Publié le 11 avril 2019

FINANCE DURABLE

Pourquoi le monde de la finance doit regarder Game of Thrones

La très attendue huitième saison de Game Of Thrones débarquera sur les écrans le 14 avril prochain. Un final très attendu par les fans de la série. Mais qui devrait aussi intéresser le monde de la finance. Parmi les multiples niveaux de lecture de cette grande saga, l'un porte en effet une critique du secteur financier et de sa vision parfois limitée et court-termiste. Attention, spoilers.

Tycho nestoris et cersei lannister Game of Thrones HBO
Le représentant de la banque de Fer Tycho Nestoris réclame ses dettes à Cersei Lannister.
@HBO

Comme l’indique George R.R. Martin, l’auteur de l’œuvre originale dont est tirée la série Game of Thrones, il y a des multiples niveaux de lecture à son histoire, chacun miroir de notre propre société. L’allégorie la plus connue est celle sur le changement climatique. Elle veut que l’arrivée des marcheurs blancs, ces êtres venus du nord et menaçant les sept royaumes, soit une représentation du réchauffement. Et l’inaction des seigneurs illustre la passivité de nos dirigeants face à ce danger imminent.

Une autre concerne le monde la finance durable. En guerre incessante depuis la première saison, les maisons nobles sont en permanence à la recherche de fonds pour lever leurs armées. La couronne emporte la palme du parti le plus endetté, avec trois millions de Dragons empruntés aux Lannister, deux millions à la Banque de Fer et un million à l'Église des Sept.

La Banque de fer, symbole de la vision court-termiste de la finance

C’est ce deuxième créancier qui est à regarder de près. La Banque de fer est la plus puissante institution financière de l’univers de Game of Thrones. Installée dans la cité libre de Braavos, sa puissance est telle que son soutien fait ou défait les grands de ce monde. Or celle-ci a une vision court-termiste des problèmes et ne prend jamais le temps de voir quels sont les impacts de ses financements à l’échelle globale… une image de l’ancien monde de la finance.

Ainsi, dans la septième saison de la série, la Banque de fer envoie en urgence son émissaire Tycho Nestoris pour réclamer sa dette à la reine régente Cersei Lannister. Celle-ci lui assure un remboursement sous huitaine. Elle obtiendra le financement en envoyant l’armée, commandée par son frère Jaime Lannister, s’emparer de la forteresse de Hautjardin, y détruire ce qui reste de la famille Tyrell et en piller les ressources.

Le représentant de la Banque, tout à fait enchanté de ce bain de sang, s’engagera immédiatement à soutenir de nouveau la couronne dans ces guerres à venir… sans prendre à aucun moment en compte la menace à plus long terme qui plane sur son investissement. À savoir, l’attaque en cours des marcheurs blancs au nord.

La Banque de fer et le risque de transition

La Banque de Fer agit comme ces investisseurs, bien de notre monde, qui financent des actifs bruns sans souci du changement climatique. En ne se préoccupant pas des menaces à long terme – les marcheurs blancs dans Game of Thrones, le réchauffement climatique chez nous -, ils risquent de se retrouver avec des "stranded assets" sur les bras, ces investissements qui auront perdu toute leur valeur parce que la menace à long terme aura pris tous ses effets.

Dans la saison 8 à venir, la Banque de fer tiendra encore un grand rôle puisqu’on apprend, en fin de saison 7, que celle-ci a effectivement financé Cersei Lannister pour engager la Compagnie dorée. Basée à Essos, cette redoutable troupe de mercenaires, comptant 10 à 20 000 hommes, sera utilisée pour détruire les familles rivales de Westeros. Cela au moment où la Reine avait accepté une trêve, le temps qu’une coalition repousse l’armée venue du nord.

Là encore, la Banque de fer démontre qu’elle est loin d’être un investisseur responsable. Elle va en effet financer une trahison qui, si elle réussit mettra en danger tous les vivants des sept royaumes, si elle rate verra la fin de la reine Cersei. Autant dire que la Banque a peu de chance de revoir son investissement.

Arnaud Dumas @ADumas5 et Ludovic Dupin @LudovicDupin

 

Encadré : Quand le gouvernement français s’inspire de Game of Thrones

En 2015, le gouvernement Valls s’était inspiré de Game of Thrones en adressant une "Lettre aux familles nobles des 7 royaumes". Parodiant un langage médiéval, elle expliquait en sept articles les réformes menées en France. L’article 2, intitulé "un grand argentier responsable en vaut deux" indiquait : "L’organisation de tournois dispendieux et de banquets somptueux met en péril les comptes du Royaume et le rend dépendant des riches créanciers. Pour rétablir sa pleine souveraineté, il faut renouer avec le sérieux budgétaire".


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Bernard Arnault WikimediaCommons taillee

Club des 100 milliards de dollars : Bernard Arnault, Bill Gates et Jeff Bezos sont-ils des investisseurs responsables ?

Ils ne sont que trois dans le monde dont le patrimoine a dépassé la barre des 100 milliards de dollars. Le Français Bernard Arnault, président de LVMH, vient juste de rejoindre les Américains Bill Gates, fondateur de Microsoft, et Jeff Bezos, PDG d’Amazon. Ces multimilliardaires, à la fortune...

Phenix aeroville gaspillage alimentaire

Baromètre de la finance solidaire : les participations directes dans les entreprises en forte hausse

Après une croissance record en 2017, la finance solidaire continue de séduire en 2018, avec une progression de 8,7 % du volume des encours de l’épargne. Si le gros de la collecte reste tiré par l’épargne salariale, la surprise vient du bond des investissements directs dans les entreprises de...

Taxonomy technocal report union europeenne UE

La grande bataille de la taxonomie européenne des activités durables commence

Les membres du groupe d’experts techniques créé par la Commission Européenne, dévoilent le fruit d’un an de travail intense : une proposition de référentiel d’activités durables pour l’Europe. Colonne vertébrale du plan d’action pour la finance durable, elle doit permettre de créer un langage commun...

Construction d un oleoduc deforestation Ricpe

700 grandes entreprises mises en demeure par les investisseurs d’être plus transparentes sur leur rôle environnemental

Ce n’est pas du Name and Shame (nommer et dénoncer), mais cela y ressemble. 88 grands investisseurs mondiaux publient une liste de 707 entreprises accusées de ne pas donner assez d’informations sur leurs rôles en matière de climat, de préservation de l’eau et de déforestation. Si la majorité des...