Publié le 16 mars 2020

FINANCE DURABLE

Les banques centrales s’allient contre le coronavirus

Six banques centrales, dont celles des États-Unis et de la zone euro, ont décidé de coordonner leur action. Pour éviter l’emballement de la crise économique due au coronavirus, elles prévoient de faciliter l’accès des entreprises aux financements en dollars et leur permettre de poursuivre leurs opérations. Le dispositif ne semble pas avoir encore rassuré les bourses mondiales.

Bourse Coronavirus 2
Les annonces des banques centrales n'ont pas suffi à rassurer les marchés financiers.
@CCO

Les annonces éparses des banques centrales du monde entier se sont enchaînées ces derniers jours pour faire face aux tensions économiques dues au coronavirus. Cette fois, ces institutions garantes de la stabilité financière ont décidé d’agir ensemble pour assurer l’approvisionnement en dollars de l’économie. La Banque centrale européenne (BCE), la Federal Reserve américaine (Fed), les banques centrales d’Angleterre, du Canada, du Japon et de Suisse ont décidé de renforcer leurs accords pour fournir des dollars américains aux banques.

La crise économique engendrée par l’épidémie de Covid-19 pousse en effet les entreprises à se tourner vers leur banque pour obtenir des crédits et faire face à leurs besoins de trésorerie. Le dollar étant la principale monnaie d’échange pour les transactions internationales, beaucoup d’entreprises doivent faire appel au billet vert.

700 milliards de dollars

L’accord passé entre les banques centrales prévoit ainsi une réduction du taux d'intérêt pour l'accès aux dollars américains, ainsi qu'une augmentation de la fréquence de sa mise à disposition pour les banques. Elles effectueront des opérations d’injection de dollars toutes les semaines sur leurs zones respectives, en plus des opérations habituelles. Et le dispositif est prévu pour durer. Selon les six banques centrales, "les nouvelles conditions en termes de taux et de durée resteront en place aussi longtemps qu’elles demeureront appropriées pour soutenir le bon fonctionnement des marchés de financement en dollars".

En parallèle, la Fed a annoncé des mesures pour assurer le financement de l’économie. Elle a de nouveau baissé ses taux directeurs, qui se rapprochent désormais de 0 %, comme elle l’avait déjà fait début mars. Et elle a relancé une opération de "quantitative easing", qui consiste à racheter des dettes sur les marchés financiers pour donner de l’oxygène aux banques, pour un montant de 700 milliards de dollars. La BCE avait annoncé des mesures similaires le 12 mars.

Ces différentes opérations des banques centrales visent à rassurer les marchés boursiers, sous tension extrême depuis le début de l’épidémie du coronavirus. Les investisseurs craignent qu’un manque de liquidités n’amplifie le choc économique. Mais sans succès pour le moment, les principaux indices boursiers mondiaux continuaient de dégringoler à l’ouverture des marchés lundi.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Coronavirus : La BCE débloque 120 milliards d’euros pour soutenir l’économie

La propagation du Coronavirus menace de nombreuses entreprises, particulièrement les plus petites. Pour les aider à passer la crise, la Banque centrale européenne (BCE) annonce un train de mesures monétaires permettant de garantir leur financement. Parmi elles, une enveloppe de 120...

Coronavirus : face au risque de récession, les banques centrales sont contraintes de se mettre au chevet de l’économie mondiale

La banque centrale américaine, la Fed, a annoncé une baisse surprise de ses taux directeurs. La Banque du Japon fait tourner la planche à billet. L’Europe réfléchit à des mesures monétaires et budgétaires. Les banques centrales emploient tous les outils à leur disposition pour tenter...

Bourses, énergie commerce... le coronavirus contamine l’économie mondiale

[Actualisé le 17 mars] Des entreprises à l’arrêt, des cours de bourse qui plongent, la chaîne d’approvisionnement mondiale qui se grippe, des États qui se confinent… Alors que l’épidémie de Covid-19 s’étend dans le monde, la croissance économique est revue à la baisse. États et...

On attendait une crise économique mondiale en 2020 et elle s’appelle "Coronavirus"

La croissance mondiale va être durement touchée par l’épidémie de Coronavirus (Covid-19), avec une perte d’au moins 0,5 point selon l’OCDE. L’institution économique appelle les gouvernements à soutenir les entreprises pour éviter d’aggraver ce recul. De leur côté, les banques centrales...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Pourtant opposé à la spéculation, le Vatican a pris de gros risques en Bourse

La doctrine de l’Église était pourtant claire : les couvertures de défaillance, ces produits financiers très spéculatifs, ne sont pas éthiques. Une enquête du Financial Times a pourtant révélé qu’une administration du Vatican avait investi dans de tels contrats, spéculant sur la faillite de Hertz,...

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les exclusions de projets pétroles et gaz les plus controversés annoncent un mouvement plus large

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...

Nikola refuse1 NikolaMotor

Nikola Motor, "l’autre Tesla", s’effondre en Bourse sur fond de promesses technologiques douteuses

Le cours de Bourse de Nikola Motor est descendu aussi vite qu’il était monté. La startup américaine cotée au Nasdaq depuis juin a fait l’objet d’un rapport à charge d’un investisseur. Celui-ci démonte toutes les promesses sur la technologie et sur l’existence même de prototypes du fondateur de la...