Publié le 09 juin 2017

FINANCE DURABLE

Novethic adapte son évaluation du marché ISR au changement d’époque

L’Accord de Paris sur le climat comme les Objectifs du Développement Durable (ODD) changent la donne pour les investisseurs responsables, désormais en quête d’impact. C’est pourquoi Novethic a décidé d’adapter son analyse du marché de l’Investissement Socialement Responsable (ISR) à ces changements de stratégies et concentre désormais son analyse sur l’ISR de conviction. En France, celui-ci représente 122 fonds et 24, 6 milliards d’euros d’encours   


@Novethic

Il arrive que les signaux faibles commencent à clignoter si intensément qu’ils deviennent des témoins d’évolutions profondes. Prenons l’investissement responsable. Quand  Novethic a commencé à mesurer le marché français il y a plus de 10 ans, il représentait moins de 10 milliards d’euros d’encours. Il rassemblait un petit groupe d’investisseurs qui expérimentaient de nouvelles façons d’intégrer des dimensions environnementales et sociales dans la gestion financière, le plus souvent en marge de leurs maisons respectives.

La crise financière de 2008 a été un premier accélérateur. L’ISR a enregistré une croissance de 70 % en 2009 pour atteindre 50,7 Mds€. Mais le point de bascule est plus récent. Il trouve sa source en 2015, avec la mobilisation sans précédent des acteurs financiers sur le climat autour de la COP 21, puis de l’Accord de Paris. Elle s’est traduite par diverses initiatives comme le Montreal Carbon Pledge dont les signataires se sont engagés à réaliser et publier l’empreinte carbone de leurs portefeuilles ou la TCFD, placée sous l’égide du conseil de stabilité financière pour définir des lignes directrices de reporting à destination des entreprises sur leur gestion des risques liés au climat.

D’une ressource utile à une pratique pionnière

Fin 2016, la Commission Européenne a créé un groupe d’experts de haut niveau sur la finance durable chargé d’élaborer des recommandations pour faire de l’Europe le fer de lance de la finance durable. Dans le même temps aux Pays-Bas, les fonds de pension publiaient un rapport à destination de leur gouvernement sur l’intégration des objectifs de développement durable dans leur stratégie d’investissement.


Tout cela montre à quel point l’investissement responsable est devenu un signal fort de marché. Il amène des analyses et des outils indispensables pour réorienter des volumes d’encours importants vers le financement d’une économie bas carbone et inclusive. Celle qu’appellent de leurs vœux les Européens mais aussi les Américains rassemblés sous la bannière "We are still in". Du coup l’investissement responsable change de statut. Il passe d’une ressource utile mais pas indispensable à une pratique de marché pionnière qui permet, au sein des portefeuilles, d’identifier et limiter les risques environnementaux et sociaux (dont le prix est le plus élevé) et de repérer les entreprises porteuses de solutions et les plus résilientes, à long terme.

24,6 Mds € d’encours

Cette vision de l’investissement responsable est encore loin d’être partagée par toute la communauté financière mais elle constitue déjà une dynamique forte que Novethic appelle ISR de conviction. En cohérence avec son rôle de partie prenante active stimulant la promotion des meilleures pratiques, Novethic a décidé de concentrer ses efforts de recherche sur cette partie du marché, la plus engagée. Nous évaluons désormais uniquement la dynamique de ces fonds  ISR et thématiques  dont la composition les éloignent souvent des grands indices traditionnels.

Cette première évaluation aboutit à un ISR de conviction porté par 122 fonds distribués en France dans lesquels sont investis 24,6 Mds € d’encours. Ils ont enregistré une croissance de 11,6 % entre le 1er janvier 2017 et le 31 mars 2017. Cette démarche pionnière est donc en passe de devenir un signal fort de marché au sein d’un investissement responsable beaucoup plus large. L’évaluation plus globale du marché sera réalisée par les sociétés de gestion elle-même au sein de leur organisation de place.

Anne-Catherine Husson-Traore, Directrice Générale de Novethic, @AC_HT_


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Climate finance day activistes Eric PIERMONT AFP

Climate Finance Day (2015-2021), histoire d’une époque qui s’achève

Depuis 2015, la place financière de Paris organise un événement annuel en lien avec les COP sur le climat : le Climate Finance Day. À vocation internationale, il réunit des dirigeants de grandes institutions financières pour qu’ils y fassent des annonces sur leurs engagements de lutte contre le...

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...