Publié le 20 octobre 2017

FINANCE DURABLE

SNCF Réseau veut être la locomotive mondiale sur le reporting des programmes Green Bonds

La filiale de la SNCF chargée du réseau ferroviaire, SNCF Réseau, est devenue l’une des premières entreprises mondiales en matière d’émission de Green Bonds. Elle a décidé d’être complètement transparente sur la méthodologie, élaborée avec Carbone 4, pour réaliser le reporting de ses programmes financés par ces obligations vertes. L’entreprise veut que sa méthode devienne un modèle pour toute l’industrie ferroviaire.

SNCF Reseau green bonds
SNCF Réseau est dans le Top15 des émetteurs de Green Bonds.
SNCF

Avec l’émission de trois Green Bonds pour un montant total de 2,65 milliards d’euros, SNCF Réseau, filiale de la SNCF en charge de la gestion des 30 000 kilomètres de rails de l’Hexagone, est entré dans le Top 15 des émetteurs d’obligations vertes de la planète. L’entreprise s’est alignée sur les Green Bonds Principles 2016 et est certifiée par la Climate Bond Initiative.

La société a trois objectifs. Elle veut que ces levées de fonds soient un outil de transformation de l’entreprise pour en augmenter la résilience. Elle vise une promotion du train comme moyen de mobilité durable. Enfin, elle veut "définir de nouveaux standards de haut niveau applicable aux infrastructures de transports et à l’industrie ferroviaire", explique Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau.

Cette troisième ambition a poussé SNCF Réseau à jouer la carte de la transparence sur sa méthodologie de reporting Green Bonds. Cela se traduit par la publication d’un guide publique, et par un roadshow auprès des investisseurs européens débuté le 18 octobre à Paris. "Rendre transparente la méthodologie de reporting est un élément clé pour s’aligner sur les principes de la TCFD (Task Force on Climate Disclosure) et sur l’article 173 de la loi de transition énergétique (qui impose aux investisseurs la transparence sur leur empreinte carbone)", explique Jean-Marc Jancovici, fondateur de carbone 4, cabinet de conseil sur la stratégie carbone.

Mesurer les émissions évitées sur 40 ans

C’est d’ailleurs avec Carbone 4 que l’entreprise a mis au point sa méthodologie de calcul de l’impact carbone de ses projets Green Bonds. Celle-ci repose sur la notion "d’Impact carbone", au lieu de la traditionnelle Empreinte carbone. "Il s’agit de mesurer les émissions évitées grâce à la réalisation de chantiers sur une durée de 40 ans, soit le pas de temps de nos grands travaux", explique, Bernard Torrin, directeur environnement et développement durable de SNCF et réseau.

Cet impact carbone représente la différence entre l’empreinte carbone d’un chantier (en intégrant celui des sous-traitants et la fabrication des matériaux) et les émissions évitées grâce à celui-ci. Une absence de travaux sur une voie entraîne une dégradation donc une réduction de la vitesse de circulation. Il en résulte une perte d’attractivité de l’offre ferroviaire et un report modal vers la route et l’avion. Suivant ces calculs, SNCF réseau calcul que l’impact carbone des projets financés par les 1,3 milliard d’euros de Green Bonds en 2016 a permis d’éviter l’émission de 2,9 millions de tonnes de CO2 sur 40 ans. "L’équivalent du bilan carbone de 6 000 Français", précise Bernard Torrin.

SNCF réseau a pour objectif d’émettre 4 à 5 milliards d’euros chaque année dont 1,5 à 1,8 milliard de Green Bonds. Selon Sean Kidney, président du Climate Bonds Inititiative : "Le travail de la SNCF doit devenir un exemple mondial. Il répond à la nécessité d’orienter tout le trafic routier vers le rail. Il faudrait désormais que tout le reporting de la SNCF réponde à cette méthodologie".

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Eoliennes pixabay

En un an, les investissements dans les entreprises d'énergies renouvelables ont été multipliés par six en France

Le secteur des énergies renouvelables a suscité l’engouement des investisseurs en 2018. Les montants collectés en private equity ont explosé les compteurs, avec 646 millions d’euros investis en capital. Même chose pour les plates-formes de crowdfunding qui voient décoller le financement des projets...

OuraganMichael Floride Brandon Perdue 2

Catastrophes naturelles : les assureurs cherchent de nouveaux moyens de financement

Le monde de l’assurance doit faire face à des coûts liés aux catastrophes naturelles de plus en plus élevés. Les Cat’ Bonds, ces obligations catastrophe émises sur les marchés financiers, suscitent justement un fort regain d’intérêt de la part des assureurs. Le marché a explosé les compteurs en...

Baril petrole bourse risque prim91

Le jour où le fonds norvégien ébranla la forteresse financière qu’est encore le pétrole

L’histoire se souviendra peut-être du 8 mars 2019 comme celui où l’un des plus gros actionnaires du monde, le fonds norvégien, a annoncé qu’il cessait d’investir dans les "compagnies d'exploration et de production" pétrolières pour des raisons financières !

Norvege petrole 2

En excluant le pétrole, le fonds norvégien entérine le principe du risque climatique pesant sur les marchés financiers

Quelque 134 entreprises du secteur de l’exploration et de la production de pétrole et gaz seront persona non grata dans le fonds souverain norvégien. Le ministère des Finances, sa tutelle, vient de prendre la décision d’une exclusion progressive de ce secteur du portefeuille du fonds. Et ajoute une...