Publié le 12 août 2019

FINANCE DURABLE

L’agence de notation Moody’s renforce ses connaissances sur le risque climatique

Moody’s vient de racheter la startup américaine Four Twenty Seven. Spécialisée dans la collecte et l’analyse des données sur le risque climatique pesant sur les entités économiques, Four Twenty Seven apporte un savoir-faire supplémentaire à Moody’s pour affiner en partie ses notations de crédit, et pour développer son expertise dans l’évaluation extra-financière.

agence de notation iStock
Moody's vient de racheter Four Twenty Seven pour renforcer ses compétences sur les données extra-financières.
@iStock

C’est une petite startup que vient de racheter Moody’s, l’agence de notation financière. Mais l’acquisition d'une part majoritaire de Four Twenty Seven, une société créée en 2012 près de San Francisco et spécialisée dans les données sur les risques climatiques physiques, permet à l’agence de notation financière de renforcer un peu plus ses connaissances sur les risques non financiers pesant sur les entités économiques.

"Cela fait plusieurs années que nous travaillons sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) pour enrichir nos notations. Nous avons développé des compétences en interne, mais ce sont des métiers très spécialisés", confie Myriam Durand, responsable mondiale des évaluations de Moody’s Investors services.

Les acquisitions de Vigeo Eiris en avril dernier, puis de Four Twenty Seven en juillet, lui permettent d’intégrer une expertise dédiée dans le domaine des données ESG et du risque climat. Ces données sont prises en compte dans la notation de crédit, mais uniquement lorsqu’elles ont un effet sur la capacité d’un acteur économique à rembourser sa dette. Elles permettent aussi d’établir des évaluations de la durabilité de ces entités.

Évaluer l’impact financier des phénomènes climatiques

Ces deux acquisitions marquent également une véritable accélération de la stratégie de Moody’s dans ce domaine. D’autant que, depuis décembre dernier, un département spécifique dédié à l’évaluation extra-financière a été créé, baptisé Moody’s Investors Service Assessment (MISA). "Nous portons une nouvelle ambition : nous voulons créer un standard d'évaluation extra-financière, comme nous l'avons fait dans le domaine de la notation financière", explique Myriam Durand, qui dirige cette activité et est rattachée directement au directeur monde de Moody’s Investors Service.

Four Twenty Seven, dont le nom est tiré de l’objectif de l’État de Californie de réduire de 427 millions de tonnes ses émissions de gaz à effet de serre en 2020, apporte une compétence clé à l’agence de notation. La société américaine, fondée par la française Émilie Mazzacurati, évalue l’effet des risques climatiques physiques sur les entreprises, les bâtiments, les collectivités locales, etc. Concrètement, le travail de la startup permet de connaître l’impact économique et financier sur un actif de phénomènes tels que des pluies diluviennes, un ouragan, un tsunami ou une sécheresse, dans une zone géographique donnée. Les analyses établies par la jeune société permettent aux gérants d’actifs, banques, États, de connaître le véritable prix du risque pesant sur leurs actifs.

"L’équipe de Four Twenty Seven a développé des algorithmes basés sur des modèles climatiques permettant de couvrir notamment 2000 entreprises cotées et 196 pays. C’est une activité qui s’intègre bien avec les expertises de Vigeo, qui apporte 17 ans de données ESG collectées avec la même méthodologie", déclare Myriam Durand. Membre du conseil d’administration de Vigeo Eiris, et bientôt de celui de Four Twenty Seven, Myriam Durand pourra susciter les synergies entre les deux entités pour bâtir des standards d’évaluation des risques environnementaux et climatiques. 

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...

Bridge siege social du Groupe Orange Orange

Orange veut développer l’impact sociétal et environnemental de ses investissements dans les start-ups

Dans le cadre de la politique RSE d'Orange, sa filiale d'investissement va prendre des participations au capital de startups qui génèrent des impacts positifs dans les domaines sociaux ou environnementaux. Le plan stratégique du groupe ambitionne de réduire son empreinte climatique et favoriser...

IStock @geoffsp

Le pouvoir écologique de la finance verte est-il un mirage?

Une étude et un livre alertent sur la capacité de la finance verte à réorienter durablement et efficacement le secteur financier vers des modèles plus protecteurs de l’environnement. Les ONG Reclaim Finance et les Amis de la Terre alertent sur l’exposition aux énergies fossiles des onze plus grandes...