Publié le 01 février 2018

FINANCE DURABLE

Le fonds vert de la ville de Paris va investir 200 millions d’euros dans les PME vertes

Une vingtaine de PME vertes seront soutenues par le Fonds vert de la ville de Paris, piloté par la société de gestion spécialisée dans la transition écologique Demeter. Une démarche inédite qui doit permettre à la capitale de concrétiser ses engagements climat. 

La ville de Paris va abonder le Fonds vert aux côtés d'investisseurs privés pour atteindre jusqu'à 200 millions d'euros.

150 à 200 millions d’euros pour soutenir les PME de la transition écologique. La Ville de Paris s’est dotée d’un Fonds vert qui va être piloté par la société de gestion Demeter. Celle-ci doit réaliser d’ici l’été une première levée de fonds avant de sélectionner les entreprises dans lesquelles investir.

"Nous visons une vingtaine de PME sur dix ans, explique aux Échos Stéphane Villecroze, directeur général de Demeter. La marque de la Ville a beaucoup d’impacts sur les investisseurs, elle montre que les grandes métropoles sont des marchés porteurs pour les PME que nous sélectionnons."

Contribuer au Plan climat

Paris Fonds Vert veut rassembler des financements majoritairement privés, que la Ville abondera à hauteur de 15 millions d’euros. Ils seront investis dans des PME à fort potentiel de croissance qui développeront des solutions innovantes dans les domaines de la transition écologique (logement, mobilité, énergies renouvelables, qualité de l'air, déchets...).

Les sociétés financées devront être en mesure de démontrer leur contribution aux objectifs du Plan climat de Paris, et être engagées dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale (RSE). Leur impact sera mesuré par le cabinet spécialisé Carbone 4.

"C’est une première mondiale s’agissant du lancement par une ville de cet outil innovant", expliquait Anne Hidalgo, la maire de Paris dans un entretien au Monde en juillet dernier. Cette démarche est rendue possible grâce à la loi sur le statut de Paris de février 2017. 

Concepcion Alvarez @conce1



© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

BlackRock wikicommons 01

La médiatrice de l'UE ouvre une enquête sur un contrat attribué à BlackRock par la commission européenne

La médiatrice de l'Union européenne veut interroger la Commission sur sa décision d'attribuer un contrat à BlackRock. La mission du groupe américain consiste à réaliser une étude sur la prise en compte des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance dans la supervision bancaire.

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP 01

[Effet post-Covid] L’investissement durable bénéficie d’un passeport d’immunité

On a pu craindre que la crise sanitaire fasse perdre de vue aux investisseurs les enjeux environnementaux et sociaux. C’est tout l’inverse ! Les fonds durables ont mieux résisté au choc et ont vu affluer les nouveaux investisseurs. La pandémie semble avoir accentué la tendance à l’investissement...

Angela Merkel et Emmanuel Macron plan de relance union europeenne Covid19 Kay NIETFELD POOL AFP

[Effet post-Covid] L’Union européenne attrape le virus de la solidarité

Véritable serpent de mer de la construction européenne, la dette communautaire a refait son apparition pendant la crise du Covid-19. Surprise, cette fois l’idée semble vouloir prendre racine et marque une esquisse de solidarité budgétaire européenne. Toute la semaine, Novethic revient sur les effets...

Terres agricoles CCO

GreenBack, la startup qui veut noter la qualité environnementale des sols agricoles

Une jeune startup vient de voir le jour pour établir un diagnostic de la santé des terres agricoles. GreenBack veut utiliser le Big Data et des relevés physiques dans les champs pour donner une note aux sols cultivés. Elle espère permettre aux entreprises de mieux surveiller la santé...