Publié le 15 décembre 2016

ENTREPRISES RESPONSABLES

Premier cadre international de reporting sur le risque climat pour les entreprises

11 recommandations pour construire un cadre global de reporting sur les risques climat pour les entreprises, tel est le fruit du groupe de travail international piloté par Mike Bloomberg. Cette Task force sur le reporting climat (TFCD) a été lancée fin 2015 par le Conseil de stabilité financière du G20. Composée d’une trentaine de professionnels de haut niveau venus du monde de la finance, des entreprises et du conseil, elle a remis son premier rapport le 14 décembre à Paris. 

Michael Bloomberg
DR

"Notre rapport va pousser la transparence sur les risques liés au changement climatique et orienter les financements vers une économie bas carbone", a annoncé fièrement Mike Bloomberg, le patron de la Task force sur le reporting climat. Celui-ci propose des lignes directrices aux entreprises de tous secteurs pour identifier des risques économiques et financiers auxquels elles sont exposées et mettre en avant les réponses qu’elles y apportent.

Les conséquences du changement climatique dans leurs rapports financiers doivent être traitées sous trois angles : les risques physiques (type événements extrêmes, montée des eaux…),  les risques de dépréciation massive (comme ceux qu’ont connus les producteurs de charbon et d’électricité) et les risques de régulation (type taxe carbone…).

Les recommandations de la Task force sont organisées autour de quatre thèmes : la gouvernance, la stratégie, la gestion des risques, les indicateurs et objectifs.

Sur le premier, la Task force recommande que les dirigeants de l’entreprise s’emparent du sujet.

Sur le second, elle suggère de définir une stratégie alignée sur un scénario climatique limitant le réchauffement à 2 degrés, comme le recommande l’Accord de Paris.

Sur les indicateurs et objectifs, la Task force incite les entreprises à donner des informations sur toutes les émissions de gaz à effet de serre (directes, indirectes et induites) et les encourage à adopter des objectifs de réduction ambitieux.

 

Le rôle central des actionnaires


 

Lors de la présentation au siège d’Axa à Paris, les débats ont été animés autour du rôle des actionnaires vis-à-vis de la transparence sur les risques climat dont les entreprises doivent faire preuve. Eux aussi doivent adopter des stratégies actives de mesure de leurs propres risques, ce qui ne doit pas se limiter à la réalisation d’une simple mesure d’empreinte carbone. Si l’évaluation des risques liés au climat qui ont un impact mesurable sur leurs portefeuilles commence à se répandre, ils sont aussi appelés à financer la transition énergétique pour développer une économie résiliente et bas carbone, et ce mouvement est encore limité.



Le rôle des investisseurs est d’autant plus clef que ces recommandations n’ont, pour l’instant, pas de force juridique. Elles sont en consultation publique jusqu’au 15 février et devraient être approuvées par les chefs d’État du G20 réunis à Hambourg le 7 juillet prochain. Libre ensuite à chacun des pays membres de les transposer dans leur législation.

Créer un cercle vertueux pour ne pas conduire le changement climatique à déstabiliser non seulement la planète terre mais aussi la planète finance pour laquelle il constitue un risque systémique, tel est l’objectif du Conseil de stabilité financière. Reste à convaincre tout le G20, qui compte parmi ses membres les États-Unis, la Russie, le Brésil ou encore l’Arabie saoudite.

Anne-Catherine Husson-Traore
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

L’investissement responsable européen grandit mais reste très divers

Les chiffres de l’investissement responsable européen ont été publiés le 10 novembre à Bruxelles. Ils montrent, en 2015, une forte croissance de toutes les pratiques et la montée en puissance des investisseurs particuliers, qui détiennent près du quart des encours intégrant à un titre ou...

Une finance climat émerge en Afrique

L’édition 2016 du Climate Finance Day s'est tenue le 4 novembre 2016 à Casablanca, trois jours seulement avant la COP22. Les acteurs financiers mobilisés sur le climat ont affiché leur intention de parler finance verte pour l'Afrique. Si les voix africaines étaient moins nombreuses que les...

Climat : les meilleurs reporting financiers récompensés

Deux semaines avant la COP 22, Ségolène Royal a dévoilé, le 28 octobre, le palmarès des lauréats du premier prix dédié au reporting climat. L'occasion d'entretenir la mobilisation des investisseurs responsables sur ce thème. La moitié des candidats ont reçu une récompense au cours d'un...

Rivalités entre Paris, Londres et Luxembourg pour devenir la capitale de la finance verte

Entre Paris, Londres et Luxembourg, la lutte a débuté. Ces trois places financières espèrent chacune devenir LA première plateforme d’échanges sur la finance verte. Celle que choisiront en priorité les émetteurs de green bonds et leurs acheteurs. Elles déploient pour cela des stratégies...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Pourtant opposé à la spéculation, le Vatican a pris de gros risques en Bourse

La doctrine de l’Église était pourtant claire : les couvertures de défaillance, ces produits financiers très spéculatifs, ne sont pas éthiques. Une enquête du Financial Times a pourtant révélé qu’une administration du Vatican avait investi dans de tels contrats, spéculant sur la faillite de Hertz,...

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les exclusions de projets pétroles et gaz les plus controversés annoncent un mouvement plus large

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...

Nikola refuse1 NikolaMotor

Nikola Motor, "l’autre Tesla", s’effondre en Bourse sur fond de promesses technologiques douteuses

Le cours de Bourse de Nikola Motor est descendu aussi vite qu’il était monté. La startup américaine cotée au Nasdaq depuis juin a fait l’objet d’un rapport à charge d’un investisseur. Celui-ci démonte toutes les promesses sur la technologie et sur l’existence même de prototypes du fondateur de la...