Publié le 06 septembre 2018

FINANCE DURABLE

Le fonds souverain norvégien, le plus puissant au monde, s’engage contre la pollution plastique des océans

La pollution plastique des océans inquiète de plus en plus… à tel point que le plus gros fonds souverain au monde vient de s’engager à protéger les fonds marins. Un signal très important puisque celui-ci est présent dans plus de 9 000 entreprises à travers la planète.

Le fonds souverain norvégien exhorte les entreprises à lutter contre la pollution plastique des océans.
@Flickr / Ian Burt

Après les atteintes aux droits de l’Homme, le charbon ou encore le tabac, le plastique est désormais le nouvel ennemi public numéro 1. L'été 2018 a permis au monde de constater que l'océan n'est plus capable de supporter tous nos déchets. Preuve en est, les sacs plastique retrouvés au fond des abysses ou les milliers de tonnes de détritus recrachés sur les plus belles plages du monde.

Conscients de ce risque, le fonds souverain norvégien, le plus important au monde avec plus de 1 000 milliards d’euros d’actifs, a publié un document (1) mercredi 5 septembre, dans lequel il exhorte les entreprises à s’engager davantage pour la protection des océans et en particulier contre la pollution due aux déchets plastiques.

"L'océan est un élément vital de la biosphère et un élément important pour l'économie mondiale", a souligné Yngve Slyngstad, le patron du fonds. "Nous attendons des entreprises qu'elles gèrent les défis et opportunités liés à une utilisation durable des océans", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Perte de valeur

Le fonds est au capital de quelque 9 000 entreprises à travers plus de 70 pays. Il les enjoint à intégrer cette thématique dans leur stratégie. "Le business model de nombre de sociétés de notre portefeuille dépend des océans et leurs activités sont susceptibles d'être affectées par la dégradation des océans. Cela pourrait réduire leur capacité à générer de la valeur pour les investisseurs à long terme", explique le fonds souverain, qui s’en trouverait dès lors pénalisé.

Le fonds souverain norvégien appelle ainsi les producteurs de plastique à envisager une transition vers "l'économie circulaire". Il interpelle également les pêcheurs pour qu'ils adoptent des pratiques durables en s'assurant de ne pas mettre en danger les futures populations de poissons. Mais ces attentes s'adressent aussi à des secteurs qui peuvent avoir un effet indirect sur les océans, comme la distribution, l'industrie plastique ou l'agriculture.

En amont de la COP21 en 2015, le fonds avait exclu de son portefeuille 22 entreprises présentes dans les secteurs du charbon, des sables bitumineux et du ciment. En fin d'année, le gouvernement norvégien va devoir décider si son fonds souverain, dont la richesse a été bâtie sur les hydrocarbures, doit renoncer à investir dans les compagnies pétrolières. Cette recommandation de la banque centrale du pays avait été un électrochoc dans le premier pays producteur d'or noir d'Europe. Mais cet été, une commission gouvernementale s'est positionnée contre cette stratégie.

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir le document


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

[Décryptage] Les risques financiers qui pèsent sur le pétrole et le gaz s’étendent aux indices boursiers

Le gouvernement norvégien va devoir décider s’il exclut de son fonds souverain l’investissement dans les grandes compagnies pétrolières. Cela suppose aussi de modifier les indices boursiers qui lui serve à mesurer sa performance financière. Un signal adressé au monde de la finance qui...

Risque carbone : le fonds norvégien se désengage de 22 entreprises dans les secteurs du charbon, des sables bitumineux et du ciment

Alors qu’à Genève, les délégations de 195 pays discutent des prémices d’un accord global sur le climat, le fonds norvégien a annoncé, le 5 février, qu’il exclut de son portefeuille 22 entreprises présentes dans les secteurs du charbon, des sables bitumineux et du ciment. Un signal fort à...

Des sacs plastiques retrouvés à 11 000 mètres de profondeur au fond de la fosse des Mariannes

Les contes et légendes ont toujours imaginé que les abysses abritaient, le Léviathan, Charybde et Scylla, le Kraken ou même Cthulhu. Finalement, le monstre qu’on y découvre est né de la main de l’homme : c’est le plastique. On en trouve jusqu’au fond de la fosse des Mariannes dans l’océan...

[Vidéo] Saint-Domingue, submergé par une mer de plastique, prouve que nous avons saturé l’océan de nos déchets

60 tonnes de déchets plastiques ont été retirées en 6 jours sur les plages de Saint-Domingue… en vain. Les grandes marées ont rejeté 12 000 tonnes de déchets sur Mumbai. Des phénomènes de plus en plus courants sur la planète signifiant que nous avons largement dépassé la capacité de nos...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Assemblee generale AIrbus 2019 Airbus

Crise du Coronavirus : vers un confinement des dividendes versés aux actionnaires

De plus en plus de voix s’élèvent alertant sur les politiques de dividende des entreprises. Les plans massifs d’aides publiques, pour soutenir les sociétés confrontées à la crise du coronavirus, ne doivent pas se retrouver dans la poche des actionnaires. Certains grands groupes ont déjà annoncé...

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal négatif. Pour y...

Coronavirus : la BCE injecte 750 milliards d’euros pour soutenir l'économie

La Banque Centrale Européenne (BCE) déploie un programme massif d’injection d’argent frais dans l’économie européenne. Un programme d’achat d’actifs d’urgence pandémie de 750 milliards d’euros est lancé jusqu’à la fin de l’année au moins, pour tenter d’aider les entreprises à traverser le choc de...

Gisement petrole CCO

Reclaim Finance, une nouvelle ONG pour tracer les investissements fossiles des banques

Une nouvelle ONG entend remettre la finance au service du climat. Reclaim Finance, fondée par deux professionnels des organisation non gouvernementale et affiliée aux Amis de la Terre France, a vu le jour mi-mars. Elle prévoit de mettre la pression sur les acteurs financiers pour qu’ils sortent des...