Publié le 03 juin 2020

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Elon Musk pourrait toucher ses premiers revenus de Tesla, calculés à 775 millions de dollars

Le dirigeant de Tesla pourrait faire une belle plus-value. Selon le programme de rémunération signé en 2018, il peut prétendre à l’achat de 1,69 million d’actions du constructeur de voitures électriques à un prix bien inférieur au marché. Et empocher près de 775 millions de dollars au passage. Cette première tranche de rémunération passera au vote des actionnaires lors de l’assemblée générale du groupe début juillet.

Elon Musk, le directeur général de Tesla, pourrait toucher jusqu'à 775 millions de dollars.
@AFP

Elon Musk n’a jamais touché un cent de salaire de la part de Tesla, la firme dont il est l’un des principaux actionnaires avec près de 20 % du capital. Mais à l’issue de la prochaine Assemblée générale du constructeur de voitures électriques qui se tiendra début juillet, il pourrait toucher un pactole de quelque 775 millions de dollars.

En vertu de l’accord de rémunération de performance du directeur général signé en 2018, le "2018 CEO Performance Award", Elon Musk a en effet le droit de débloquer une partie de ses stock-options. Il doit pouvoir acheter près de 1,69 million d’actions de Tesla au prix de 350,02 dollars l’action. Le cours de Bourse frôlant les 900 dollars actuellement, la plus-value potentielle se chiffre à près de 775 millions de dollars.

Et ce n’est pas fini. Le programme décidé en 2018 prévoit que le dirigeant de Tesla pourra acquérir jusqu’à 20,6 millions d’actions en douze tranches et sur dix ans. Ces tranches sont conditionnées à la réalisation d’objectifs précis. Le déblocage de la première tranche a ainsi été possible parce que la capitalisation boursière de Tesla a atteint les 100 milliards de dollars et les revenus dépassé les 20 milliards de dollars. En 2028, la capitalisation boursière doit avoir atteint les 650 milliards de dollars pour qu’Elon Musk puisse accéder à la dernière tranche du programme. Il doit par ailleurs exercer les fonctions de directeur général du groupe, de directeur général Produits, ou de Président exécutif pour être éligible.

Passage devant les actionnaires

Elon Musk n’a toutefois pas encore empoché le pactole. L’octroi de cette première tranche de stock-options doit en effet d’abord passer devant les actionnaires lors de l’assemblée générale. Celle-ci se tiendra le 7 juillet prochain au Musée d’histoire de l’ordinateur à Mountain View, en Californie, à quelques encablures du siège social de Tesla. Le groupe automobile l’a inscrit dans la deuxième résolution, non contraignante, sur les compensations accordées au management. Les actionnaires avaient largement voté en faveur du programme de rémunération en 2018.

Sauf un. Un actionnaire de Tesla a porté plainte l’année dernière contre le CEO Performance Award de 2018. Richard Tornetta estime que l’influence trop importante du dirigeant sud-africain sur le conseil d’administration peut avoir biaisé le débat sur le programme de compensation. Enfin, comme tout programme de stock-options, Elon Musk ne peut pas revendre immédiatement les actions en question. Il doit les conserver pendant au moins cinq ans avant de pouvoir les revendre.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Gouvernance

Donner du sens à son entreprise, lui donner un rôle qui limite les impacts négatifs pour la société. Quelles sont les bonnes pratiques que se se fixent les acteurs économiques?

Neymar PSG football PSG

PSG-Leipzig : l’argent du Qatar contre celui de Red Bull en demi-finale de la Ligue des Champions

Ce soir la demi-finale de la Ligue des Champions est un match de football qui devrait réjouir tous les amateurs privés longtemps de ce spectacle à suspens. Mais c’est aussi un affrontement économique de haut vol entre deux clubs qui n’ont pas les mêmes circuits de financement. Choc entre deux...

Total siege

EDF, Renault, Total… Les pertes abyssales des grands groupes français au premier semestre illustrent la gravité de la crise

Le premier semestre 2020 a mis à mal une partie des plus grands groupes français. L’arrêt de l’économie mondiale les a fait plonger dans le rouge. Jeudi 30 juillet, à l’occasion de l’annonce des résultats de mi-année, trois d’entre eux, EDF, Renault et Total, ont donné une idée de l’ampleur de la...

AG Renault 2020 Renault

Déficit, licenciements, électrification, valorisation : les quatre défis de Luca de Meo, nouveau pilote de Renault

Souhaitons à Luca de Meo d’avoir de larges épaules car son travail s’annonce considérable. Il devient aujourd’hui directeur général de Renault, fleuron automobile français qui n’a jamais été aussi mal en point. Depuis 18 mois, le groupe a connu les aventures romanesques de Carlos Ghosn, les...

Hertz JC Penney Flybe faillite

Hertz, JC Penney, Flybe… Cinq entreprises en faillite révélatrices d’un modèle à bout de souffle

Elles représentent des secteurs divers comme le tourisme, la mode, l’aviation… Elles ont toutes fait faillite en plein Covid-19. Si la crise sanitaire leur a porté le coup de grâce, elle a surtout révélé la fragilité de leur modèle économique, basé sur une financiarisation à l’extrême et un...