser les médias et les réseaux sociaux pour prendre à partie l'opinion publique. Ils montrent que les nouvelles batailles idéologiques et économiques sont aussi des conflits de génération. À ma gauche, les "millenials" et leurs suivants qui enragent de devoir payer les dommages collatéraux des activités nocives de leurs aînés. À ma droite, leurs parents et grands-parents toujours en poste emmenés par leur représentant le plus visible, Donald Trump, Président des États-Unis à 72 ans.

L’avenir de la planète dépend en partie de l’issue de leur affrontement. En refusant d’être des dommages collatéraux, ces jeunes gens font toucher du doigt un des principes du développement durable : refuser que les profits court terme entraînent des dégâts de long terme que les générations suivantes paieront au prix fort. Elles ne veulent apparemment plus se laisser faire. C’est ce que montre le mouvement de protestation né en Floride et qui se propage partout à la vitesse des réseaux sociaux !

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Lobbying

Le lobbying consiste à convaincre de la pertinence des thèses que l’on défend. Les grandes entreprises le pratiquent en général pour elle-même et pour leur secteur. Les ONG font de même en contre attaquant mais appellent cela le plaidoyer. Le lobbying est aujourd’hui devenu un enjeu de responsabilité.

À Bruxelles, les organisations patronales continuent leur lobbying contre le climat... et ne reflètent plus la position des entreprises

Sur huit organisations industrielles européennes analysées, sept pratiquent un lobbying pour réduire les ambitions climatiques de l’Union européenne, selon le dernier rapport d’Influence Map. Seule l’association des fournisseurs d’électricité fait figure d'exception tandis que celles sur...

Shell, BHP Billiton... ces entreprises quittent leurs fédérations, trop conservatrices sur le climat

Trop c’est trop ! Après BHP Billiton l’an dernier, c’est au tour de Shell de claquer la porte de certaines organisations patronales ou professionnelles. En cause, les positions de ces dernières sur le climat, jugées pas assez ambitieuses. Ces coups d’éclat sont notamment destinés à envoyer un...

ExxonMobil promet un million de dollars pour défendre la taxe carbone

ExxonMobil s'est engagé à verser un million de dollars pour soutenir les efforts destinés à faire adopter aux États-Unis une taxe carbone. Une première pour un géant pétrolier, qui plus est accusé d'avoir financé pendant des années des études climatosceptiques.

Lobbying climatique : le double jeu du patronat européen

Un mémo de Business Europe, l’organisation patronale européenne dirigée par Pierre Gattaz, l’ancien patron du Medef, révèle les dessous du lobbying climatique exercé à Bruxelles. Si l’organisation affiche un soutien de façade aux ambitions portées par l’UE, elle demande clairement à ses membres de...