Publié le 16 juillet 2019

FINANCE DURABLE

Les banques suisses dans le viseur des activistes du climat

Le calme et la discrétion des banques suisses ont été rompus le lundi 8 juillet. Un collectif d’activistes pour le climat est venu occuper l’entrée des sièges sociaux du Crédit Suisse, à Zurich, et d’UBS, à Bâle, avant d’être délogés par les forces de l’ordre. Ils dénoncent les quelque 83 milliards de dollars octroyés par ces deux banques depuis la COP 21 pour financer des projets liés aux énergies fossiles.

Collective Climate Justice Bale credit suisse
Les activistes suisses ont décidé de bloquer l'entrée du siège du Crédit Suisse (photo) et d'UBS, le 8 juillet 2019.
@Collective Climate Justice

Trop, c’est trop. Le Collective Climate Justice, une organisation suisse basée à Bâle, a décidé de mettre la place financière suisse face à ses responsabilités sur le climat. Le collectif a appelé à la désobéissance civile, pour occuper l’entrée du siège de deux grandes institutions financières nationales : le Crédit Suisse à Zurich et UBS à Bâle.

Plutôt ciblées par la justice ou les ONG pour leurs pratiques en matière d’optimisation fiscale agressive, les deux banques suisses se retrouvent aujourd’hui sous le feu des activistes pour leurs activités de financement des énergies fossiles. Lundi 8 juillet au matin, une centaine de manifestants se sont installés devant l’entrée des deux banques pour en bloquer l’entrée.

"Le Crédit Suisse et UBS sont les principaux responsables de la place financière suisse face à la catastrophe climatique mondiale, déclare le collectif dans un communiqué. Bien qu’aucun pétrole ne soit extrait ni aucun charbon brûlé ici, c’est à partir de ces banques que de tels projets sont financés et rendus possibles." Les activistes suisses appellent à "fermer le robinet" de la catastrophe climatique. Les sit-in pacifiques des activistes ont toutefois rapidement été délogés par les forces de l’ordre et 64 personnes ont été placées en garde à vue. 

83 milliards de dollars de financements

Collective Climate Justice s’appuie sur le rapport sur le financement des énergies fossiles 2019, réalisé par six ONG (dont Rainforest Action Network, BankTrack, Indigenous Environmental Network). Cette étude dévoile que, malgré les discours responsables, 33 grandes banques internationales ont accordé pour près de 1 900 milliards de dollars de crédits, depuis la COP 21, aux entreprises liées au cycle de vie du charbon, du pétrole et du gaz, de l’extraction à la génération d’électricité.

Les deux banques suisses sont loin d’égaler JP Morgan Chase, le plus grand argentier mondial du fossile (près de 196 milliards de dollars entre 2016 et 2018). Elles cumulent néanmoins à elles deux plus de 83 milliards de dollars de financements sur la période. Crédit Suisse se positionne au 16e rang mondial, avec près de 57,5 milliards de dollars octroyés entre 2016 et 2018. UBS, en 25e position, a financé pour 25,8 milliards de dollars sur ces trois années.

UBS et le Crédit Suisse ont en outre aidé des entreprises à développer de nouvelles capacités liées aux énergies fossiles, pour des sommes non négligeables. Pour le Crédit Suisse, le financement de nouvelles installations représente près du quart de ses investissements totaux (14,9 milliards de dollars sur trois ans). Pour UBS, cela représente environ un cinquième (5,1 milliards de dollars). Les activistes du climat dénoncent le fait que ces nouveaux actifs ne permettent pas d’aligner l’économie mondiale sur l’objectif de l’accord de Paris, qui vise à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré d’ici la fin du siècle. 

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

[Infographie] Depuis la COP21, les grandes banques françaises ont encore investi 124 milliards d’euros dans les énergies fossiles

Pour espérer rester sous la barre fatidique des 2°C de réchauffement, il va falloir laisser dans le sol un tiers de nos réserves de pétrole, la moitié de nos réserves de gaz et plus de 80 % de nos réserves de charbon. Les banques ont un rôle central dans l'atteinte de ses objectifs en...

Épinglé par Greta Thunberg, le gouvernement français est accusé d’avoir délogé violemment des militants pacifiques pour le climat

Se retrouver sur le fil Instagram de Greta Thunberg, visage mondial de la lutte pour le climat, et y être dénoncé pour une répression trop brutale de militants pacifiques en faveur du climat. Telle est la très mauvaise image qui vient frapper le gouvernement français, assurant pourtant...

Condamnation record d’UBS : les petits arrangements des banques avec la fiscalité ne sont plus à l’abri

Le spécialiste suisse de la gestion de fortune a écopé d’une amende record de 3,7 milliards d’euros pour avoir facilité l’évasion fiscale de contribuables français. Cette décision de la chambre correctionnelle du tribunal de Paris marque l’attitude plus ferme de l’État français vis-à-vis...

Pratiques fiscales illégales d'UBS : les actionnaires rappellent le management à l’ordre

Les actionnaires d’UBS ont rejeté la décharge des membres du conseil d’administration et de la direction lors de l’Assemblée générale de la banque suisse. Ce vote marque la volonté de certains actionnaires de ne plus donner de blanc-seing aux pratiques des grandes entreprises. Ils n’ont...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Taxonomie : l’Europe met en œuvre son plan d’action sur la finance durable mais bloque sur le nucléaire

Les gouvernements des 28 pays de l'Union européenne n'ont pas encore réussi à se mettre d'accord sur la classification des activités vertes. En cause, le nucléaire qui continue de susciter de vifs débats entre les pays. La semaine dernière, pourtant, les trois autorités européennes - Conseil,...

Cop25 UNCC

Une gigantesque alliance de 631 investisseurs appelle les États à renforcer leurs engagements climatiques

À l’occasion de la COP 25, 631 investisseurs du monde entier représentant 37 000 milliards de dollars d’actifs ont signé une lettre commune à destination des chefs de gouvernement. Lancée en 2018 par l’initiative The Investor Agenda, cette déclaration demande aux États de renforcer leurs engagements...

Statue Jacques Coeur B W KoS

[À l’origine] Premier "vrai" ministre des Finances au Moyen-Âge, Jacques Cœur réussit à redresser le budget de l’État

Jacques Cœur s’est trouvé face au même dilemme que les ministres des Finances contemporains : caisses vides, croissance en berne… et gros besoins de dépenses ! Ce grand argentier du royaume de France a réussi à redresser les finances publiques en pleine guerre de 100 ans. Son habilité à développer...

Réforme des retraites : pourquoi l’investissement durable garantit les réserves sur le long terme

Alors que débutent les mouvements sociaux contre la réforme des retraites, Novethic se penche sur le financement du système, qui se trouve en risque du fait du vieillissement de la population. Pour cela, un fonds de réserve universel doit être créé. La manière dont il sera placé sera cruciale pour...