Publié le 28 août 2019

FINANCE DURABLE

Premier Green bond à 100 ans : pourquoi SNCF Réseau émet l’emprunt vert le plus long

C’est le Green bond le plus long de la (courte) histoire des obligations vertes. La filiale de la SNCF en charge des voies ferrées, a emprunté 100 millions d’euros sur un siècle pour l’entretien durable de ses infrastructures. Cet emprunt, que SNCF Réseau s’engage à rembourser en 2119, est le premier du genre dans le marché des Green bonds. 

Selon SNCF Réseau, 1 milliard d'euros investis dans ses Green bonds permet d'éviter l'équivalent de l'empreinte carbone de 7600 Français sur 40 ans.
@SNCF Réseau

SNCF Réseau voit loin. La filiale de la SNCF en charge de la gestion des infrastructures de voies ferrées vient de s’endetter sur… 100 ans, au moyen d’une obligation verte, les fameux Green Bonds. Ces outils permettent de financer la transition écologique. L’entreprise publique a emprunté 100 millions d’euros, auprès d’un seul investisseur qui ne dévoile pas son identité, pour financer l’entretien des lignes ferroviaires existantes et la construction de nouvelles.

1) Pourquoi est-ce nouveau ?

Ces emprunts obligataires sur 100 ans ne sont pas une nouveauté auprès des investisseurs. La SNCF réseau avait d’ailleurs déjà émis une obligation sur un siècle en 2015, pour un montant de 25 millions d’euros. Plusieurs autres entreprises ont également fait des emprunts aussi longs, comme EDF, ou des États comme la Belgique ou l’Irlande. La nouveauté tient au caractère "vert" de l’opération.

Jusqu’à l’annonce de SNCF Réseau le 14 août dernier, le record de maturité pour les Green bonds était détenu par Energias de Portugal et Energie Baden-Württemberg qui ont emprunté sur 60 ans. La maturité exceptionnellement longue de l’obligation verte de SNCF Réseau semble rapprocher les pratiques du marché des obligations vertes de celles du marché des obligations traditionnelles. Les outils de financement durables attirent en effet de plus en plus d’investisseurs, qui veulent investir dans des solutions pour une économie bas carbone. Le fait que les maturités s’allongent pour les dettes vertes répond finalement à leur objet même, qui vise à financer un monde plus résilient sur le long terme.

2) Pourquoi emprunter sur un siècle ?

Les infrastructures gérées par l’entité publique sont là pour durer. SNCF Réseau veut donc allonger sa dette pour la coller avec la durée de vie des lignes de chemin de fer. Elle justifie par ailleurs le côté "vert" de son emprunt par sa volonté de financer la mobilité durable des Français, moins émettrice de gaz à effet de serre.

L’entreprise publique emprunte donc en général à long terme, les précédentes obligations vertes émises ces dernières années atteignant ainsi des maturités jusqu’à 30 ans. Les dépenses prévues dans le cadre de l’emprunt effectué en août concernent ainsi la maintenance, l’amélioration et l’optimisation énergétiques des voies ferroviaires, et des investissements pour la construction de nouvelles voies ou l’extension de voies existantes.

SNCF Réseau profite en outre d’un environnement de taux bas voire négatifs, qui pousse les investisseurs à rechercher des maturités plus longues. Le "coupon" de l’obligation verte (les intérêts que devra verser l’emprunteur pendant toute la durée de l’obligation) reste toutefois très bas, à 1,425 %.

3) Comment SNCF Réseau a réussi à émettre le premier Green bond à 100 ans ?

L’antériorité de l’entreprise sur ce marché a joué. L’émission d’une obligation verte est plus complexe qu’une obligation traditionnelle, car il faut pouvoir justifier le caractère durable de l’investissement et en rendre compte régulièrement aux investisseurs.

SNCF Réseau a déjà émis plusieurs Green Bonds depuis 2016, pour un montant total d’encours de 5,4 milliards d’euros, l’entreprise est le deuxième plus gros émetteur français de Green bonds et le septième mondial. Sa méthodologie est donc rodée, validée notamment par la Climate Bond Initiative (CBI). Selon l’entreprise publique, les projets financés par les Green bonds émis entre 2016 et 2018 doivent permettre d’éviter 8,8 millions de tonnes équivalent CO2 sur les 40 prochaines années. 

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

SNCF Réseau veut être la locomotive mondiale sur le reporting des programmes Green Bonds

La filiale de la SNCF chargée du réseau ferroviaire, SNCF Réseau, est devenue l’une des premières entreprises mondiales en matière d’émission de Green Bonds. Elle a décidé d’être complètement transparente sur la méthodologie, élaborée avec Carbone 4, pour réaliser le reporting de ses...

La SNCF, gros consommateur de glyphosate, ne trouve pas d'alternative miracle

En 2021, la France va interdire le glyphosate sur le territoire. C'est en tout cas la promesse d'Emmanuel Macron. Et les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés par cette mesure, la SNCF, qui consomme 0,4 % du désherbant en France, cherche des alternatives. Or "aujourd'hui, on n'est...

[Bonne Nouvelle] La SNCF veut des trains zéro déchet et zéro émission pour 2035

Au moment où le secteur aérien est pointé du doigt pour son impact environnemental, la SNCF surfe sur la vague en faveur du train pour annoncer deux nouveaux objectifs. L’un vise à neutraliser les émissions de microparticules et l’autre à ne plus produire de déchets d’ici 15 ans.

Green Bonds, la croissance ralentit mais le marché reste solide

Les green bonds n’ont crû que de de 3 % en 2018 après 84 % en 2017, selon les chiffres du Climate bonds initiative. Ces outils de crédit dédié à des projets verts continuent néanmoins d’attirer émetteurs et investisseurs qui doivent financer la transition vers une économie plus verte....

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Centrale charbon electrique pixabay

Finance climat : coup de sang des banques après de nouveaux rapports des ONG

Un rapport d’Oxfam sur les banques françaises a mis le feu aux poudres. L’ONG estime que les financements et investissements des banques les mettent sur une trajectoire de réchauffement climatique à 4 degrés. "Faux", répondent les banques, qui font valoir leurs engagements récents pour aligner leurs...

Pourtant opposé à la spéculation, le Vatican a pris de gros risques en Bourse

La doctrine de l’Église était pourtant claire : les couvertures de défaillance, ces produits financiers très spéculatifs, ne sont pas éthiques. Une enquête du Financial Times a pourtant révélé qu’une administration du Vatican avait investi dans de tels contrats, spéculant sur la faillite de Hertz,...

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les exclusions de projets pétroles et gaz les plus controversés annoncent un mouvement plus large

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...