Publié le 21 septembre 2010

FINANCE DURABLE

Une semaine pour essayer l'ISR

Pour la première fois en France, est organisée, du 4 au 10 octobre, une semaine de l'ISR avec le parrainage du ministère du développement durable. Une soixantaine de participants (gestionnaires de fonds, agence de notation, experts, ONG, réseaux de distribution ...) vont proposer des évènements destinés à sensibiliser un large public sur l'intégration de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans la gestion financière.

131254_GF.jpg

L'ISR -pour Investissement Socialement Responsable- est encore une affaire de spécialistes. Même si en France il pesait 50,7 milliards d'euros fin 2009, rares sont les épargnants qui connaissent l'existence même des fonds ISR et tout aussi rares sont les chargés de clientèle formés à les commercialiser. La Semaine de l'ISR a pour but de les faire découvrir à un nouveau public. « Le marché financier est un marché d'offre » a expliqué Bertrand Fournier, vice-président du Forum pour l'Investissement Responsable (FIR), organisateur de la Semaine. Il a jouté : « Nous pensons qu'il serait temps de faire coïncider cette offre avec une demande. » Michèle Pappalardo, Commissaire au développement durable, explique le soutien du gouvernement à cette initiative pour des raisons similaires : « Pour changer la donne, il faut que les investisseurs qui demandent aux entreprises d'être exemplaires sur le plan du développement durable soient nombreux et pèsent de tout leur poids pour que celles-ci s'orientent vers une économie « plus verte et plus équitable ». L'ISR est un des moyens de pression qui va dans le bon sens, il faut que les citoyens s'en emparent. »

Novethic est un des partenaires de la Semaine de l'ISR. Cet événement va se traduire par une participation au village de l'ISR, installé au sein du Forum de l'Investissement, qui a lieu Porte Maillot à Paris les 8 et 9 octobre. A cette occasion sera présenté aux visiteurs le label ISR attribué par Novethic. Il donne un repère aux épargnants qui s'intéressent à l'ISR, puisqu'il garantit traçabilité et transparence des fonds. Pour obtenir ce label, il faut en effet que les fonds soient investis dans des actifs analysés sur des critères Environnementaux et Sociaux et de Gouvernance (ESG), que leur processus de gestion ISR soit présenté publiquement sur leur site Internet, qu'ils disposent d'un reporting extra-financier permettant de mesurer leurs caractéristiques et leurs performances environnementales ou sociales et enfin, la composition intégrale de leur portefeuille doit être publique.

Lancé en 2009, ce label a déjà poussé les producteurs de fonds qui l'ont demandé vers plus de transparence. Il contribue ainsi aux débats, parfois virulents, qui entourent l'ISR. L'ONG environnementale « Les Amis de la Terre » vient, par exemple, de publier une étude très critique sur l'ISR réalisée à partir de l'analyse de la composition des fonds labellisés. Elle lui reproche de ne pas garantir au client final l'absence d'entreprises controversées dans le portefeuille et considère donc qu'il vaut mieux éviter tout placement boursier et investir dans l'économie sociale et solidaire.

A tous ceux qui souhaiteraient ne pas forcément faire l'impasse sur les placements financiers mais disposer en revanche d'information sur l'utilisation faite de leur épargne ainsi que de possibilités de choix sur la destination de cette épargne, la première Semaine de l'ISR devrait offrir des pistes de recherche. Elle permettra aussi de montrer comment travaillent les divers acteurs de l'ISR qui consacrent des moyens, du temps et de l'énergie à développer l'analyse extra-financière et à promouvoir l'idée que l'on ne peut pas savoir ce que vaut vraiment une entreprise à l'aide de seuls ratios financiers.

La sortie du film de Jocelyne lemaire Darnaud « Moi la finance et le développement durable » (voir article lié) devrait relancer le débat qui se poursuivra la semaine suivante dans le cadre de la Semaine de l'ISR. Cela permettra-t-il à ceux qui ne s'interrogent guère sur la nature des placements au sein desquels « dort » leur argent de poser des questions inhabituelles à leur banquier ? C'est l'espoir de tous ceux qui participent à cette initiative.

A.C. Husson-Traore
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

MarkCarney et BorisJohnson UKprimeminister

COP26 : le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney devient conseiller de Boris Johnson pour verdir la finance

Il a été nommé envoyé spécial pour l’action climatique des Nations-Unies en décembre dernier. Cette fois, Mark Carney vient d’être appelé par Boris Johnson dès qu’il aura terminé son mandat à la tête de la Banque d’Angleterre pour l’aider à mettre en place la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en...

Larry Fink veut engager BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, vers des investissements plus durables

Le réchauffement climatique est l’une des crises les plus importantes de notre temps, selon Larry Fink. Dans sa lettre annuelle à ses clients, le PDG de BlackRock annonce vouloir renforcer sa part d’investissements durables et sa volonté de pousser les entreprises vers un modèle bas carbone, quitte...

Syndicat RATP BlackRock Retraite

Le spectre de la "finance ennemie" revient hanter la réforme des retraites

Le mouvement contre la réforme des retraites est en train de muter vers une attaque en règle de la finance concrétisée par l’irruption de grévistes dans les locaux de BlackRock à Paris. Les gilets jaunes avaient pris les agences bancaires pour cible, les cheminots visent la plus grosse société de...

Bruno Le Maire voeux2020 capture ecran

Bruno Le Maire veut mettre la transition écologique au cœur de toutes les décisions de Bercy

La transition écologique va devoir irriguer toutes les décisions du ministère de l’Économie et des Finances. À l’occasion de la présentation de ses vœux aux acteurs économiques, Bruno Le Maire a détaillé sa stratégie pour associer à la fois le développement économique et industriel, et la nécessaire...