Publié le 05 février 2019

FINANCE DURABLE

Une quarantaine d’économistes se mobilisent pour la recherche en finance durable

Des chercheurs spécialisés en finance durable s’organisent pour muscler la recherche académique. Ils veulent sensibiliser les pouvoirs publics et l’industrie financière à l’importance d’une recherche française de qualité dans ce domaine.

Idees innovation ampoule iStock phototechno
La recherche académique française doit accélérer sur la finance verte.
@Phototechno

Le monde de la recherche académique a aussi son rôle à jouer pour verdir la finance. C’est le message qu’une quarantaine d’économistes ont voulu faire passer dans une tribune publiée dans le journal Le Monde le 29 janvier.

Ces économistes issus des universités françaises, et réunis au sein du programme de recherche interdisciplinaire Finance soutenable de l’Institut Louis Bachelier, partent du constat du manque d’informations fiables pour orienter l’industrie financière vers une finance plus durable. "Les nouveaux risques sont pris en compte au rythme des crises successives qui envoient notre économie dans le mur", s’alarment les scientifiques dans la tribune.

Un sujet pressant

Le sujet est d’autant plus pressant que le gouvernement veut faire de Paris l’une des principales places de la finance verte. "Il est difficile de renforcer le leadership français sur la finance verte s’il n’y a pas à la base un socle académique solide", rappelle Stéphane Voisin, l’un des signataires de la tribune et le responsable du programme interdisciplinaire de l’institut Louis Bachelier.

Les auteurs espèrent à la fois rappeler aux pouvoirs publics l'importance de développer le financement de la recherche académique en finance verte, et inciter l’industrie financière et les entreprises à travailler davantage avec les chercheurs. "Il faut renouer avec les aller-retours entre les scientifiques et la finance pour trouver des solutions fiables", insiste Stéphane Voisin.

Créer une base de données vertes

Les chercheurs spécialisés en finance durable commencent cependant à s’organiser. Les différentes institutions signataires (Collège de France, Ensae, institut Louis Bachelier, etc.) sont en train de créer un "green data lab", sorte de banque de données vertes exploitable par les chercheurs. Les données doivent pour cela être qualifiées, pour déterminer à quel point elles sont vertes ou non, pour pouvoir ensuite nourrir des modèles prédictifs.

Les chercheurs se sont regroupés pour le moment en trois groupes de travail : sur les données, les risques et scénarios, et la mesure de l’impact de la finance verte. Ils veulent mieux coordonner les travaux de recherche entre les différentes instituions et identifier ensemble les enjeux prioritaires. Mais ces groupes de travail sont ouverts. D’autres scientifiques peuvent encore se manifester.

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

NGFS Carney villeroydeGalhau Elderson banque de France

Verdir le système financier : une nouvelle mission pour les banques centrales

La lutte contre le changement climatique peut faire des miracles. Elle est non seulement capable de transformer des banquiers centraux en apôtres de l’environnement mais ramène aussi la régulation prudentielle à des considérations concrètes sur les risques financiers liés au climat. C’est ce qu’a...

Rupture barrage Brumadinho Vale Bresil 25 janvier 2019 Douglas Magno AFP

Après la rupture du barrage minier au Brésil, les investisseurs posent un ultimatum aux compagnies minières

Après la rupture du barrage de Vale qui a causé la mort de centaines de personnes en janvier, les investisseurs internationaux demandent des comptes à l’industrie minière. Une centaine d’entre eux ont envoyé une lettre à 683 compagnies minières leur demandant des informations précises sur leurs...

Finance verte iStock jwohlfeil

Dans un contexte morose, les fonds durables attirent de plus en plus d’investisseurs

La finance durable continue de progresser à un rythme plus rapide que le reste du marché. L’indicateur Novethic dénombre 488 fonds responsables, dont 147 fonds thématiques. Ces derniers, qui revendiquent un impact sur la société, font le plus recette : leur encours progresse de 18 % en 2018. Mais...

Ecolabel europeen Pogonici

L’investissement responsable teste la diffusion de masse : attention au crash test !

L’investissement responsable se développe à grande vitesse et commence à infuser dans le reste de la finance. Le pari est pourtant loin d’être gagné. La disparité des appellations en rend la lecture particulièrement complexe tant pour les épargnants que pour les commerciaux chargés de leur vendre...