Publié le 19 mars 2015

FINANCE DURABLE

La fondation Gates sous pression pour exclure les énergies fossiles de ses investissements

Le quotidien britannique The Guardian fait campagne pour convaincre la fondation Gates d’exclure les énergies fossiles de ses investissements. En quelques jours seulement, sa pétition a recueilli près de 100 000 signatures. Le message est simple : à quoi bon vacciner des enfants et financer le développement si vous financez les entreprises qui ruinent l’avenir de la planète ? Une contradiction assumée jusque-là par la Fondation.

Bill gates, le fondateur et ancien patron de Microsoft, photographié en 2009 à Londres.
© Shaun Curry / AFP

Avec sa campagne intitulée "Laissez-le dans le sol", le quotidien britannique The Guardian se lance dans un journalisme citoyen. Il appelle à signer une pétition pour demander aux deux plus grandes fondations mondiales de cesser d’investir dans les énergies fossiles.

Alan Rusbridger, rédacteur en chef du journal, s’en explique : "Nous ne pouvons pas brûler le pétrole encore sous terre sous peine de voir le réchauffement climatique s’aggraver de façon irréversible. Nous faisons cette campagne parce que nous avons la ferme conviction que cela va aider à mettre le sujet à l’agenda des conseils d’administration et des mécènes qui ont des dizaines de milliards à leur disposition pour changer les choses."

 

Pointer les incohérences des fondations

 

En quelques jours seulement, la pétition a rassemblé près de 100 000 signatures et témoigne de la rapidité de propagation du mouvement de désinvestissement. Le message adressé à ces fondations philanthropiques est clair : "Vous avez contribué à de remarquables progrès humains dans les domaines de la science et du développement mais vos investissements dans les énergies fossiles font peser un grand risque sur ces progrès puisqu’ils minent vos objectifs  à long terme par la menace qu’ils constituent pour la planète."

Les cibles de la campagne sont la fondation britannique Wellcome Trust et celle, américaine, de Bill et Melinda Gates, respectivement dotées de 25 et 22,5 milliards d’euros. Ce n’est pas la première fois que la fondation Gates est interpelée sur les contradictions entre son objectif de développement pour les populations plus pauvres en Afrique et en Asie, qu’elle soigne, et ses choix de placements.

En 2007, un article très documenté du LA Times avait créé la polémique. Il racontait comment les enfants vaccinés par la Fondation Gates au Nigeria avaient en réalité une espérance de vie de 14 ans à cause des torchages au gaz pratiqués par les compagnies pétrolières, et dont la fondation détenait des actions. L’enquête avait pour but de mettre l’organisation philanthropique devant ses contradictions. À l’époque, celle-ci avait fait le choix de les assumer.

 

La fondation Gates assume

 

La directrice exécutive de la fondation à cette période,  Patty Stonesifer, avait alors déclaré : "Il serait naïf de considérer que le changement de stratégie d’investissement de la fondation puisse faire cesser les souffrances humaines causées par les pratiques controversées des compagnies dans lesquelles elle investit".

Depuis, Patty Stonesifer a été remplacée, mais la philosophie de la fondation reste la même : les profits réalisés servent à augmenter la capacité d’action sur le développement humain. Celle-ci rend compte de façon transparente de l’usage des fonds, et exclut deux types d’entreprises dans sa politique d’investissement : celles qui travaillent dans le secteur du tabac, et celles qui opèrent au Soudan.

Au-delà des impacts sur le changement climatique, les conditions déplorables d’exploitation du pétrole au Nigeria et ses conséquences sur la santé de ses habitants, régulièrement dénoncées par les ONG, devraient venir renforcer l’impact de la campagne "Laissez-le dans le sol" sur la fondation. Pour l’instant cependant, cette dernière n’a pas réagi.

Anne-Catherine Husson-Traore
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

En Afrique, la Fondation Gates fait le choix des OGM

La Fondation Bill-et-Melinda-Gates a consacré 3 milliards de dollars au développement agricole en Afrique. En une décennie, elle est devenue incontournable. Mais selon un rapport de l’ONG Grain, l’organisation philanthropique donne surtout aux pays du Nord. Seules 5% des subventions vont...

Amnesty réitère les accusations contre Shell au Nigeria

Alors que Shell a négocié un arrangement financier dans le procès qui l'opposait à des plaignants nigérians pour violation des droits humains, un nouveau rapport d'Amnesty international rappelle les désastres sociaux et environnementaux causés par les activités pétrolières au Nigeria.

Areva accusé de mettre en danger salariés et riverains, au Niger et au Gabon

L'association Sherpa, en collaboration avec Médecins du Monde, la CRIIRAD et les employés d'Areva au Gabon et au Niger, ont rendu public les résultats de leur enquête conduite dans les mines d'uranium du groupe. Dans ces deux pays, ils accusent les dirigeants d'Areva d'avoir négligé les...

Ce que nous apprend la campagne Greenpeace contre Shell et Lego

Lego quitte Shell ! Le 9 octobre, le divorce entre le géant du jouet et celui du pétrole faisait le tour des réseaux sociaux. La cause de la rupture de ce mariage historique ? Une attaque virale de Greenpeace dans le cadre de sa campagne "Save the Arctic" contre l’exploration et...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28

À la place des green bonds, Enel priorise l’émission de SDG bonds, dédiés à l'atteinte des Objectifs de développement durable

Début septembre, le groupe énergétique italien Enel émettait le premier SDG bond, soit la première obligation liée à des indicateurs contribuant aux Objectifs de développement durable (ODD). Un moyen de financement qui, après et avec les green bonds, pourrait prendre de l’ampleur dans les prochaines...

Unicredit banque

[Décryptage] Financiariser la finance supprime des dizaines de milliers d’emplois dans le secteur bancaire

Depuis le début de l’année, le secteur bancaire a supprimé 44 000 emplois. Un mouvement qui se fait à la faveur d’une banque sans humain. Mais, s’affranchissant de leurs ressources humaines, les banques se mettent en risque. Les algorithmes gérant à la nanoseconde des portefeuilles ne gèrent pas...

Epargne pxhere com

[Indicateur Novethic] L’offre de fonds durables explose mais gare au manque de clarté

L’offre de fonds durables grandit. L’indicateur Novethic recense 531 fonds au 30 juin 2019, totalisant 185 milliards d’euros d’encours en augmentation de 27 %. Cette progression suit la demande toujours plus forte pour des produits responsables. Mais elle s’accompagne également d’un foisonnement...

Drapeau europe

La candidature de Sylvie Goulard, experte de la finance durable, à la Commission européenne est rejetée

Gros revers pour la France, sa candidate au poste de Commissaire européen a été rejetée par le Parlement. L’intégrité de Sylvie Goulard, ex-ministre et députée européenne, actuelle sous-gouverneure de la Banque de France, est interrogée par les eurodéputés car elle est citée dans une affaire...