Publié le 23 septembre 2010

FINANCE DURABLE

Quels sont les objectifs du Label ISR Novethic ?

Les Amis de la Terre ont publié lundi 20 septembre une étude qui « enterre l'ISR » en s'appuyant sur l'analyse de la composition des fonds labellisés ISR par Novethic. Novethic , qui n'est pas associé à ce travail, propose de rappeler les apports et les missions de son label, ainsi que sa vision de l'ISR tel qu'il est aujourd'hui pratiqué.

131261_GF.jpg

Lancé en 2009, le label ISR Novethic, unique sur ce sujet, a deux ambitions principales. La première est de pousser les promoteurs de fonds ISR à plus de transparence en leur demandant de mettre en ligne sur leur site Internet non seulement des explications claires sur leur processus de gestion ISR mais aussi la composition intégrale et compréhensible de leurs portefeuilles. La seconde est d'inciter les grands réseaux bancaires et assurantiels à commercialiser -enfin- les fonds ISR en formant leurs chargés de clientèle et en construisant un marketing ad hoc. L'ISR est aujourd'hui quasi inconnu des clients des banques, mais aussi bien souvent, des salariés des groupes auxquels appartiennent les sociétés de gestion qui produisent les fonds ISR.

Organisme à but non lucratif, indépendant des offreurs de fonds et expert de l'ISR, le centre de recherche de Novethic a réussi à imposer l'idée que faire de l'ISR suppose avoir des pratiques de transparence exemplaires. Il a convaincu 92 fonds en 2009 de publier la liste complète de la composition de leurs portefeuilles, pratique en rupture totale avec les usages qui consistent à ne donner d'information que sur les dix premières lignes de portefeuilles qui peuvent en compter une centaine. C'est un premier pas mais il est loin d'être négligeable. Il a, par exemple, permis aux Amis de la Terre de mener son étude ! Si la démarche et les questions posées par cette étude nous semblent légitimes, les réponses apportées sont pour nous beaucoup plus contestables.

L'étude des Amis de la Terre conclut que dans la mesure où l'ISR semble incapable de garantir l'absence de multinationales controversées dans les fonds concernés, il ne mérite pas son nom d'Investissement Socialement Responsable et qu'il faut s'en détourner pour investir dans des fonds solidaires. Mais elle ne précise pas que 90 % des encours des fonds solidaires sont placés sur les marchés financiers traditionnels...

Quelle est aujourd'hui la promesse de l'ISR ? Analyser les pratiques des entreprises sur des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) et sélectionner les mieux disantes. Cette pratique représente aujourd'hui 92 % du marché français de l'ISR contre 12 % seulement pour l'exclusion sectorielle, qui consiste à éliminer des portefeuilles des activités pouvant être considérées comme illégitimes, à l'image du secteur pétrolier pour les Amis de la Terre.

Le label ISR Novethic n'offre pas de garantie que les fonds ISR sont des produits « propres » exempts de toute entreprise susceptible de poser un problème. Il garantit qu'une analyse ESG est effectuée sur 90 % de l'actif du portefeuille et le centre de recherche de Novethic a refusé le label, en 2009 comme en 2010, à des fonds dont il était manifeste que cette analyse n'était pas assez solide pour justifier son attribution.


Pousser le marché à s'améliorer

Le pari du label Novethic est d'encourager les acteurs à faire mieux parce que nous sommes très conscients que le monde de l'ISR est loin d'être parfait. Nous savons que le « Best in class », sélection des entreprises les mieux notées sur des critères ESG, est difficile à proposer aux clients parce qu'il ne répond probablement pas aux attentes d'investisseurs en quête d'éthique ou voulant mettre en accord ses placements avec ses convictions écologiques ou politiques. Mais nous pensons qu'avant de «l'enterrer», il faut laisser une chance à l'ISR de se développer pour obtenir les moyens de s'améliorer. Si l'ISR était demandé par les clients, proposé par les banques et atteignait un poids qui lui permette de devenir un enjeu pour les entreprises cotées, alors il servirait à ce que les actionnaires exigent d'elles des stratégies de développement durable et un reporting, crédibles et ambitieux. On est encore loin de ce schéma, puisque le marché des fonds ISR français est encore embryonnaire. On est passé, en cinq ans, de 1 à 3 % des encours des fonds de droit français.

Avec son label, Novethic espère contribuer à un changement de marché comme le développement durable en a provoqué d'autres, dans le secteur des cosmétiques, de la voiture ou de l'alimentation. Nous pensons que l'ISR doit être vendu à des épargnants adultes curieux de l'usage qui est fait de leur épargne, à qui on propose des produits financiers dont le vendeur expliquerait pourquoi et comment sont faits les choix d'investissement et à quelle logique ils répondent. Deux ans de travail intensif et de relations parfois très tendues avec des sociétés de gestion qui nous contestent le droit d'exiger d'elles autant de transparence, nous permettent de penser que c'est possible, à condition que les clients demandent à reprendre la main sur la gestion de leur épargne. Cela peut commencer par demander des fonds labellisés (voir brochure pédagogique jointe) et entamer le dialogue avec son banquier ou sa banquière.

A.C. Husson-Traore
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

MarkCarney et BorisJohnson UKprimeminister

COP26 : le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney devient conseiller de Boris Johnson pour verdir la finance

Il a été nommé envoyé spécial pour l’action climatique des Nations-Unies en décembre dernier. Cette fois, Mark Carney vient d’être appelé par Boris Johnson dès qu’il aura terminé son mandat à la tête de la Banque d’Angleterre pour l’aider à mettre en place la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en...

Larry Fink veut engager BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, vers des investissements plus durables

Le réchauffement climatique est l’une des crises les plus importantes de notre temps, selon Larry Fink. Dans sa lettre annuelle à ses clients, le PDG de BlackRock annonce vouloir renforcer sa part d’investissements durables et sa volonté de pousser les entreprises vers un modèle bas carbone, quitte...

Syndicat RATP BlackRock Retraite

Le spectre de la "finance ennemie" revient hanter la réforme des retraites

Le mouvement contre la réforme des retraites est en train de muter vers une attaque en règle de la finance concrétisée par l’irruption de grévistes dans les locaux de BlackRock à Paris. Les gilets jaunes avaient pris les agences bancaires pour cible, les cheminots visent la plus grosse société de...

Bruno Le Maire voeux2020 capture ecran

Bruno Le Maire veut mettre la transition écologique au cœur de toutes les décisions de Bercy

La transition écologique va devoir irriguer toutes les décisions du ministère de l’Économie et des Finances. À l’occasion de la présentation de ses vœux aux acteurs économiques, Bruno Le Maire a détaillé sa stratégie pour associer à la fois le développement économique et industriel, et la nécessaire...