Publié le 05 décembre 2019

FINANCE DURABLE

Réforme des retraites : pourquoi l’investissement durable garantit les réserves sur le long terme

Alors que débutent les mouvements sociaux contre la réforme des retraites, Novethic se penche sur le financement du système, qui se trouve en risque du fait du vieillissement de la population. Pour cela, un fonds de réserve universel doit être créé. La manière dont il sera placé sera cruciale pour lui permettre de faire grandir ses actifs et de jouer son rôle de tampon en cas de choc démographique ou économique. 

Les mouvements de grève du 5 décembre se portent contre la réforme des retraites prévue par le gouvernement.
@ludovicmarin/AFP

Un mouvement de grève très suivi contre la réforme des retraites débute ce jeudi 5 décembre. Le gouvernement veut unifier les multiples régimes de retraites liés à diverses professions. Le rapport de juillet 2019 de Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire à la réforme des retraites, prévoit également de réunir la gestion de toutes les réserves de ces différentes caisses de retraite, au sein d’un unique fonds. Ce fonds de réserve universel doit garantir sa pérénnité.

À quoi servent les réserves ?

Les réserves servent, en partie, à réconcilier l’évolution antagoniste du nombre de retraités et du nombre d’actifs. La démographie française ne joue pas en faveur du paiement des pensions, vu le vieillissement de la population générale. Selon le Comité d’orientation des retraites, on compte aujourd’hui 1,7 actif pour un retraité. Ce ratio devrait passer à 1,6 en 2030 et à 1,3 en 2070.

Les sommes mises en réserves par les différents régimes servent justement à compenser l'effet du vieillissement de la population, en venant compléter si nécessaire le paiement des pensions. Elles peuvent également être sollicitées en cas de choc conjoncturel. Le Fonds de réserve pour les retraites (FRR), créé en 2001, a ainsi été institué pour faire face au passage à la retraite des baby-boomers. Son rôle a été repositionné en 2010, pour combler la dette du régime de protection sociale, regroupée dans la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades).

Que prévoit la réforme pour les réserves ?

Selon les préconisations du rapport de Jean-Paul Delevoye, un fonds de réserve universel devrait être créé pour regrouper les excédents de tous les régimes. Selon le Comité d’orientation des retraites, le montant total des réserves en France s’élevait à 127 milliards d’euros à fin 2017, dont près de 36 milliards d’euros pour le FRR et 136,9 milliards d’euros pour les autres régimes (Agirc-Arco, etc.), auquel est déduite la dette détenue par la Caisse d'Amortissement de la Dette Sociale (Cades) de 46 milliards d’euros.

Cette unification a fait bondir les caisses excédentaires, qui ne veulent pas servir à combler les déficits des autres. Le rapport de Jean-Paul Delevoye précise que "seule la part des réserves rigoureusement nécessaire à la couverture des engagements sera transférée". Les caisses de retraite pourront donc en conserver une partie, selon un calcul à définir. En plus des chocs démographiques et économiques, le futur fonds universel devrait également permettre de maintenir la valeur du point de retraite, pour éviter d’avoir à baisser les pensions.

Quelle est la politique d’investissement des réserves ?

A ce stade, le débat public sur le financement des retraites n’intègre pas du tout la finance durable et pourtant tous les protagonistes de la gestion des réserves françaises de la retraite sont des acteurs historiques de l’investissement responsable. Le FRR a très tôt adopté une stratégie d’investissement responsable, permettant de gérer les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Il fait évoluer régulièrement sa stratégie qui date de 2005 et intègre le risque climatique dans sa gestion tout en réduisant progressivement l’empreinte carbone de son portefeuille d’actifs. 

Les deux investisseurs institutionnels publics de la retraite que sont l’ERAFP et l’Ircantec ont adopté des politiques très engagées sur la finance durable, le premier depuis sa création en 2005, le second depuis l’adoption de sa charte en 2009

Tous trois sont des des leaders internationaux sur le sujet, encore récompensés le 3 décembre aux IPE Awards qui récompensent les meilleurs fonds de pension européen. Le FRR a reçu le prix de la gestion du risque et l’ERAFP celui de la meilleure stratégie d’investissement en actions. Enfin l’Agirc ARCO a adopté en juin 2019 sa charte ISR, et s’est inscrit là aussi dans le mouvement global de finance durable en adhérant au Principes pour l’Investissement Responsable (PRI).

L’idée que pour être en capacité de financer des retraites à un horizon de 10, 20 ou 30 ans, il est indispensable d’intégrer à sa stratégie d’investissement des critères climatiques, environnementaux et sociaux est donc appliquée par les principales organisations de la retraite française. C’est dommage qu’elle ne soit pas intégrée plus largement aux discussions sur le financement des retraites. 

Arnaud Dumas, @ADumas5

 

Pour aller plus loin

Quelle est la différence entre un fonds de réserve et un fonds de pension ?

Un fonds de pension collecte les cotisations de ses bénéficiaires, en vue de leur payer une pension de retraite le moment venu. Il gère ces cotisations sur le long terme, pour s’assurer d’avoir toujours suffisamment d’argent pour payer les retraites. Le fonds de réserve, lui, ne paye pas directement les retraites, il sert de coussin d’amortissement en cas de problème financier du système. En France, il n’existe qu’un seul fonds de pension en France, la Retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP), gérée par l’Erafp.


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Larry Fink Forum economique de Davos 2020 FabriceCoffrini AFP

Davos : ce grand-rendez-vous d’écologistes

L’édition de Davos 2020 aura marqué un changement profond dans les mentalités. Les modèles économiques ne sont pas encore remis en cause profondément pour sauver la planète, mais des questionnements sincères sont apparus de la part des dirigeants mondiaux sur leur rôle. Reste que des voix opposées...

City de Londres FreeImages @SimonRogers

Brexit : la City commence sa migration sur le continent

Longtemps annoncé, la délocalisation des entreprises financières de Londres vers des capitales de l’Union européenne s’amorce. Des banques américaines ou anglaises et des gérants d’actifs ont annoncé le renforcement de leurs équipes parisiennes, portant à près de 4000 le nombres de nouveaux emplois...

Davos world economic forum 2020 WEF

Davos 2020 : Paris et Berlin s'allient à BlackRock pour investir 500 millions de dollars dans la transition des pays émergents

L’Agence français de développement, le ministère allemand de l’Environnement et des fondations privées s’associent à l’Américain BlackRock pour développer un Climate Finance Partnership. Ensemble, ils veulent investir 500 millions de dollars dans des projets d’infrastructures vertes dans les pays...

MarkCarney et BorisJohnson UKprimeminister

COP26 : le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney devient conseiller de Boris Johnson pour verdir la finance

Il a été nommé envoyé spécial pour l’action climatique des Nations-Unies en décembre dernier. Cette fois, Mark Carney vient d’être appelé par Boris Johnson dès qu’il aura terminé son mandat à la tête de la Banque d’Angleterre pour l’aider à mettre en place la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en...