Publié le 23 mars 2021

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Fake news et complotisme : Reporters sans Frontières attaque Facebook pour "pratiques commerciales trompeuses"

Reporters sans Frontières s’attaque à Facebook sous un angle inédit. L’ONG sur la liberté de la presse a choisi d’accuser le réseau de "pratiques commerciales trompeuses". En effet, selon RSF, le réseau social assure lutter contre les fake news mais est l’un des plus grands pourvoyeurs de thèses complotistes.

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook.
@Facebook

Faire condamner Facebook, pour sa responsabilité dans la distribution massive de Fake news, c’est l’objectif de Reporter sans Frontières. L’ONG vient de déposer plainte contre le réseau social pour "pratiques commerciales trompeuses". La procédure vise Facebook France et Facebook Irlande où se situe le siège commercial du réseau pour des raisons fiscales ! L’angle d’attaque est intéressant. Il consiste à prendre la plateforme qui compte 38 millions d’abonnés en France au piège de ses propres engagements sur le contrôle des contenus diffusés.

Cette plainte s'appuie, selon l'organisation de défense de la liberté de la presse, sur "la contradiction manifeste entre les engagements du réseau social vis-à-vis des consommateurs et la réalité de son fonctionnement", ainsi que sur des "témoignages divers et des citations d'anciens salariés de l'entreprise". Christophe Deloire, le secrétaire général de RSF, explique la démarche sur France Inter : "Facebook se prévaut de lutter contre les fausses informations, les propos haineux, les contenus illégaux, mais pendant le Covid, il était le plus grand pourvoyeur de thèses complotistes".

Une stratégie d’audience

En se plaçant sur le terrain des pratiques commerciales, RSF lance un débat inédit et salutaire sur le modèle économique de Facebook et des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon ou Microsoft) en général. S’il diffuse massivement des contenus complotistes, liés au mouvement conspirationniste QAnon ou au film Hold-Up par exemple, c’est parce que cela amène des audiences importantes, synonymes de budgets publicitaires significatifs. La source de profit passe essentiellement sur le phénomène de propagation de Fake News. Ce n’est pas officiellement la stratégie mais en revanche elle est clairement intégrée au process.

Si la prolifération de ce type de messages n'est pas propre à la France, RSF explique avoir "fait le choix de déposer plainte en France, où le droit de la consommation est particulièrement adapté". Mais l'organisation ajoute que "les conditions de services de Facebook étant les mêmes partout sur la planète, une décision de justice en France sur leur caractère trompeur pourrait avoir un impact global", et dit étudier en outre "le dépôt de plaintes similaires dans d'autres pays".

Anne-Catherine Husson Traoré avec AFP


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Publicite marques logo surconsommation istock Onur Hazar Altindag

Comment Sleeping giants mine les revenus publicitaires des médias controversés

Ce sont des lanceurs d'alerte. Les Sleeping Giants, les "géants endormis", interpellent depuis des années les entreprises qui, parfois malgré elles, ont payé un espace de publicité dans des médias controversés tels que CNews ou Valeurs Actuelles. Ce collectif de bénévoles anonymes a réussi à...

Ecole polytechnique palaiseau

LVMH renonce finalement à installer son centre de recherche sur le campus de Polytechnique

Et de deux. Après Total Énergies, il y a un an, LVMH recule à son tour. Le géant du luxe ne va finalement pas installer son centre de recherche sur le campus de Polytechnique au centre du plateau de Saclay. Le projet avait entraîné une levée de boucliers de la part d’élèves et d’anciens élèves,...

Football noel le graet FRANCK FIFE AFP

Football : Le Graët tombe face à l'affaire Zidane, mais pas face au harcèlement sexuel

Il aura fallu Zizou pour que Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), tremble. Accusé depuis des mois de harcèlement sexuel, c'est une formule "irrespectueuse" envers la légende Zinédine Zidane qui a conduit à la mise en retrait du patron de la Fédération. Malgré des...

Ocean pollution plastique istock panaramka 01

Plastique : Danone assigné en justice sur son devoir de vigilance

C'est une assignation inédite pour Danone. Trois ONG ont déposé un recours contre le géant de l'agroalimentaire pour non-respect du devoir de vigilance. Elles considèrent que l'entreprise n'a pas répondu à ses obligations en ne déployant pas une stratégie de déplastification. Une critique réfutée...