Publié le 12 novembre 2019

FINANCE DURABLE

Finance durable : le standard belge Febelfin impose ses règles en Europe

L’homologation de 311 produits financiers conformes au standard Febelfin, change la donne en Europe. Le standard"Towards Sustainability" impose de nouvelles exigences de transparence, inspirées par les recommandations du groupe d’experts européens sur la diffusion des fonds durables auprès des particuliers. Il devance désormais le label français ISR. 

Drapeau belge belgique macky ch
Le standard de Febelfin devient le plus important en Europe pour la finance durable.
@Macky_Ch

[Cet article est tiré de l'Essentiel de la Finance Durable, la nouvelle publication de Novethic]

"Towards Sustainability", le petit dernier des labels européens de finance durable promu par la fédération belge du secteur financier Febelfin, change la donne. En accompagnant la publication de la liste des 311 produits financiers labellisés d’un site Internet qui détaille les processus de gestion de chacun des fonds, il permet aux clients d’en comprendre les principales caractéristiques.

Le standard de Febelfin combine trois exigences : la transparence, l’analyse ESG (environnementale, sociale et gouvernance) sur l’intégralité des portefeuilles et des exclusions avec des seuils bas, non seulement sur le charbon mais aussi sur les énergies fossiles non conventionnelles. Ce triptyque correspond à l’idée d’exigences minimales telles que les avait imaginées le rapport du groupe d’experts de haut niveau pour harmoniser l’offre de fonds durables en Europe.

Ce socle minimum est aujourd’hui plus ou moins mis en œuvre par chacun des labels européens, mais sans que les garanties qu’ils apportent soient très clairement identifiables par le client final. Novethic a réalisé un panorama des différents référentiels qui permet d’y voir plus clair et montre que la Belgique est désormais leader en Europe.

Le label ISR dépassé

En prouvant que plus de 300 produits financiers étaient d’ores et déjà compatibles avec son référentiel, Febelfin vient de facto d’imposer son standard plus largement qu’au seul marché belge. Il bouscule en particulier le label ISR français jusque-là champion du marché des fonds labellisés avec plus de 200 fonds homologués.

Son site officiel se contente de les lister sans préciser quelles en sont les caractéristiques. Seule innovation, un tableau excel avec les codes ISIN des fonds est téléchargeable depuis fin octobre. Cela permet de faciliter l’intégration des fonds labellisés dans des bases de données mais pas de mieux comprendre les caractéristiques de chaque produit.

Plusieurs sociétés de gestion françaises ont fait référencer leurs produits par Febelfin : AXA IM, BNP Paribas, la Financière de l’Échiquier, Sycomore AM, DNCA… Les absentes ont d’ores et déjà exprimé des réticences sur le nouveau standard. Certaines ont mis en avant leur excellent classement dans d’autres évaluations comme Climetrics, qui note l’impact climat des portefeuilles. D’autres ont mis l’accent sur le caractère belge de la démarche, expliquant qu’ils n’étaient pas présents sur ce marché…

Vers un standard européen

Ces réactions sont une nouvelle preuve que les approches nationales continuent à dominer. Chacun essaie de convaincre que son standard est mieux que celui de son voisin. Pourtant, le plan d’action pour la finance durable de la Commission européenne suppose qu’à terme, un vrai standard européen voit le jour.

Cela supposera sans doute d’imposer des exigences minimales aux sociétés de gestion qui souhaiteraient commercialiser des fonds sous la bannière de la finance durable. Pour l’instant, les labels existants ne parviennent pas à limiter la créativité marketing des promoteurs de fonds. Les statistiques de la collecte des divers produits financiers labellisés permettront de mesurer, dans quelques mois, quelle démarche semble la plus efficace pour conquérir les clients.

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Davos world economic forum 2020 WEF

Davos 2020 : Paris et Berlin s'allient à BlackRock pour investir 500 millions de dollars dans la transition des pays émergents

L’Agence français de développement, le ministère allemand de l’Environnement et des fondations privées s’associent à l’Américain BlackRock pour développer un Climate Finance Partnership. Ensemble, ils veulent investir 500 millions de dollars dans des projets d’infrastructures vertes dans les pays...

MarkCarney et BorisJohnson UKprimeminister

COP26 : le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney devient conseiller de Boris Johnson pour verdir la finance

Il a été nommé envoyé spécial pour l’action climatique des Nations-Unies en décembre dernier. Cette fois, Mark Carney vient d’être appelé par Boris Johnson dès qu’il aura terminé son mandat à la tête de la Banque d’Angleterre pour l’aider à mettre en place la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en...

Larry Fink veut engager BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, vers des investissements plus durables

Le réchauffement climatique est l’une des crises les plus importantes de notre temps, selon Larry Fink. Dans sa lettre annuelle à ses clients, le PDG de BlackRock annonce vouloir renforcer sa part d’investissements durables et sa volonté de pousser les entreprises vers un modèle bas carbone, quitte...

Syndicat RATP BlackRock Retraite

Le spectre de la "finance ennemie" revient hanter la réforme des retraites

Le mouvement contre la réforme des retraites est en train de muter vers une attaque en règle de la finance concrétisée par l’irruption de grévistes dans les locaux de BlackRock à Paris. Les gilets jaunes avaient pris les agences bancaires pour cible, les cheminots visent la plus grosse société de...