Publié le 17 décembre 2020

FINANCE DURABLE

La Lloyd's of London, mauvais élève du climat, change de paradigme et s’engage à la neutralité carbone dès 2025

Alors que tous les plus grands assureurs mondiaux étaient déjà engagés dans une trajectoire de fin de couverture des centrales et mines de charbon, il restait quelques résistants. Parmi ceux-là, la Lloyd's, le géant britannique qui jusqu’à très récemment ne montrait aucune appétence pour exclure ces activités de ses contrats. Mais sous pression de mouvements écologistes, la vénérable institution annonce la sortie du charbon, de l’Arctique et des sables bitumineux et vise la neutralité carbone pour 2025 

Centrale charbon electrique pixabay
La Lloyd's rejoint les assureurs dans la lutte contre le charbon.
@CC0

Fin 2019, alors que 17 des plus grands assureurs mondiaux, comme Axa, Scor, Zurich, Swiss RE, avaient annoncé la fin progressive de l’assurance pour le charbon et des énergies non conventionnelles comme les sables bitumineux, le Lloyd’s of London continuait à se mettre en retrait. Nous "reconnaissons le rôle important que l’assurance peut jouer pour soutenir, accélérer et réduire les risques de transition vers une économie sobre en carbone", expliquait l’entreprise. Cependant, "hors obligations légales ou réglementaires", elle ne prévoyait pas de politique charbon spécifique.

Mais les temps changent. Jeudi 17 décembre, dans un communiqué, l’ancienne institution de la City change clairement de braquet. Tout d’abord, elle annonce que le groupe ne proposera plus d’assurance pour le charbon, les sables bitumineux ou les projets en Arctique à partir du 1er janvier 2022 avec pour objectif de s’en dégager en 2030.

Par ailleurs, "Lloyd’s publiera une feuille de route qui expliquera comment la Société deviendra neutre en carbone dans ses opérations d’ici 2025", annonce l’entreprise. En parallèle, est prévu en 2021 le lancement "d’un nouveau centre de risque qui entreprendra des recherches sur de nouveaux produits d'assurance pour protéger la société contre les risques systémiques, y compris le risque climatique". L’assureur semble bien décidé à rattraper le retard pris sur ses homologues.

Pression des écologistes

Bruce Carnegie-Brown, Président de la Lloyd’s, explique : "C’est la première fois que nous définissons une stratégie ESG (Environnementale, sociale et de gouvernance) pour le marché de la Lloyd’s et cela représente une étape importante sur la voie de la construction d’un avenir plus durable. Nous avons la possibilité de jouer notre rôle dans la reconstruction d'un monde plus courageux et plus résilient".

Mais force est de constater que l'assureur a agi sous la pression des mouvements écologistes qui s'inquiètent du retard pris par la finance dans la lutte contre le changement climatique. Lloyd's of London a été montré du doigt début décembre par "Insure Our Future", campagne collective d'ONG qui demande aux assureurs de cesser d'assurer les projets liés aux énergies polluantes dont le charbon, le gaz et le pétrole.

Ce collectif estime que les annonces du jour sont un "pas dans la bonne direction", selon Lindsay Keenan, coordinateur du mouvement pour l'Europe. "Toutefois, la mesure devrait être effective maintenant, pas en 2022" et la date limite de 2030 "n'a pas de justification scientifique", prévient-il.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Declin energies fossiles

Une coalition de sept pays européens veut supprimer tout soutien pour les énergies fossiles à l'export

Sept pays européens veulent interdire le soutien public aux projets liés aux énergies fossiles. France, Allemagne, Royaume-Uni, Danemark, Espagne, Pays-Bas et Suède lancent la coalition "Export Finance for Future" dans laquelle ils s’engagent à refuser les garanties publiques pour les projets...

Siege Banque Mondiale Washington WorldBank

La Banque mondiale devient une banque du climat en alignant ses financements sur l’Accord de Paris d’ici 2023

Le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé son plan climat prévoyant d’aligner toutes ses activités sur l’Accord de Paris. D’ici 2023, les financements octroyés par l’institution financière internationale seront conformes à un objectif de réchauffement climatique limité à 1,5...

Oliennes renouvelables CCO

Bpifrance veut secouer la fibre écolo des PME françaises

La banque publique d’investissement organise un "Jour E" à destination des dirigeants de PME et d’ETI, ce mardi 6 avril. Elle espère inciter ces entreprises à entamer ou poursuivre la transformation durable de leur business, quel que soit leur secteur d’activité. Financements, formations, coaching…...

EFD Taxonomie Novethic

[Édito] La finance durable sert à réorienter les flux financiers, pas à sauvegarder des modèles en perdition

La bataille de lobbying politique et économique autour de la taxonomie européenne est en train de vider de sa substance le plan d’action sur la finance durable lancé par la Commission qui entre en vigueur cette année. Initialement destinée à définir les éco-activités permettant d’atteindre les...