Publié le 25 avril 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Blocage de migrants : la société des hélicoptères loués par des militants identitaires craint pour sa réputation

Le groupuscule d'extrême droite Génération Identitaire a loué des hélicoptères à la société Heli Max pour bloquer le passage de migrants dans les Hautes-Alpes. La compagnie estime avoir été flouée sur les intentions de son client et envisage de porter plainte. "Ce ne sont pas des valeurs que nous portons", explique-t-elle. 

Le 21 avril des militants de Génération Identitaire ont bloqué l'accès du col de l'Échelle, lieu de passage de migrants.
ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Cela fait trois jours que les images tournent en boucle. Des militants d’extrême-droite de Génération Identitaire débarquant sur le col de l’Échelle, lieu de passage des migrants dans les Hautes-Alpes, entre la France et l’Italie. Ils y déploient une banderole géante pour les empêcher de passer. À cette frontière symbolique, s’ajoutaient des hélicoptères sur lesquels étaient clairement collés les logos "Defend Europ", du nom de la campagne anti-migrants.

Or la société de location d’hélicoptères Heli Max estime avoir été victime d’une escroquerie. "On n’était pas au courant", clame un porte-parole de la société contactée par Novethic qui affirme que l’association l’a contactée pour de simples prises de vues sans en dire plus. "Or cette intervention nuit à notre réputation. Ce n'est pas une bonne pub", estime-t-il.

Génération Identitaire met en difficulté les entreprises 

"Nous rappelons tout de même que nos bases de St Crépin et Gap/Tallard assurent plus de 400 secours hélicos par an. Notre raison d’être est tournée vers l’aide aux personnes plutôt que la haine et le mépris", écrit la société dans un communiqué publié sur Facebook le 22 avril mais supprimé depuis. "Nous avons envie que l’affaire se calme", justifie le porte-parole, "on envisage de porter plainte mais on en est encore au stade de la réflexion", précise-t-il.

Ce n’est pas la première fois que des entreprises sont soumises à un risque réputationnel pour avoir collaboré, sans le savoir, avec Génération Identitaire. En juin dernier, c’est la plateforme numérique Paypal qui avait été pointé du doigt alors que Génération Identitaire utilisait ses services pour financer la campagne "Defend Europe". Devant le tollé suscité, Paypal avait décidé de bloquer ce compte.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Nestle jpg

Œufs Kinder, pizzas Buitoni, fromages Lactalis contaminés : quand la rentabilité prime sur la sécurité

Après les pizzas Buitoni, filiale du groupe Nestlé, contaminées par la bactérie Escherichia coli (E.coli), les chocolats Kinder du géant Ferrero infectés par la salmonelle, c’est au tour de fromages du groupe Lactalis d’être porteurs de la listeria. Résultat : la confiance des consommateurs dans...

Guerre ukraine nestle russie boycott FABRICE COFFRINI AFP

Nestlé, Leroy Merlin, Auchan... Les appels au boycott se multiplient contre les entreprises qui restent en Russie

Les réseaux sociaux sont des armes puissantes de destruction de réputation ! Nestlé renommée Nazstlé est prise massivement à partie depuis que les dirigeants ukrainiens ont dénoncé la volonté du géant suisse de l’agro-alimentaire de rester en Russie. Le groupe Mulliez, très présent dans le pays à...

Ehpad orpea pixabay

Les sombres dessous d’Orpea ont échappé aux filets de la notation RSE

Les dommages collatéraux de la chute d’Orpea s’étendent chaque jour un peu plus. La publication du livre "Les Fossoyeurs" qui dénonce les mauvais traitements des pensionnaires de ces maisons de retraite de luxe, administrées par une entreprise cotée, a entraîné le limogeage de son dirigeant, un...

Total polytechnique banderole greenpeace e73105c59b

Après deux ans de polémique, Total renonce finalement à s’installer sur le campus de Polytechnique

TotalÉnergies rétropédale. Le pétrolier devait installer un centre de recherche au sein du campus de Polytechnique mais il vient d'y renoncer face à la fronde des élèves et des ONG. Ces derniers se mobilisent depuis deux ans, dénonçant une stratégie d'influence du groupe sur "les cerveaux des futurs...