Publié le 04 juillet 2018

FINANCE DURABLE

Les investisseurs de Climate 100+ mettent sous surveillance 61 nouvelles entreprises dont Air France, Saint Gobain et Renault

Une soixantaine d'entreprises ont vu leur nom ajouté à une liste des sociétés les plus émettrices de gaz à effet de serre de la planète. Elle est établie par près de 300 investisseurs de l’initiative Climate 100+. Cette dernière a pour but d’accompagner les plus grandes entreprises mondiales à se tourner vers un monde moins carboné.

225 investisseurs représentant 26 300 milliards de dollars ont mis sous surveillance 161 entreprises.
@Climate100+

L’initiative "Climate Action 100+", lancée en décembre dernier à l'occasion du One Planet Summit à Paris, a été créée par 225 investisseurs, dont HSBC, Calpers (le plus gros fonds de pension public américain), ou la Caisse des Dépôts (dont Novethic est une filiale) et rejointe depuis par une soixantaine d'autres. Ensemble, ils représentent 26 300 milliards de dollars d'actifs sous gestion. Leur but est de s'assurer que les entreprises adaptent leur modèle à la lutte contre le réchauffement climatique.

Un peu plus de six mois après sa création, la liste de 100 entreprises vient de gagner 61 nouveaux noms. On peut y trouver des compagnies aériennes (Qantas, American Airlines, Delta), des sidérurgistes (China Steel), des spécialistes de l’agroalimentaire (Coca-Cola). Des grands noms de l’économie française ont été ajoutés : Air France, Saint Gobain, Danone, Air Liquide, PSA, Renault.

Parmi les cent premières sociétés visées, figuraient des grands groupes pétroliers et gaziers (BP, Chevron, Coal India, etc.), des acteurs du secteur des transports (Airbus, Ford, Volkswagen) et des groupes miniers et sidérurgiques (ArcelorMittal, BHP Billiton, Glencore).

Protéger les actifs

Ces entreprises "ont des opportunités significatives pour mener la transition énergétique et aider à atteindre les objectifs de l'Accord de Paris" de 2015, ou "peuvent être exposées à des risques financiers liés au climat", explique un communiqué de Climate Action 100+. "Les investisseurs reconnaissent que le changement climatique est un risque matériel, mais ils comprennent également que les solutions à ces risques offrent des opportunités de protéger à long terme leur portefeuille d’actif", explique Laetitia Tankwe, Conseillère du Président de l'Ircantec.

L'objectif de cette initiative est de suivre pendant cinq ans les entreprises inscrites sur cette liste. Si elles font des progrès suffisants, elles pourront en être retirées. Déjà, en seulement six mois, un certain nombre d'entre elles "ont déjà commencé à faire des progrès", se réjouit les membres de Climate 100+.

Ainsi 18 % des entreprises suivies supportent officiellement ou implémentent les recommandations de la Task force on climate-related financial disclosures (TCFD), qui proposent des règles strictes sur le reporting climat auprès des investisseurs. De plus, 22 % des sociétés s’engagent sur le programme des Science base targets (SBT), une initiative portée entre autres par le Global Compact, qui propose de faire valider les objectifs de réduction des émissions de CO2 des entreprises par un comité scientifiques indépendant.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Banque européenne d'investissement @EIB

Climat: la banque européenne d'investissement renonce à financer les énergies fossiles, une décision "historique"

La Banque européenne d'investissement (BEI) a annoncé jeudi qu'elle cesserait de financer de nouveaux projets liés aux énergies fossiles, y compris le gaz, à partir de 2022. Une décision saluée pour sa contribution à la lutte contre le changement climatique.

FDJ Capture ecran

[Décryptage] La Française des jeux, un investissement pas si éthique

La FDJ, ex-Française des Jeux, a axé sa communication pour son entrée en bourse sur son utilité sociale avec son slogan : "une entreprise performante et utile à tous depuis 1933 !" Cette stratégie a une limite : l’investissement éthique qui vise à exclure des portefeuilles les valeurs qui posent des...

Les assureurs et les banques se sont engagés à sortir du charbon mais sont encore loin du compte

À quelques jours du Climate Finance Day, trois ONG interpellent les banques, assurances et sociétés de gestion sur leurs stratégies d’exclusion des entreprises du charbon. Selon un rapport des Amis de la Terre, Banktrack et Unfriend Coal, ces trajectoires demeurent encore insuffisantes et doivent...

Drapeau belge belgique macky ch

Finance durable : le standard belge Febelfin impose ses règles en Europe

L’homologation de 311 produits financiers conformes au standard Febelfin, change la donne en Europe. Le standard"Towards Sustainability" impose de nouvelles exigences de transparence, inspirées par les recommandations du groupe d’experts européens sur la diffusion des fonds durables auprès des...