Publié le 11 octobre 2012

FINANCE DURABLE

Iso 2600: « donner aux consommateurs les moyens de jouer leur plein rôle »

Priscilla Crubézy, de l'Association Léo Lagrange pour la Défense des Consommateurs, représentante des consommateurs à la délégation française de l'ISO 26 000

138151_GF.jpg

La norme ISO 26 000 est née d'une demande des consommateurs. Son contenu est-il fidèle à ce que vous aviez imaginé au départ ?

Priscilla Crubézy. L'ISO 26 000 est effectivement née d'une initiative des associations de consommateurs, qui souhaitaient, dès le début des années 2000, faire le ménage dans les allégations de démarches RSE des entreprises. Le Copolco, Comité interne à l'ISO en charge des politiques consuméristes, avait donc proposé la création d'une norme certifiable destinée exclusivement aux entreprises. L'idée était de donner les moyens aux consommateurs de jouer leur plein rôle dans la mise en œuvre d'une vraie « transparence sur l'étiquette ». Le caractère certifiable de la norme a finalement été abandonné, et son périmètre élargi à l'ensemble des organisations.

Regrettez-vous cette évolution ?

Non, l'ISO 26000 est plus riche que nous ne l'avions envisagée au départ. Le fait d'élargir le périmètre à l'ensemble des organisations est une évolution positive. D'autant que certaines branches des grandes ONG internationales s'apparentent de plus en plus à des entreprises. Quand à la certification, les visions des uns et des autres étaient tellement différentes au départ qu'il était illusoire de l'envisager.

Quels étaient les points d'achoppement ?

Certains lobbies industriels estimaient par exemple que la RSE n'avait pas besoin de cadre de référence, qu'elle se résumait à des actions philanthropiques. La France était en revanche attachée à la création d'un tel cadre, en s'appuyant notamment sur l'expérience d'élaboration du guide SD 21000 élaboré par l'Afnor, pour justement accompagner les entreprises dans la mise en œuvre d'une politique « développement durable » intégrée. Une vision partagée par les associations de consommateurs. Au final, nous avons réussi à élaborer un document consensuel qui permet de dire à la communauté internationale : « voilà, c'est cela que l'on entend par responsabilité sociétale ».

Article initialement paru dans Repères RSE n°92 (janvier 2011)

Propos recueillis par Anne Farthouat
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Emmanuel Macron aux PRI In Person 2019 PRI

Les investisseurs responsables des PRI répondent à l’appel du Président Macron pour sauver l’Amazonie

Dès la révélation des incendies massifs qui dévastent la forêt amazonienne, Emmanuel Macron a appelé à la mobilisation générale en faveur de ce poumon de la Terre. 230 signataires des PRI, des investisseurs responsables, représentant 16 200 milliards d’actifs, ont répondu présent et lancent auprès...

Libra facebook iStock CHENG FENG CHIANG

La cryptomonnaie Libra de Facebook fait l’unanimité… contre elle

Les représentants de la cryptomonnaie de Facebook ont rencontré un aéropage de banquier centraux. Dans une ambiance peu chaleureuse… Les gouvernements et les autorités de régulation financières ne cessent d’afficher leur inquiétude face au libra qui pourrait être une menace aussi bien pour la...

London Stock Exchange Manakin

La Bourse de Londres émet un non catégorique à l'offre de rachat par Hong Kong

La réponse du London Stock Exchange est claire et nette : c'est non. L'offre de rachat dans laquelle s'est lancée la Bourse de Hong Kong sur son homologue britannique est jugée trop basse par Londres. Le chinois met plus de 35 milliards d’euros sur la table pour racheter le London Stock Exchange....

TimeaNagy PRI

Esclavage moderne et investissement responsable : témoignage choc pour appel à l’action !

Un message fort a été adressé aux 1700 participants des PRI in Person, en clôture de cet évènement international organisé à Paris du 10 au 12 septembre : être un investisseur responsable, c’est aussi mettre l’accent sur le S des critères ESG en faisant de la lutte contre l’esclavage moderne une...