Publié le 16 septembre 2018

FINANCE DURABLE

[LE CHIFFRE] Un millier d’investisseurs à travers le monde, pesant 6 240 milliards de dollars, ont désinvesti les énergies fossiles

Le mouvement Divest-Invest, qui appelle à exclure les énergies fossiles, continue de faire des adeptes sept ans après son lancement. Aujourd'hui, ce sont 1 000 investisseurs, détenant 6 240 milliards de dollars d'actifs, qui ont publiquement annoncé qu'ils ne financeraient plus les énergies fossiles. Reste à transformer l'essai en investissant massivement dans les énergies renouvelables.

Stop fossil fuels divest invest 350 org
L'une des affiches de la Marche pour le climat de Paris du 8 septembre appelle à exclure les énergies fossiles.
@350.org

Il y a sept ans, le mouvement était parti d’un petit campus de la banlieue de Philadelphie. Une poignée d’étudiants activistes réussit alors à convaincre l’université de retirer son argent placé des énergies fossiles. Depuis, d’autres campus ont rejoint le mouvement avec succès, mais surtout, le mouvement s’est étendu à tous les secteurs : Églises, fondations, journaux, fonds de pension, associations de médecins, musées, et même un État, l’Irlande.

Aujourd’hui, ce sont près de 1 000 investisseurs institutionnels, détenant 6 240 milliards de dollars d’actifs, qui ont décidé d’arrêter de financer les énergies fossiles, selon un nouveau rapport publié par l’association 350.org à l’origine de l’initiative Divest-Invest. En quatre ans, l’encours des actifs a ainsi été multiplié par 120. Et des pays comme l’Inde, le Pakistan, les Fidji ou encore le Bangladesh ont pris le train en marche.

Cette semaine, ce sont les villes de New York et de Londres qui ont créé l’événement en annonçant leur désengagement des énergies les plus polluantes. Dans la capitale britannique, la London Pension Fund Authority prévoit de céder ses réserves de combustibles fossiles, tandis que la ville de New York retirera 5 milliards de dollars à plus de 190 entreprises.

10 000 milliards de dollars en 2020

"Le désinvestissement des combustibles fossiles est devenu un phénomène mondial", s’est réjoui May Boeve, directeur exécutif de 350.org. "L'année 2018 a été une année décisive pour le mouvement, avec de nouveaux engagements de désinvestissement de la part de New York, de tout le pays irlandais et de centaines d'autres institutions emblématiques. Alors que nous assistons à la dévastation des impacts climatiques dans le monde entier, les citoyens s’éloignent rapidement des fossiles et il est temps que les politiciens suivent."

Pour poursuivre sur sa lancée, le mouvement de désinvestissement a lancé un nouveau défi audacieux aux investisseurs : atteindre 10 000 milliards de dollars d'actifs d'ici 2020. Ils ont également appelé les investisseurs à se retirer des entreprises qui n’auraient pas pris le virage de la transition énergétique d’ici 2020 et à investir 5 % de leur portefeuille dans la transition énergétique. Car tout l'enjeu une fois qu'on a désinvesti des fossiles et bien de réinvestir dans les énergies renouvelables.   

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles




FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable. Actuellement, l’attention est focalisée sur le climat. Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et suite à l’Accord de Paris, des rendez-vous internationaux liés à la finance climat sont prévus en décembre dans la capitale française.

Travailleurs impact social Silhouettes Rawpixel

La société de gestion Meeschaert se lance dans le calcul de l’empreinte sociale de ses investissements

La société de gestion Meeschaert veut mieux connaître l’impact de ses investissements sur les salariés. Elle a développé sa propre méthode pour calculer l’empreinte sociale de son portefeuille et s’en sert désormais pour dialoguer avec les entreprises. Accidents du travail, turnover des salariés,...

Alexandria Ocasio Cortez Green New Deal SaulLoeb AFP

Appels tous azimuts pour mobiliser massivement les capitaux au service du climat

Des élus, des économistes, des scientifiques, des universitaires… Tous proposent des plans différents, mais tous n’ont qu’un seul et même but : faire en sorte que plus un seul euro ou un seul dollar ne finance le réchauffement climatique, en particulier à travers le développement des énergies...

Transition énergétique économie décarboné basculement istock

Pour mieux flécher les investissements verts, France Stratégie propose de doubler l'objectif 2030 de la valeur du carbone

France Stratégie, préconise dans un rapport publié lundi 18 février de plus que doubler l'objectif pour 2030 de la "valeur tutélaire" de la tonne de carbone. Ce référentiel permet d'évaluer les investissements et les décisions publiques pour dégager les actions prioritaires de réduction de CO2.

Bono 2 wikimedia commons

Bono veut mesurer les effets concrets de l’investissement à impact

Le leader du groupe U2 a participé au lancement de Y Analytics, une société spécialisée dans la mesure des bénéfices sociaux et environnementaux des fonds à impact. Cette filiale de The Rise Fund, le fonds co-fondé par Bono, veut amener la preuve des bénéfices engendrés par cette pratique...