Publié le 12 décembre 2017

FINANCE DURABLE

Natixis cesse à son tour le financement des sables bitumineux et du pétrole de l’Arctique

Après BNP Paribas, Crédit Agricole et Société générale, Natixis vient d’annoncer son engagement de ne plus financer le pétrole issu des sables bitumineux ni le pétrole de l’Arctique. Natixis va aussi mettre en place un mécanisme interne innovant destiné à renforcer l'alignement de ses financements avec les objectifs de l'Accord de Paris.

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28
Natixis renonce au pétrole issu des sables bitumineux et de l’Arctique, des énergies extrêmement polluantes et va mettre en place un mécanisme destiné à favoriser les investissements verts.
Istock

A l'occasion de la semaine sur la finance climat, Natixis, la banque internationale de financement, d’investissement, de gestion d’actifs, d’assurance et de services financiers du Groupe BPCE, a annoncé à son tour de nouveaux engagements sur le climat et l'environnement. 

"Nous sommes convaincus que les institutions financières ont une responsabilité majeure dans la transition vers une économie sobre en carbone. Renforcer l'alignement de nos financements sur les objectifs de l'Accord de Paris est une nouvelle étape de l'engagement de Natixis", a déclaré Laurent Mignon, directeur général de Natixis. 

Le pétrole issu des sables bitumineux et de l'Arctique, nouveau charbon

Après BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale, Natixis renonce au pétrole issu des sables bitumineux et de l’Arctique, des énergies extrêmement polluantes dont le financement a été encore récemment pointé du doigt par les ONG. Il y a deux ans, la banque avait annoncé le financement de l'industrie du charbon.

Le groupe a donc annoncé qu’il ne financera plus le pétrole issu des sables bitumineux ni les sociétés dont l'activité repose principalement sur l'exploitation du pétrole issu des sables bitumineux (exploration, production, transport, stockage). Une annonce saluée par Les Amis de la terre même si l'ONG soulève la question des critères d'exclusion que la banque choisira, notamment pour exclure les nouveaux pipelines controversés Transcanada (Keystone XL), Enbridge (Line 3) et Kinder Morgan (TransMountain).

Le groupe s'engage également à ne plus financer l'exploration ni la production de pétrole en Arctique. Une annonce cependant "insuffisante pour assurer l'arrêt des soutiens de la banque aux forages en Arctique, lesquels sont financés par des soutiens aux entreprises, selon Les Amis de la Terre. L'exclusion de Statoil qui prévoit toujours des développements en Arctique est urgente", souligne l'ONG.

Mieux prendre en compte les risques physiques et de transition

Natixis mettra aussi en place en 2018 un mécanisme interne Green Incentive "pour renforcer l’alignement de ses financements avec les objectifs de l’Accord de Paris et sa contribution à la transition vers une économie sobre en carbone". Il s’agit, après une étude d’impact, de mettre en place un mécanisme permettant aux métiers de financement de la banque de mieux prendre en compte les risques physiques et de transition et de favoriser les financements les plus vertueux au regard de la transition par rapport aux autres financements.

"Il conduira à une modification des indicateurs retenus pour l’allocation de capital et le pilotage des activités de Natixis", précise le groupe. La banque indique aussi qu’elle est prête à collaborer avec les établissements bancaires souhaitant étudier et mettre en œuvre des pratiques similaires. 

Par ailleurs, Natixis Assurances dit s’associer aux initiatives en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique annoncées le 7 décembre par la Fédération Française des Assurances. 

Natixis est l'un des poids lourds bancaires français en termes de clients : le groupe revendique 31,2 millions de clients à travers ses réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Charbon, transparence, offre verte : la fédération française de l’assurance prend trois engagements pour le climat

À l’occasion du One Planet Summit, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) annonce trois initiatives destinées à lutter contre le changement climatique. Elles concernent le charbon, des offres vertes et la transparence climatique. À la fois impacté par le changement climatique et...

Société Générale est la troisième banque française à se désengager des sables bitumineux

A la veille de la semaine climat incarnée par le Climate Finance Day et le One Planet Summit, Société générale annonce son désengagement des sables bitumineux et du pétrole en Arctique ainsi qu’une contribution à hauteur de 100 milliards d’euros au financement de la transition énergétique...

Crédit Agricole sort des sables bitumineux et annonce 100 milliards de financements verts

C’est la deuxième banque française à désinvestir des énergies fossiles les plus polluantes, à savoir le charbon, le pétrole de l’Arctique et les sables bitumineux. Si les engagements de Crédit agricole ne vont pas aussi loin que ceux de BNP Paribas, ils constituent une bonne nouvelle à...

BNP Paribas devient la première banque au monde à exclure les gaz de schiste

BNP Paribas devient la première banque française à exclure les énergies fossiles non conventionnelles. Et la première au monde à renoncer aux projets d’exportation de gaz et pétrole de schiste. C'est ce qu'elle a annoncé ce mercredi 11 octobre. Elle exclut également les projets...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28

À la place des green bonds, Enel priorise l’émission de SDG bonds, dédiés à l'atteinte des Objectifs de développement durable

Début septembre, le groupe énergétique italien Enel émettait le premier SDG bond, soit la première obligation liée à des indicateurs contribuant aux Objectifs de développement durable (ODD). Un moyen de financement qui, après et avec les green bonds, pourrait prendre de l’ampleur dans les prochaines...

Unicredit banque

[Décryptage] Financiariser la finance supprime des dizaines de milliers d’emplois dans le secteur bancaire

Depuis le début de l’année, le secteur bancaire a supprimé 44 000 emplois. Un mouvement qui se fait à la faveur d’une banque sans humain. Mais, s’affranchissant de leurs ressources humaines, les banques se mettent en risque. Les algorithmes gérant à la nanoseconde des portefeuilles ne gèrent pas...

Epargne pxhere com

[Indicateur Novethic] L’offre de fonds durables explose mais gare au manque de clarté

L’offre de fonds durables grandit. L’indicateur Novethic recense 531 fonds au 30 juin 2019, totalisant 185 milliards d’euros d’encours en augmentation de 27 %. Cette progression suit la demande toujours plus forte pour des produits responsables. Mais elle s’accompagne également d’un foisonnement...

Drapeau europe

La candidature de Sylvie Goulard, experte de la finance durable, à la Commission européenne est rejetée

Gros revers pour la France, sa candidate au poste de Commissaire européen a été rejetée par le Parlement. L’intégrité de Sylvie Goulard, ex-ministre et députée européenne, actuelle sous-gouverneure de la Banque de France, est interrogée par les eurodéputés car elle est citée dans une affaire...