Publié le 20 septembre 2019

FINANCE DURABLE

Les investisseurs responsables des PRI répondent à l’appel du Président Macron pour sauver l’Amazonie

Dès la révélation des incendies massifs qui dévastent la forêt amazonienne, Emmanuel Macron a appelé à la mobilisation générale en faveur de ce poumon de la Terre. 230 signataires des PRI, des investisseurs responsables, représentant 16 200 milliards d’actifs, ont répondu présent et lancent auprès des entreprises dont ils sont actionnaires un code de bonne conduite pour une stratégie sans déforestation.

Emmanuel Macron aux PRI In Person 2019 PRI
Lors de l'ouverture des PRI in Person, Emmanuel Macron a appelé la communauté des investisseurs à s'engager pour l’Amazonie.
@PRI

Lors des PRI in Person qui se sont réunis à Paris du 10 au 13 septembre, Emmanuel Macron a lancé un appel à la communauté des investisseurs responsables pour qu’ils s’engagent sur l’Amazonie. "La France a pris des mesures d’urgence, mais ce dont on a besoin, c’est d’une alliance de long terme pour s’attaquer au problème. La France va lancer une initiative à la prochaine assemblée générale de l’ONU, The Alliance for Amazonia, mais la préservation de la forêt nécessite beaucoup d’argent, à la fois public et privé. La France a donc une requête : donnez pour l’Amazonie."

Cet appel, le président de la République française le relaiera encore lors du sommet climat des Nations unies à New-York, du 23 au 24 septembre. Et il va se présenter à la tribune avec des alliés de poids. En réponse à sa demande, 230 grands investisseurs mondiaux, représentant 16 200 milliards de dollars d'actifs sous gestion, se sont engagés à lutter contre la déforestation et les feux de forêts en Amazonie.

Au rang des signataires, on compte Amundi, Aviva, BNP Paribas, la Caisse des dépôts (dont Novethic est une filiale), Calpers, le fonds de pension de l’église d’Angleterre, HSBC ou encore Mirova. "C’est avec une profonde inquiétude que nous suivons la crise croissante de la déforestation et des incendies de forêt au Brésil et en Bolivie. En tant qu'investisseurs, qui ont l'obligation fiduciaire d'agir dans le meilleur intérêt à long terme de nos bénéficiaires, nous reconnaissons le rôle crucial que jouent les forêts tropicales pour lutter contre le changement climatique, protéger la biodiversité et assurer les services écosystémiques", écrivent-ils dans un communiqué commun.

Risques financiers et systémiques

Cette résolution ne propose pas encore de désinvestir d’entreprises exposées au risque de déforestation, mais leur donne une feuille de route à suivre. D’une part, il s’agit de "mettre en œuvre publiquement une politique sans déforestation, incluant la chaîne d’approvisionnement". Ensuite, il faut "mettre en place un système de surveillance et de vérification transparent permettant aux fournisseurs de se conformer à la politique de la société en matière de déforestation". Enfin, les entreprises doivent publier un "rapport annuel sur l'exposition au risque de déforestation".

"Les investisseurs institutionnels reconnaissent de plus en plus que la déforestation crée des risques financiers matériels, y compris des risques pour la réputation et la réglementation des entreprises, et qu'elle exacerbe le risque systémique dans les portefeuilles", a déclaré Mindy Lubber, PDG de Ceres, une ONG américaine. Pour Fiona Reynolds, présidente des PRI, "les investisseurs reconnaissent le rôle essentiel qu'ils jouent pour accélérer de toute urgence les actions visant à aider les sociétés touchées par cette tragédie et à prévenir de futurs désastres environnementaux de cette ampleur".

Depuis le début de l’année, plus de 60 000 feux se sont déclarés dans la forêt amazonienne, principalement au Brésil et en Bolivie. Cela représente une augmentation de 47 % par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, d’autres forêts tropicales sont durement touchées en Afrique et Indonésie. Autant d’incendies qui font peser un poids considérable sur la biodiversité et les puits de carbone que représentent ces écosystèmes.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Jamie covid 19 stakeholder memo portrait callout

Le PDG de JPMorgan Chase appelle à une économie plus équitable dans le monde d’après

La crise sanitaire doit être un "électrochoc" pour bâtir une économie plus équitable. Tel est l’appel Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan Chase, la première banque américaine et l'une des plus puissantes de la finance mondiale. Pour le banquier, trop de monde vit à la limite du seuil de pauvreté. En...

Petrole de schiste ETats Unis Californie DavidMcNews GettyImage AFP

Lors des assemblées générales, les banques françaises sont mises sous pression sur la question climatique

Le thème de l'énergie s’est invité aux assemblées générales des banques françaises. Les ONG ont publié des études alertant sur les niveaux encore élevés de financements accordés aux secteurs du charbon ou encore du pétrole et gaz de schiste. Natixis et BNP Paribas en ont profité pour renforcer leurs...

Collage 02

Assemblée générale : quatre films pour comprendre la relation entre entreprises et actionnaires

Quel est le lien entre Iron Man, Deepwater, Pretty Woman et La part du gâteau ? Tous ces films nous parlent des relations entre des entreprises ou des dirigeants avec leurs actionnaires. Chacun à leur manière, en en faisant l'une des intrigues principales ou annexes, cette relation particulière est...

Une cinquantaine d’acteurs financiers décident de rejoindre l’Alliance pour une relance verte

L’alliance pour une relance verte, initiée par l’eurodéputé Pascal Canfin, voit arriver du renfort. Une cinquantaine d’établissements financiers ont décidé de signer l’appel à la mobilisation du président de la commission Environnement du Parlement européen. En tout, 270 personnes issus des mondes...